Vendredi 13 Déc 2019
12:34
[S'inscrire]  [Mon Profil]  [Messages privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]

Recherche avancée
 
Ecussons
Autocollants
Polos
Retour au site
Retour au forum

Cette version du forum n'est désormais accessible que pour lire les passionants échanges et partage de techniques qui ont déjà été rédigées ici.

Pour participer aux échanges interscouts, merci d'utiliser
le nouveau forum

 

          
Auteur
Messe Paul VI et messe Traditionaliste
  Cliquez pour charger les messages précédents [...]
Torquemada
Membre familier

Nous a rejoints le : 10 Juil 2003
Messages : 384

Réside à : Paris
Patientez...

Pour répondre à Oryx :

Ce qui a été modifié, c'est l'article 7 de l'Institutio generalis du N.O.M. (j'en ai déjà parlé il y a un moment). Pourtant, Paul VI ne s'était pas opposé à cet article !!! Ce sont les vigoureuses protestations de catholiques qui ont permis de le modifier.

De plus, cher Oryx, relis ledit "Bref examen critique". Il traite bien de choses encore en vigueur (Ou alors je suis bourré, et comme j'ai été très sobre à midi...
A ce propos, je vous recommande le Café de la paix, place de l'Opéra : pas mal du tout cet établissement; ok, c'est cher; tant pis pour les pauvres).

Voici l'introduction dudit "Bref examen critique" :

"Comme le prouve suffisamment l'examen critique ci-joint, si bref soit-il, oeuvre d'un groupe choisi de théologiens, de liturgistes et de pasteurs d'âmes, le nouvel ORDO MISSAE, si l'on considère les éléments nouveaux, susceptibles d'appréciations fort diverses, qui y paraissent sous-entendus ou impliqués, s'éloigne de façon impressionnante, dans l'ensemble comme dans le détail, de la théologie catholique de la Sainte Messe, telle qu'elle a été formulée à la XXème session du Concile de Trente, lequel, en fixant définitivement les "canons" du rite, éleva une barrière infranchissable contre toute hérésie qui pourrait porter atteinte l'intégrité du Mystère. "


"nous supplions instamment Votre Sainteté de ne pas vouloir que -- dans un moment où la pureté de la foi et l'unité de l'Eglise souffrent de si cruelles lacérations et des périls toujours plus grands, qui trouvent chaque jour un écho affligé dans les paroles du Père commun -- nous soit enlevée la possibilité de continuer à recourir à l'intègre et fécond Missel romain de saint Pie V, si hautement loué par Votre Sainteté et si profondément vénéré et aimé du monde catholique tout entier."

Pour ceux qui ne savent pas utiliser un moteur de recherche :

http://amdg.free.fr/brefexamen.htm



90
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Assoc. des scouts inquisi  Profil de Torquemada  Message privé      Répondre en citant
Oryx
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 31 points
Forêt : Pisteur
Nous a rejoints le : 13 Mai 2003
Messages : 3 798

Réside à : Paris
Patientez...

CARACAL !!!

QU'EST-CE QUE J'AI DIT ?
Citation:
je renouvelle pourtant mon encouragement à lire ce texte, car même si sur certains points il ne fait plus référence à des textes en vigueur , la plupart restent d'actualité.
Je souligne pour bien me faire comprendre
Ah ! Mais c'est pas vrai ! Je comprends ton énervement quant à ceux qui ne lisent pas tout de tes messages.
Sans rancune
91
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SUF (plus dans l'active)  Profil de Oryx  Message privé      Répondre en citant
Bayard
Joyeux membre

Nous a rejoints le : 07 Août 2003
Messages : 206

Réside à : Angers
Patientez...

Cher Caracal,
Chez moi aussi, il y a des messes de première communion avec des ballons de baudruche, des Notre Père chorégraphiés et des tas de panneaux d'éveil à la Foi avec plein de collages découpages des petits; moi aussi ça me met HORS DE MES GONDS!!!!
Mais ce n'est pas pour autant que je ne vais plus dans ma paroisse, j'y vais moins, et je cherche à comprendre, à faire comprendre, que peut etre que la messe n'est pas le meilleur moment pour un tel déballage d'oeuvres artistiques...
Mais on ne peut pas en vouloir à ces laïcs qui croient bien faire (moi la première je dois aussi faire de graves erreurs en donnant la communion de temps en temps...)
On en va tout de même pas quitter l'église pour ça tout de même!!
L'Esprit Saint est avec nous, il veille sur nous, ayons CONFIANCE, Dieu est toujours là, quelle que soit le nombre de ballons de baudruche, et puis on compose avec les prêtres qui sont présents!! Sans quoi on peut aussi se faire des messes formellement très bien mais sans pretre.... (impossible!!)
Alors comment faire???? Réponse attendue sur le rôle des laics en paroisse...
FSS
92
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Scout de France  Profil de Bayard  Message privé      Répondre en citant
Zebre
Zebra One

Nous a rejoints le : 19 Oct 2001
Messages : 13 984

Réside à : Lyon
Patientez...

Fauvette (et d'autres) je vous prie de ne pas, dans un débat tel que celui-ci, accuser un autre de fermeture d'esprit.
C'est très manifestement loin d'être le cas, comme le prouve l'étendue de ce fuseau et son intérêt qui demeure. Merci de conserver ce genre d'argument franc-maçonnique pour des débats moins complexes.

Citation:
Caracal:
" Il faut bien reconnaître que l'enseignement d'aujourd'hui n'a rien à voir avec celui d'hier ! Et tout le monde le reconnait, pas seulement les "tradis". "


Non, ce n'est absolument pas reconnaissable. Je peux te faire une étude de Vatican II en te montrant à chaque étape en quoi cela se réfère très précvisemment à des textes et des conciles plus anciens. Cette affirmation est fausse, et je ne vois pas qui peut reconnaître une telle chose, sinon les personnes qui n'ont jamais lu Vatican II.

Citation:
Caracal:
"L'oeucuménisme d'aujourd'hui est en totale contradiction avec ce qu'enseignaient les papes autrefois ! "


Non, il n'y a pas contradiction. Sur ce point, il y a bien une évolution, mais pas de réelle contradiction. De plus, accuserait-on l'Eglise, après les temps de l'Inquisition qui lui a fait tant de mal chez les historiens, de s'ouvrir à de nouvelles formes de dialogues ?? Il faudrait être fou d'orgueil pour ne aps accepter d'aller rencontrer l'autre.
Quant à la soit disant "protestannisation" de l'Eglise, le cardinale Radzinger a remis les points sur les "i" il y a peu.
jene nie pas des déviances, mais on sait d'où elles proviennent (Mai 68 et courant franc-maçon). Elles ne sont pas le fruit de l'Eglise. Vatican II a seulement commis l'erreur de permettre ces déviations par plus de liberté. Aucun péché théologique là-dedans.

Citation:
"Mgr Lefebvre n'a jamais voulu nier la légitimité du Pape"


Qu'il n'ai jamais voulu le faire, je veux bien le croire, mais il l'a fait, et pas qu'un peu. Il m'a été donné de lire un recueil de prière de la fraternité, Mon Dieu !! Comment peuvent-ils traiter le pape d'antéchrist et prétendre en même temps continuer à lui être soumis.
A moins qu'il ne s'agisse d'une forme d'image du pape, un pape suréaliste qui ne serait pas celui-ci. On obéit à l'essence du pape, pas à l'homme qui l'incarne !?

Franchement, je ne vois guère de différence entre le schisme de monseigneur Lefebvre (car tout le monde dit qu'il y a un schisme ) et celui de Luther quand il afficha ses proposition à Wittenberg en 1517.
Lui aussi avait de bonnes raisons d'n vouloir à l'Eglise. Et même !! Il y avait du vrai dans ce qu'il dénonçait ! N'empêche, ce n'est pas en faisant sa bande, en brisant l'unité, que l'on fait avancer l'Eglise. C'est tout le contraire. Le fait que Mgr Lefebvre ait tenu absolument à ordonner des évêque pour poursuivre son oeuvre, contre l'assentiment de l'Eglise, prouvait non seulement qu'il manquait de patience et de capacité à dialoguer (mais surtout de patience et d'obéissance), mais qu'il voulait faire oeuvre humaine, et être certain que son oeuvre perdurerait après sa mort. Si ses motivations avaient été pures, que lui importait que la fraternité qu'il avait créé en ressentiment contre l'Eglise perdure après lui ? Pour s'assurer que la lutte se poursuivrai jusqu'à ce que l'Eglise cède ? Ceci se fait par l'intérieur, il n'est nul besoin d'en faire à sa tête. S'il avait des amis qui croyaient en lui, aucun besoin n'était de les faire poursuivre cette oeuvre visible.
Même si ce point est contestable e ton côté, il reste que la désunion, même pour des motifs justes, et la désobéissance à l'Eglise, ne sont pas et ne peuvent aboutir à l'oeuvre de Dieu (quand elle est durable).

Mgr Lefebvre le sait très bien, et c'est pourquoi il cherche tant, par des acrobaties de l'esprit, à montrer qu'il demeure dans l'Eglise catholique. Sais-tu que les Born-again (comme ils s'appellent à l'étranger (je parle des protestants)) se considèrent aussi comme catholiques, en jouant sur le sens "universel" du mot "catholique" ? C'est du moins le cas aux Philippines où il est socialement pénible de ne pas être d'emblée perçu comme catholique.

Enfin, au sujet de la messe, sa théologie reste bonne. Certes, elle est moins signifiée aujourd'hui dans son rite, mais ce n'est pas parce qu'il y a moins de sens manifesté qu'il y en a moins dans le fond !!
Enfin, l'infailibilité n'a pas été utilisée concernant cette messe, et déjà le Card Ratzinger y fait des retouches. on parle même de refonte des textes de la messe (c'est majeur comme changement quand même). D'accord, ça n'atteint pas encore ce qui te (et me) manque profondément: le rôle du prêtre comme 'christ', et d'autres notions sur ce que produit ou reproduit la messe, mais rien de tout cela n'a bougé dans la foi. On le retrouve, si on y prend garde, dans les prières.
Je vois autour de moi de plus en plus de séminaristes, et donc de jeunes prêtres, qui ont un réel sens de ce qu'est la messe. Il y a du chemin pour réparer les dégâts, mais on rebatira dans l'Eglise !
93
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF + FSE  Profil de Zebre  Voir le site web de Zebre  Message privé      Répondre en citant
Torquemada
Membre familier

Nous a rejoints le : 10 Juil 2003
Messages : 384

Réside à : Paris
Patientez...

Cher Zèbre,

Pour te répondre :

- "Je peux te faire une étude de Vatican II en te montrant à chaque étape en quoi cela se réfère très précvisemment à des textes et des conciles plus anciens. Cette affirmation est fausse, et je ne vois pas qui peut reconnaître une telle chose, sinon les personnes qui n'ont jamais lu Vatican II." :

D'une part, tout n'est pas remis en cause dans Vatican II. En revanche, moi aussi je peux te faire une étude en te montrant à chaque étape en quoi certaines choses contredisent des conciles plus anciens. Si tu veux entamer ce petit jeu...

Et qui peut reconnaître cela ? Je ne sais pas moi... le Père Congar par exemple ! Ce saint homme n'aurait donc pas lu les textes du Concile ? Etonnant.

- Sur l'oeucuménisme : le Père Congar encore, qui dit lui-même qu'on ne peut nier qu'il y a contradiction (Si tu veux la phrase exacte, je peux la retrouver aisément). Je peux aussi reproduire de petits tableaux très explicites (d'ailleurs je vais le faire bientôt) avec à gauche des extraits de Quanta Cura ou du Syllabus et à droite ce qu'affirme Dignitatis Humanae.

Quant à l'Inquisition, quel est le rapport ??? Je n'ai pas honte du passé de l'Eglise. Je n'ai pas honte de l'Inquisition. Il suffit de lire les historiens honnêtes pour savoir ce qu'elle était.

"Il faudrait être fou d'orgueil pour ne aps accepter d'aller rencontrer l'autre.
" : mais il ne s'agit pas de refuser de "dialoguer". Personne n'a dit cela. Il s'agit de refuser le faux oeucuménisme pratiqué aujourd'hui (Je peux aussi faire un petit rappel sur ce qu'est le vrai oeucuménisme). Il s'agit aussi de refuser les rencontres inter-religieuses telles qu'elles existent aujourd'hui.

Cher Zèbre, pour le bien de l'Eglise et pour ne pas choquer certains de ce forum, je n'ai pas cité certains exemples. Pour autant, on peut en parler aussi puisqu'il semble nécessaire d'être précis.

Zèbre, est-il vrai, oui ou non, que lors des rencontres d'Assise (la première en 1986) que les églises ont été profanées parce que prêtées à des cultes de fausses religions. Est-il vrai qu'il y avait des Bouddhas sur les autels. Est-il vrai que le Pape a embrassé le Coran, qu'il a reçu les cendres sacrées lors d'une cérémonie à la déesse Shiva ? Est-ce vrai, oui ou non ?
Je peux encore citer de nombreuses affirmations HERETIQUES de prélats et cardinaux.

Et tu me dis qu'il n'y a qu'une petite évolution. Non, cher Zèbre, il y a contradiction. Tu te voiles la face ou tu ignores. Je te comprends, car tu aimes l'Eglise, c'est tout à ton honneur, et tu refuses de voir. Comme on refuse d'admettre que l'être aimé s'éloigne de vous. Mais ce n'est pas comme cela que l'on règle les problèmes. Je pourrais aussi m'étendre sur la question du pape. Pour ma part, je n'ai pas envie de traiter de ce type de ce sujet publiquement; pour le bien des lecteurs.

- Sur les remises au point du Cardinal Ratzinger : c'est bien, très bien même... mais le mouvement est déjà très avancé ! Et il faudrait beaucoup plus que quelques petites mises au point sporadiques.

"Elles ne sont pas le fruit de l'Eglise. Vatican II a seulement commis l'erreur de permettre ces déviations par plus de liberté. Aucun péché théologique là-dedans." : Je te le concède, Vatican II ne fut que l'aboutissement d'un processus engagé de longue date. Mais c'est bien là le problème : il ne s'agit pas d'un petit évènement isolé : il s'agit de 1789 dans l'Eglise ! De péché théologique, il n'est pas question. D'erreurs doctrinales graves, en revanche, oui.

"Franchement, je ne vois guère de différence entre le schisme de monseigneur Lefebvre (car tout le monde dit qu'il y a un schisme ) et celui de Luther quand il afficha ses proposition à Wittenberg en 1517. "

Alors là, Zèbre, tu me sidères !!! Comment dire une chose pareille ? Tu as du écrire cela sous le coup de l'émotion ou de l'heure tardive ! La différence est majeure ! Mgr Lefebvre n'a jamais dit, écrit ou pensé quelque chose qui soit contre la doctrine catholique. Bien au contraire !!! J'arrête là, tu es honnête intellectuellement; je pense que tu regrettes déjà une telle comparaison.
Tu dis toi-même après "Enfin, au sujet de la messe, sa théologie reste bonne."

"la désunion, même pour des motifs justes, et la désobéissance à l'Eglise, ne sont pas et ne peuvent aboutir à l'oeuvre de Dieu (quand elle est durable). " : quand on relit l'Histoire de l'Eglise, les exemples existent... Là encore, je peux donner des exemples.

"Enfin, l'infailibilité n'a pas été utilisée concernant cette messe" : c'est amusant ce que tu dis là... On ne peut pas remettre en cause la nouvelle messe mais elle n'est pas infaillible... De fait, Vatican II a été déclaré "Concile pastoral" : une nouveauté. Du jamais vu pour un Concile. C'est amusant comme l'aggiornamento et ses acteurs font preuve d'une grande créativité !

Mais pourquoi retoucher cette Messe, puisqu'elle ne pose pas de problème... Si on la retouche, c'est qu'elle en pose, non ?

- "On le retrouve, si on y prend garde, dans les prières." : j'aime beaucoup ce que tu dis. Cela a un côté : "Attention, mesdames et messieurs, dans un instant et sous vos yeux ébahis, vous allez voir : le rôle du prêtre !" Sans commentaires.

- "Je vois autour de moi de plus en plus de séminaristes, et donc de jeunes prêtres, qui ont un réel sens de ce qu'est la messe." : Bien. Tant mieux. Tout le monde le constate même. Mais le problème est bien plus profond que le seul désir (très légitime) d'un désir d'un retour à une forme de piété plus "traditionnelle" avec un plus grand sens du sacré. Il y a la doctrine; là est le vrai problème. Et il est affligeant de constater l'ignorance des clercs. Je pense, Zèbre, que tu le constates toi-même. A défaut, et là encore, je pourrais relater des témoignages (très nombreux) de séminaristes diocésains...

- "Il y a du chemin pour réparer les dégâts, mais on rebatira dans l'Eglise !" : Oui, tu as raison. Mais je n'emploie pas le futur : la reconstruction a déjà commencé. Et nous aussi reconstruisons dans l'Eglise. car, ne t'en déplaise, nous sommes de et dans l'Eglise catholique, apostolique et romaine.

La différence entre toi et moi (j'entends entre les courants que nous "représentons"), c'est qu'il s'agit pour toi d'un mal très temporaire et de surface, alors qu'il s'agit pour moi de racines très profondes (je pourrais être plus prolixe là-dessus dans une prochaine intervention). Nous nous retrouvons dans l'essentiel, grâce à Dieu : le sens de l'Eglise, notre attachement à la romanité et l'Espérance que le Christ ne nous abandonnera pas.


_________________
In vino veritas

[ Ce Message a été édité par: Caracal le 10-09-2003 12:02 ]
94
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Assoc. des scouts inquisi  Profil de Torquemada  Message privé      Répondre en citant
FauvetteO
Joyeux membre

Nous a rejoints le : 22 Août 2003
Messages : 262

Réside à : Paris
Patientez...

Zèbre, je suis désolée que nos interventions te poussent à rester sur le net jusq'à des heures indues.... Je souhaite que ce que tu dises à propos de nombreux jeunes prêtres à venir attachés au Saint Sacrifice de la messe soit vrai... Je prie quotidiennement pour celà.
Mais je ne comprends pas que tu puisses encourager l'ostracisme de la Fraternité Saint Pie X. D'ailleurs sans vouloir douter de ta bonne foi, je souhaiterai avoir les références du livre dont tu parles qui décrirait le pape comme l'Antéchrist... je n'ai jamais entendu parler de cette histoire ...
Jusqu'où va-t-il falloir aller ? Nous sommes exclus des paroisses, des églises, même pour des mariages et des enterrements, nos prêtres célèbrent la messe dans des granges (comme sous la Révolution)pleines à craquer.. je ne sais pas si tu es au courant de toutes ces mesquineries...
Quant à l'attachement au trône de Pierre il est indaignable et prouvé par des actes concrets (le pélérinage du Jubilé à Rome en 2000 : plus de 300 prêtres de la FSSPX présents à Saint-Pierre de Rome suivant d'une foule de fidèle, et les innombrables tractactions de rapprochement qui ont suivies et suivent encore actuellement).
Pardonne moi mais je trouve ces arguments quelque peu éculés et pas vraiment d'actualité ....

95
Infos sur le membre et actions possibles
  Profil de FauvetteO  Message privé      Répondre en citant
SE Hérisson
Membre confirmé

Nous a rejoints le : 28 Juil 2003
Messages : 2 801

Réside à : Angers
Patientez...

Il y a quand même beaucoup de vrai dans ce que dit Caracal.Même si,en tant que tradi "raliè" ,je ne partage pas son point de vue sur son action au sein de la FSSPX , je trouve que tu y vas un peu fort en comparant Mgr Lefèvre avec un hérétique débauché.

Il est vrai que cette situation de rupture au sein de l'Eglise est de plus en plus intolérable et à mon sens dépassée.Alors prions pour que la main tendue par le Saint-Père aboutisse et que les fidèles de la FSSPX réintègre le giron de l'Eglise romaine.

FSS Hérisson
96
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis  (ex) scout d'Europe  Profil de SE Hérisson  Message privé      Répondre en citant
Oryx
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 31 points
Forêt : Pisteur
Nous a rejoints le : 13 Mai 2003
Messages : 3 798

Réside à : Paris
Patientez...

Pour Fauvette :

"La Chaire de Pierre et les postes d'autorité de Rome étant occupés par des antichrists." (lettre de Mgr aux quatre prêtres qu'il allait sacrer évêques).

Autre morceau qui vaut son pesant d'or : "Campos est tombé… dans les griffes de la Rome néo-moderniste… a coulé dans les eaux de l’apostasie… Les prêtres de Campos perdirent leur santé mentale et tombèrent dans la folie et la traîtrise de Rome..." (Mgr Williamson, à propos des accords de Campos)

J'avais déjà cité ces textes. Je ne prétends pas apporter quelque chose de nouveau au débat, mais ne fait que répondre à la question de Fauvette.

_________________
"Si je suis en état de grâce, Dieu m'y garde, si je n'y suis, Dieu m'y mette."

[ Ce Message a été édité par: Oryx le 10-09-2003 13:53 ]
97
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SUF (plus dans l'active)  Profil de Oryx  Message privé      Répondre en citant
FauvetteO
Joyeux membre

Nous a rejoints le : 22 Août 2003
Messages : 262

Réside à : Paris
Patientez...

Je ne connais pas bien la question de Campos ....je ne me prononçerai donc pas sur le sujet d'autant que je pense que les 3/4 des lecteurs du forum n'ont aucune idée de ce que celà recouvre.

Pour contrecarrer ta citation de Mgr Lefebvre dont je voudrai que tu me donnes les références, cher Oryx, je te donne lecture de la dernière lecture écrite par Mgr au Saint-Père quelques jours avant les sacres de 1988 : Lettre de Monseigneur Lefebvre au Saint Père - 2 juin 1988


Ecône, le 2 juin 1988


Très Saint Père,

Les colloques et entretiens avec le cardinal Ratzinger et ses collaborateurs, bien qu’ils aient eu lieu dans une atmosphère de courtoisie et de charité, nous ont convaincus que le moment d’une collaboration franche et efficace n’était pas encore arrivé.

En effet, si tout chrétien est autorisé à demander aux autorités compétentes de l’Église qu’on lui garde la foi de son baptême, que dire des prêtres, des religieux, des religieuses ?

C’est pour garder intacte la foi de notre baptême que nous avons dû nous opposer à l’esprit de Vatican II et aux réformes qu’il a inspirées.

Le faux oecuménisme, qui est à l’origine de toutes les innovations du Concile, dans la liturgie, dans les relations nouvelles de l’Église et du monde, dans la conception de l’Église elle-même, conduit l’Église à sa ruine et les catholiques à l’apostasie.

Radicalement opposés à cette destruction de notre foi, et résolus à demeurer dans la doctrine et la discipline traditionnelle de l’Église, spécialement en ce qui concerne la formation sacerdotale et la vie religieuse, nous éprouvons la nécessité absolue d’avoir des autorités ecclésiastiques qui épousent nos préoccupations et nous aident à nous prémunir contre l’esprit de Vatican II et l’esprit d’Assise.

C’est pourquoi nous demandons plusieurs évêques, choisis dans la Tradition, et la majorité des membres dans la Commission Romaine, afin de nous protéger de toute compromission.

Étant donné le refus de considérer nos requêtes, et étant évident que le but de cette réconciliation n’est pas du tout le même pour le Saint-Siège que pour nous, nous croyons préférable d’attendre des temps plus propices au retour de Rome à la Tradition.

C’est pourquoi nous nous donnerons nous-mêmes les moyens de poursuivre l’œuvre que la Providence nous a confiée, assurés par la lettre de Son Éminence le Cardinal Ratzinger datée du 30 mai, que la consécration épiscopale n’est pas contraire à la volonté du Saint-Siège, puisqu’elle est accordée pour le 15 août.

Nous continuerons de prier pour que la Rome moderne, infestée de modernisme, redevienne la Rome catholique et retrouve sa Tradition bimillénaire. Alors le problème de la réconciliation n’aura plus de raison d’être et l’Église retrouvera une nouvelle jeunesse.

Daignez agréer, Très Saint Père, l’expression de mes sentiments très respectueux et filialement dévoués en Jésus et Marie.


Mgr Marcel LEFEBVRE, archevêque-évêque émérite de Tulle,
fondateur de la Fraternité Saint-Pie X"

Est-ce la lettre d'un sédévacantiste ? je ne pense pas... serait-il "filialement dévoué " à qqun qu'il considérerait comme l'antéchrist ....????
Arrêtons donc les rumeurs et les calmonies ....attachons nous à regarder vers l'essentiel... la sauvegarde du magistère de l'Eglise.
98
Infos sur le membre et actions possibles
  Profil de FauvetteO  Message privé      Répondre en citant
Adoramus Te
Joyeux membre

Nous a rejoints le : 06 Déc 2002
Messages : 311

Réside à : Dijon
Patientez...

Ah Caracal !
Merci de m'avoir rassuré ! En effet, je constate avec plaisir, en lisant ta réponse à Zebre, qu'il n'y pas que moi que tu prends pour un con.
Plus je te lis plus je me dis que ta belle intelligence pourrait servir à autre chose qu'à casser du catholique. A casser du laïcard par exemple.
Vraiment, ta haine de Rome t'aveugle. Pourquoi refuses-tu de t'en remettre à l'Esprit-Saint ? Crois-tu donc qu'Il puisse abandonner Rome ?
Prends exemple sur les ralliés. Ils ont compris ça eux.
Mais bon, je me tais, parce que je suis un gamin "à côté de la plaque", aveuglé par son "jeune âge" et que de toute façon, mes propos t'indifèrent, toi le grand, l'eminent, que dis-je? le sublime Caracal.

Je prierais néanmoins pour toi, afin que tu retrouve la Vérité. Et puis après tout, vous on s'engueule beaucoup mais, vous êtes moins éloignés de nous que les Protestants et les Orthodoxes avec qui nous entretenons des rapports corrects.

Fraternellement à toi (qui reste mon frère dans le Christ malgré nos (grandes) divergences d'opinions.)

Emmanuel
99
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Scout d'Europe  Profil de Adoramus Te  Message privé      Répondre en citant
FauvetteO
Joyeux membre

Nous a rejoints le : 22 Août 2003
Messages : 262

Réside à : Paris
Patientez...

Triste de voir comme certains quand ils sont à court d'argument sombrent dans l'agressivité....

Emmanuel, je pense que sur ce forum personne ne cherche à "casser du catholique"... Certains défendent souvent avec une fougue, qui peut passer pour de la violence, leurs convictions, c'est peut-être qu'ils ont plus l'habitude que d'autres d'avoir à débattre avec des "laïcards".

Personnellement je pense qu'il est bon que les plus ferrus en histoire de l'Eglise et en Doctrine s'expriment ici... c'est un de seuls forums sur le Net où l'on apprenne qqch....
100
Infos sur le membre et actions possibles
  Profil de FauvetteO  Message privé      Répondre en citant
Torquemada
Membre familier

Nous a rejoints le : 10 Juil 2003
Messages : 384

Réside à : Paris
Patientez...

Cher Emmanuel,

Je n'ai pas la prétention de détenir la vérité à titre personnel. Les seules vérités que j'énonce, ce sont celles de l'Eglise catholique. Les seules choses intelligentes que j'écris ou dis, ici ou ailleurs, je les ai recopié ou retenu. Mes sources sont les auteurs spirituels, les théologiens, les liturgistes et d'autres personnes qui ont prouvé ce qu'elles valaient.

Je n'ai donc aucune prétention. Ni celle-ci, ni une autre. Je n'ai pas la prétention stupide de jouer au donneur de leçon. Je ne juge personne sur le plan moral car je n'aimerais pas que l'on me juge. Si je sais quelque chose, c'est que je ne suis pas meilleur qu'un autre.

Tu pourras le remarquer, j'aime pour autant beaucoup échanger des idées. Et avec d'autres personnes ne pensant pas comme moi de surcroit. Cela n'a rien d'enrichissant que de ne dialoguer qu'avec ceux qui pensent exactement la même chose. En revanche, ce que je déteste, ce sont les idées toutes faites, lacunaires, préconcues, prémachées et lancées à la figure avec une délectation juvénile.

Tu remarqueras en lisant les différentes interventions que les discussions se déroulent fort aimablement avec la majeure partie des participants.

Il ne s'agit pas de ton âge, cher Emmanuel. Je le connais par ta fiche mais il m'indiffère. "La valeur n'attend pas le nombre des années" dit le dicton auquel je crois beaucoup et qui pourrait être un peu mieux appliqué, notamment dans les administrations. C'est ta façon d'échanger des idées qui me gêne. Si tu persistes dans cette attitude, je ne répondrai plus; rien de plus. Car nous ne sommes pas ici pour des règlements de compte mais pour discuter dans un état d'esprit tout à la fois scout et catholique.












101
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Assoc. des scouts inquisi  Profil de Torquemada  Message privé      Répondre en citant
Miles Christi
Membre notoire
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 20 points
Église : Lecteur
Nous a rejoints le : 05 Sept 2003
Messages : 74

Réside à : Nantes
Patientez...

Il me semble que nous atteignons la corde sensible. le faux oecuménisme.
C'est une notion clef, me semble-t-il de la pensée Lefevriste (pour en avoir discuté pas mal avec l'un de ses adeptes).
La question, à) mon sens, est la suivante :
Dans sa façon de pratiquer le dialogue interreligieux et l'oecuménisme, l'Eglise Catholique renonce-t-elle à son devoir d'évangélisation ? Renonce-t-elle à croire que "la vérité subsiste" en elle et qu'elle a pour mission de l'annoncer au monde ?

Caracal : est-ce bien là le problème, ou du moins, peut-on le poser en ces termes ?

Si je ne me trompe pas dans l'énoncé du problème alors je répondrait non. Je ne peut pas croire que l'église ait laissé tombé cela. peut être utilise-t-elle des "techniques" qui peuvent nous paraître incompréhensibles à nous qui n'avons pas toutes les données. Mais n'oublions pas que ces façons de faire sont l'oeuvre d'un saint concile auquel l'Esprit Saint a apporté son assistance.
Je ne peux imaginer que l'Esprit saint puisse dévoyer l'Eglise quand celle-ci s'adresse à lui avec confiance et dans les formes.

Si le problème est là parlons du problème mais de grâce, n'attaquons pas les personnes.

Que l'Esprit Saint éclaire nos débats.



_________________
La Vérité ne m'appartient pas mais j'appartiens à la Vérité


[ Ce Message a été édité par: zebre le 10-09-2003 19:12 ]
102
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis FSE  Profil de Miles Christi  Message privé      Répondre en citant
Oryx
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 31 points
Forêt : Pisteur
Nous a rejoints le : 13 Mai 2003
Messages : 3 798

Réside à : Paris
Patientez...

J'ai l'impression que le forum fonctionne à nouveau correctement. Je peux donc répondre à Fauvette : voici le texte de Mgr Lefebvre :
Citation:
Adveniat Regnum
à Messieurs les abbés Williamson, Tissier de Mallerais, Fellay et de Galarreta

"Bien chers amis,
"La chaire de Pierre et les postes de Rome étant occupés par des antichrists, la destruction du Règne de Notre-Seigneur se poursuit rapidement à l'intérieur même de Son Corps mystique ici-bas, spécialement par la corruption de la sainte Messe, expression splendide du triomphe de Notre-Seigneur par la Croix: "Regnavit a ligno Deus", et source d'extension de Son Règne dans les âmes et dans les sociétés.
"Ainsi apparaît avec évidence la nécessité absolue de la permanence et de la continuation du sacrifice adorable de Notre-Seigneur pour que "Son Règne arrive".
"La corruption de la sainte Messe a amené la corruption du sacerdoce et la décadence universelle de la foi dans la divinité de Notre-Seigneur Jésus-Christ.

"Dieu a suscité la fraternité sacerdotale saint Pie X pour le maintien et la perpétuité de Son sacrifice glorieux et expiatoire dans l'Eglise. Il s'est choisi de vrais prêtres instruits et convaincus de ces mystères divins. Dieu m'a fait la grâce de préparer ces lévites et de leur conférer la grâce sacerdotale pour la persévérance du vrai sacrifice, selon la définition du Concile de Trente. C'est ce qui nous a valu la persécution de la Rome antichrist.

"Cette Rome, moderniste et libérale, poursuivant son œuvre destructrice du Règne de Notre Seigneur comme le prouvent Assise et la confirmation des thèses libérales de Vatican Il sur la liberté religieuse, je me vois contraint par la Providence divine de transmettre la grâce de l'épiscopat catholique que j'ai reçue, afin que l'Eglise et le sacerdoce catholique continuent à subsister pour la gloire de Dieu et le salut des âmes.
"C'est pourquoi, convaincu de n'accomplir que la sainte Volonté de Notre-Seigneur, je viens par cette lettre vous demander d'accepter de recevoir la grâce de l'épiscopat catholique, comme je l'ai déjà conférée à d'autres prêtres en d'autres circonstances.

"Je vous conférerai cette grâce, confiant que sans tarder le Siège de Pierre sera occupé par un successeur de Pierre parfaitement catholique en les mains duquel vous pourrez déposer la grâce de votre épiscopat pour qu'il la confirme.

"Le but principal de cette transmission est de conférer la grâce de l'ordre sacerdotal pour la continuation du vrai Sacrifice de la Sainte Messe et pour conférer la grâce du sacrement de confirmation aux enfants et aux fidèles qui vous la demandent.

"Je vous conjure de demeurer attachés au Siège de Pierre, à l'Eglise Romaine, Mère et Maîtresse de toutes les Églises, dans la foi catholique intégrale, exprimée dans les symboles de la foi, dans le catéchisme du Concile de Trente, conformément à ce qui vous a été enseigné dans votre séminaire. Demeurez fidèles dans la transmission de cette foi pour que le Règne de Notre-Seigneur arrive.
"Enfin, je vous conjure de demeurer attachés à la Fraternité sacerdotale Saint Pie X, de demeurer profondément unis entre vous, soumis à son Supérieur Général dans la foi catholique de toujours, vous souvenant de cette parole de Saint Paul aux Galates (l, 8 et 9) "sed licet nos aut angelus de caeli evangelizet vobis praeterquam quod evangelizavimus vobis, anathema sit. Sicut praedicimus et nunc iterum dico : si quis evangelizaverit praeter id quod accepistis, anathema sit."

"Bien chers amis, soyez ma consolation dans le Christ Jésus, demeurez forts dans la foi, fidèles au vrai Sacrifice de la Messe, au vrai et saint Sacerdoce de Notre-Seigneur pour le triomphe et la gloire de Jésus au Ciel et sur la terre, pour le salut des âmes, pour le salut de mon âme.

"En les Cœurs de Jésus et de Marie, je vous embrasse et vous bénis. Votre Père dans le Christ Jésus

Marcel LEFEBVRE, août 1987

Je pense que tu devrais pouvoir le trouver sur Internet (après un tour rapide, je ne l'ai pas trouvé sur le site de la FSSPX).
103
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SUF (plus dans l'active)  Profil de Oryx  Message privé      Répondre en citant
Dr. Cerf Vincent
Cervidé
  
TECHNIQUE: 27 points
BONNE HUMEUR: 32 points
Église : Hospitalier
Nous a rejoints le : 25 Oct 2001
Messages : 5 338

Réside à : Paris
Patientez...

Esaayons de tordre le cou à cette histoire de prétendu schisme.
1) Les hérétiques et autres schismatiques ont toujours cheché à quitter l'Eglise, ce n'est pas le cas de Mgr Lefebvre.
2) Un fidèle a écrit au Cardinal Cassidy, membre de la Curie pour demander pourquoi, si la FSSPX était en dehors de l'Eglise, elle ne bénéficiait pas des dispositions du dicastère sur l'oecuménisme. La réponse venue de Rome est que la FSSPX posait un problème interne à l'Eglise et ne pouvait donc pas bénéficier de ces dispositions. (Je peux retrouver les retrouver si vous voulez)
104
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ex ENF, ex FSE  Profil de Dr. Cerf Vincent  Voir le site web de Dr. Cerf Vincent  Message privé      Répondre en citant
Zebre
Zebra One

Nous a rejoints le : 19 Oct 2001
Messages : 13 984

Réside à : Lyon
Patientez...

Caracal:
Ok, je suppose que concernant une étude de texte ont arriverait à se contrecarrer mutuellement sur des passages différents, et ce serait stérile. Il n'empêche que tu ne peux pas assener que Vatican II rompt avec la tradition, quand c'est tout le contraire.
Tout n'était pas parfait non plus dans le concile de Trente (bein qu'il soit saint), et les évolutions de la société conduisaient l'Eglise à un renouvellement (aggornamiento) d'elle-même pour demeurer en phase. Le contexte religieux, plus que social, nécessitait de sérieuses remises en cause. Les grands réformateurs des ordres religieux (St Jean de la Croix, Thérèse d'Avila) ne sont pas apparus pour rien pendant ces temps. Il fallait que l'Eglise remettent certaines choses sur la table de travail.

Je suis convaincu qu'il existe d'éminents personnage capable de critiquer le concile (bien que je ne connaisse pas le père Congar), tout comme il en existe d'éminents qui font de la mauvaise théologie, et qui ne perdent pas de crédit pour autant.

(Concernant l'Inquisition, je te rassure, j'ai moi aussi lu le livre de Jean Sévilia, et j'ai surtout reçu au séminaire des cours en histoire de l'Eglise de la part d'un prêtre catholique qui connaissait son affaire, lui. Je voulais seulement dire qu'il était heureux qu'aujourd'hui, vu la société dans laquelle nous vivons, que nous ayons changé de manière de faire. Je ne la condamne pas à son époque, mais je la condamnerai certainement aujourd'hui, tout comme n'importe quelle atteinte à la vie et à la liberté de conscience (ce qui est une notion éminemment moderne, bien sûr).)


Au sujet de l'oecuménisme, je te rejoint, il y a un vrai problème dans l'Eglise sur cette question. Cependant, le problème n'est qu'un effet, il dépend d'abord d'hommes qui s'y prennent mal, et la sainteté de l'Eglise n'est pas mise en cause.


Je ne suis pas au courant des horreurs que tu racontes sur Assise. Cependant, une église n'est pas profanée si elle est prêtée à d'autres cultes, n'exagéront rien !! Déposer un Bouddha (ou quoi que ce soit d'ailleurs) sur l'autel est un acte grave, surtout si comme je le pense c'est pour l'honorer, mais là encore il n'y a pas profanation. Par contre, je ne peux pas croire au reste. Que le Pape ait embrassé le Coran, je susi désolé je n'y crois pas. Qu'il ai reçu, volontairement, des cendres sacrées de Shiva, je n'y crois pas non plus. ou peut-on trouver ce genre d'information (je parle de document catholiques, pas ceux de la Fraternité St Pie X).

Tu parles de critiquer le Pape (ce dont tu t'abstient avec grande sagesse), et je ne le permettrais pas ici (il est certainement criticable, comme tout homme, cela ne change en rien ma confiance en lui, et surtout ma foi en l'Eglise dont il est le chef). Par contre, tu parles concernant Vatican II "d'erreur doctrinale grave", que tu distingue d'ailleurs de ce que j'ai appelé, dans ce contexte, un péché théoogique. Redisons plutôt faute théologique. Je n'en perçois aucune dans Vatican II, et je serai très curieux par contre que tu les énumère ici (ou sur un autre fuseau pour décongestionner).

Ma phrase: "Enfin, au sujet de la messe, sa théologie reste bonne" s'appliquait à la messe e Vatican II, contre tes affirmations sur le fait qu'elle soit devenue semblable au culte protestant. Je me suis mal exprimé.

Concernant la comparaison avec Luther, mettons-nous d'accord. Je ne compare pas Mgr Lefebvre avec Luther, ni même son schisme avec le sien. Mais je compare leurs raisons. Luther, je le répète, avait de justes raisons de vouloir que l'Eglise change, tout comme Mgr Lefebvre me semble avoir de justes raisons de vouloir que l'Eglise d'aujourd'hui change (sauf que ses raisons, comme en témoigne le texte cité par Oryx, en reste à des dimensions de messe et n'atteigennt pas une théologie plsu profonde). Luther avait découvert de vraies et réelles lacunes et abus dans la pratique de la religion par les clerc et les autorités.
Il n'empêche qu'il a eu tort de vouloir fairer bande à part. Sans se soumettre à l'usage, il lui était tout à fait possible de faire part de ses mécontentements dans l'obéissance et la patience, plutôt que de se donner en spectacle et de montrer son opposition frontale.
C'est la même chose avec Mgr Lefebvre. Ses récriminations ne concernent que l'usage. Oui, il y a des abus et des choses intolérables. Elles n'affectent pas la sainteté de l'Eglise de Rome, ni sa théologie, ni ses dogmes. Comment peut-il prétendre ne pas faire schisme s'il déclare que l'Eglise de Vatican II repose sur des faux dogmes.
Je saisi parfaitement bien sa nuance, quand il attend qu'un pape plus catholique revienne à Rome. Il n'en demeure pas moins qu'il se sépare de ce que les autres considèrent comme la véritable Eglise. Il n'existe qu'une Eglise. Ou bien nosu nous trompons et obéissons à une fausse Eglise qui siège à Rome (et vous attendez qu'une véritable Eglise revienne à Rome), ou bien vous vous trompez et vous êtes donc coupés de la véritable Eglise.

On ne peut pas tenir un discours mielleux tendant à expliquer que vous êtes dans l'Eglise mais que ce n'est pas la même ! l'un des deux se trompe. Si c'est nous, alors tous les catholiques suivent l'antechrist qui les a conduit à la perte d'une foi pure, et seule saint Lefebvre et ses successeurs parviendront à remettre l'Eglise dans le droit chemin. Et je vois très bien comment, en s'appuyant sur lers exemple du passé (notamment l'arianisme), il parvient à justifier son comportement.
Il n'empêche que même pendant ces crises ou les conciles s'annulaient les uns les autres, tous restaient soumis au Pape, que l'on cherchait à tromper d'un côté ou de l'autre. St Athanase a rétabli la pure doctrine non pas en désobéissant, mais en obéissant à chaque fois. Et il a vaincu en l'espace d'une vie toute la méditerranée qui était contre lui seul !! Parce qu'il était demeuré dans l'Eglise !

Tu dis que ce n'est pas en se voilant la face qu'on règle des problèmes. Certes, mais ce n'est pas non plus en brisant l'unité.

Pour la suite,
qui a dit que la nouvelle messe était infaillible ?? Aucune messe de quelque temps que ce soit ne dispose d'un liturgie arrêtée de manière infaillible, c'est pourquoi elle évolue sans cesse. Le théologie de la messe ne pose pas trop de problèmes (quelques uns quand même dans la traduction française des textes, même le Pape l'a fait remarqué) mais sa pratique, à la discrétion des conseils épiscopaux, en pose sûrement. Qu'on retouche à la messe autant qu'on veut, tant que cela vient d'une directive réfléchie et sainte du magistère, cela ne me dérange pas (sauf si la théologie déraille, mais alors je n'irai pas rejoindre la frat, j'écrirai plutôt au magistère pour qu'on mettre en lumière le point que j'ai repéré, et ferai des pieds et des mains pour réparer cette erreur), mais je ne crois pas que cela arrivera.

Tu parles sans cesse de problème plus profond que celui d'une sensibilité de messe. On est bien d'accord. Mais quand je te dis que les jeunes prêtres comrpennent mieux le sens de la messe qu'autrefois, je ne te parle aps de sensibilité. D'ailleurs, la messe peut très bien continuer à ne pas entrer dans mes sensibilités, il n'empêche que je détecte une théologie en profondeur très juste. Rien de faux ou de contraire à la foi n'est plus produit.
Tu répète sans cesse que le problème est plus profond, mais moi, lisant le texte de Mgr Lefebvre, je ne le voit pas. Votre problème, c'est la messe et ce qu'elle exprime.
Elle exprime aujourd'hui sa théologie dans une forme différente, mais ce qu'elle exprime est toujours là (sacrifice, rôle du pasteur, sacré...). On ne le perçois plus comme avant, parce qu'on croit comprendre sans comprendre. La messe est la même !!


Admettons que le temre de schisme soit impropre en ce qui vous concerne, il reste que vous n'êtes pas dans l'Eglise du Christ fondée sur St Pierre dont le saint successeur est aujourd'hui Jean-Paul II. Vous n'y êtes pas ! Appelezça comme vous voulez, mais si vous étiez aussi tradi que ça, vous vous soumettriez. Ce sont les progressistes qui sont plus enclins à la désobéissance.


Fauvette:

Je te rassure, c'est la maintenance du forum qui m'oblige à veiller si tard (et mes réponses furent longues aussi, j'ai dû faire des recherches).

Je n'encourage pas l'ostracisme de la frat St Pie X. Mais vous vous montrez suffisemment hostiles à l'Eglise de vatican Ii ici pour que je me permette d'intervenir. Vous avez du soutien, je me permet donc de réagir.
Je te propose aussi de ne plus jouer si souvent le rôle de la persécutée face à es esprits que tu considères toujours un peu hâtivement comme fermés ou pas compréhensifs. Je vous défendrais si vous étiez attaqués par tout le forum, sans vous légitimer pour autant, mais ça n'est pas le cas.
Ne peux-tu pas supporter un peu de bousculades ?? Je sais que mon rôle de modérateur me met dans une situation particulière vis à vis de vous, et dans ce que je dis, mais je pense qu'au sein de l'argumentation, tout cela s'efface.
Fauvette, il ne suffit pas de faire corps et d'avoir les meilleures raisons pour être dans le vrai.

Je constate que nosu ignorons chacun des choses concernant le "groupe" dont nous nous réclamons. Soyons lucides des deux côtés. Mais ne crois pas pouvoir critiquer Vatican II ou ses fruits sans avoir quelques coups d'épaule à recevoir en retour ! A toi d'encaisser, sinon c'est peut-être que tu es en équilibre sur un mauvais fil.
Les mesquineries, les tradis les subissent aussi (àmoindre échele il semble) dans l'Eglise. je ne m'appitoie pas dessus, je patiente et prie. C'est même plus dur pour nous car nosu devons obéir. Il y a là une vraie souffrance parfois... et qui a dit que la souffrance n'est pas le chemin par lequel le saint doit passer ?? Jésus a obéi, quitte à souffrir, quitte à trouver cela absurde.

Fauvette, la lettre que tu cites témoigne assez, à mon avis, d'une fermeture d'esprit de Lefebvre, qui ne semble prêt, lui, à aucune concession. Ce qu'il veut, c'est comme un enfant, il le veut en totalité. Il dit que les catholiques de Vatican II ont apostasié (j'ai donc apostasié moi ??!), que la foi est détruite, qu'il veut se prémunir contre Vatican II. Il désire aussi que le BUT de l'unité soit le même pour les deux parties. On voit bien qu'il s'agit là pour lui de ramener l'Eglise toute à lui, et non que chacun fasse un pas. C'est nul !
"Alors le problème de la réconciliation n’aura plus de raison d’être et l’Église retrouvera une nouvelle jeunesse. "
pourquoi parle-t-il de réconcilation s'il n'y a pas séparation ? En plus, ce qu'il désire, on le voit clairement, c'est que l'Eglise "redevienne la Rome catholique". Il estime donc qu'elle ne l'est plus pour l'instant, et surtout qu'il ne fera pas un pas vers elle avant qu'elle ne soit redevenue conforme à ses exigences. Est-ce que ce n'est pas une étrange attitude pour un grand garçon comme Mgr Lefebvre ?

Enfin, il se dit "filialement dévoués en Jésus et Marie. " L'ambiguïté lui permet sans doute de se prétendre dévoué et fils tout en n'en faisant qu'à sa tête. 'C'est en Jésus et en Marie que nous sommes fils, vous n'y êtes pas, donc je n'obéis pas.'

Vincent::

Hum, n'y a-t-il pas de textes plus autorisés pour résoudre ce problème. Ce Cardinal Cassidy a bien pu user d'un stratagème pour se sortir de cette excellente question. Je ne suis pas convaincu par si peu !

[ Ce Message a été édité par: Zebre le 11-09-2003 00:13 ]
105
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF + FSE  Profil de Zebre  Voir le site web de Zebre  Message privé      Répondre en citant
Oryx
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 31 points
Forêt : Pisteur
Nous a rejoints le : 13 Mai 2003
Messages : 3 798

Réside à : Paris
Patientez...

Long à lire ton texte Zèbre...

Je ferais une réflexion à propos du débat qui a failli voir le jour entre Caracal et toi (et qui aura peut-être lieu). Comme tu le dis, vous trouverez chacun des textes et des références illustrant votre propos, je vous fais confiance à tous deux.

Mais une chose que semble oublier Caracal (et la FSSPX en général), c'est que le Magistère est son propre juge. Qui peut interpréter les textes du Magistère sinon lui-même ? Voilà quelle est la doctrine catholique, et dire le contraire est (excuse-moi, Caracal) du protestantisme (ATTENTION ! Je ne dis pas que la FSSPX est protestante, mais que par rapport à l'interprétation des textes du Magistère, elle a une démarche protestante).

Je vais prendre un exemple pour illustrer mon propos. Lorsque Pie IX publie le Syllabus, beaucoup de réactions y ont été hostiles. En effet, nombreux étaient ceux qui en avaient une lecture "à la lettre" et démontraient par là que la Papauté était vraiment le dernier bastion de l'obscurantisme, etc...
Mgr Dupanloup prit alors la plume et publia un petit opuscule dans lequel il expliquait que l'on pouvait avoir du Syllabus une lecture plus "libérale" (le terme n'est pas approprié, mais bon, je ne trouve rien de mieux). Il reçut alors de Pie IX de chaleureuses félicitations. Il ensuit donc que la lecture de Mgr Dupanloup est la bonne.

Si le Magistère (et je dis bien le Magistère, je ne parle pas du Père Congar, aussi érudi soit-il) affirme que les textes de Vatican II ne sont pas en rupture avec la Tradition et en donne une grille de lecture conforme, c'est que ces textes sont bien catholiques, malgré les contradictions que l'on pourrait voir au premier abord.
106
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SUF (plus dans l'active)  Profil de Oryx  Message privé      Répondre en citant
Bertrand du Guesclin
Membre notoire

Nous a rejoints le : 29 Juil 2003
Messages : 77

Réside à : ANGERS
Patientez...

J'en est peut être choqué quelques uns mais je vous citerez le Motu Proprio qui si je ne me trompe excommunie aussi les prêtres et les fidèles réguliers... Laissez moi le temps de le retrouvez et ce sera fait. Bien qu'en tant que Catholique j'assume toutes les décisions de l'Eglise Catholique, ces propos ne sont pas les miens mais ceux de l'Eglise. Quand à lire Mgr Lefebvre ce n'est, certes pas encore fait mais je lis et j'apprécie un livre de son "éminence grises". Au sujet de la Frat. St Pierre, les prêtres de la Frat. peuvent et ils le font célébrer la Messes selon les deux rites. quand au prêtres des séminaires diocèsains je doute qu'ils aient le droit de dire la Messe selon les deux rites... Je ne suis pas en dehors de la Charité en disant une Vérité, je suis en dehors de la Charité en la donnant brut. Quan aux cérémonies dite de guignoles si l'on parle de "clown" qui miment l'Evangile, je suis d'accord; mais s'il l'on parle des éfforts de certains Evêque, je ne peut l'être. Il faut aider ceux qui veulent que le Missel soit appliqué et que la doctrine de l'Eglise soit enseignée.

107
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis FSE  Profil de Bertrand du Guesclin  Message privé      Répondre en citant
FauvetteO
Joyeux membre

Nous a rejoints le : 22 Août 2003
Messages : 262

Réside à : Paris
Patientez...

c'est bien là le problème Du Guesclin.... depuis 40 ans (pour ne pas dire depuis Vatican II, histoire de changer un peu), j'ai l'impression que chaque évêque fait, pardonnez moi l'expression, sa petite sauce dans son coin....
J'en discutais avec des amis l'autre jour.... en fonction des diocèses, on assiste désormais à des rites différents des plus conservateurs (pour ne pas dire tradis attention !!!) aux plus farfelus....
Par exemple nous parlions des filles qui servent la messe, certains des amis présents m'affirmaient ne jamais en avoir vu dans leur diocèse...
Il en est de même pour l'attitude à l'égard des tradis :
- une de mes amis s'est mariée l'an passé dans l'évêché de Niort, elle a dû faire des pieds et des mains, pour que l'évêque accepte qu'un prêtre de la Fraternité Saint Pierre célèbre la messe, des tas de procédures écrites et cie, finalement c'est un prêtre parisien du diocèse qui a dit la messe
- dans l'évêché de Saint-Dié dont je suis originaire, je n'ai eu aucun problème à obtenir une église pour qu'un prêtre de la Fraternité Saint Pie X (horreur !!!)célèbre notre messe de mariage....
Ce manque d'homogénéité me laisse perplexe, sans remettre sur le tapis le pseudo-schisme ou pas, il me semblait que l'Eglise était "UNE" ... et c'est surtout celà je pense qui est regrettable de ne pas trouver de Lille à Marseille et de Brest à Strasbourg (pour ne parler que de chez nous) les mêmes discours et les mêmes rites....

[ Ce Message a été édité par: FauvetteO le 11-09-2003 10:12 ]
108
Infos sur le membre et actions possibles
  Profil de FauvetteO  Message privé      Répondre en citant
SE Hérisson
Membre confirmé

Nous a rejoints le : 28 Juil 2003
Messages : 2 801

Réside à : Angers
Patientez...

Mon cher passereau, je trouve que tu fais preuve d'un obscurantisme des plus inquiétants.Pourquoi vouloir l'uniformité alors que la diversité est source de richesse , donne lieu à des formes variées de louange... et blablabla et blablabla (tartes à la crème habituelles).
Mais en tant qu'intégroïde membre du fan'club de SG Mgr Caracal,je n'en attendais pas moins de toi!

FSS Hérisson
109
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis  (ex) scout d'Europe  Profil de SE Hérisson  Message privé      Répondre en citant
Torquemada
Membre familier

Nous a rejoints le : 10 Juil 2003
Messages : 384

Réside à : Paris
Patientez...

Cher Zèbre,

Malheureusement, je ne suis désormais sur le forum qu'entre deux rendez-vous professionnels et n'ayant pas de connexion internet chez moi, je n'ai pas toute ma documentation sous la main. En effet, j'aime illustrer mes propos de faits précis, d'exemples particuliers et pouvoir citer les phrases exactes avec les sources, etc.

J'aimerais vraiment pouvoir discuter de tout cela, dans un esprit non simulé de recherche mutuelle de la vérité, ailleurs que sur ce forum. Je me contenterai donc ici d'une réponse un peu lapidaire.

- En séminariste que tu es, il serait bon de lire les écrits du Père Congar. Le Père Congar est le "penseur" du Concile. Son journal a été édité aux éditions du Cerf. Il parle de « la clique obscurantiste », dénonce les « mariolâtres », juge Pie IX « catastrophique » et Pie XII « effroyable satrape »… C'est l'intello pur, disant lui-même « Ce concile aura été largement celui des théologiens ». C'est peut-ête là aussi le problème : une mauvaise compréhension de la théologie elle-même. Congar possède aussi les défauts de l'intellectuel se souciant peu des conséquences sur les fidèles de théories provenant pour grande partie de sa propre relation avec l'Église. Il fait partie de la bande des Chenu, Lubac, et autres. Il faut avoir lu ces gens là ! Mais défendre le Concile sans avoir lu les oeuvres de ses inspirateurs...

Je pourrais revenir sur leur pensée, et sur celles des autres théologiens de cette époque (Urs von Balthazar, etc.). Il faut connaître ces gens là; ils ont joué un rôle considérable dans l'histoire du Concile. Et leur pensée n'est pas catholique. Et ils le reconnaissent eux-mêmes.

- Personne n'a nié qu'un Concile était utile, nécessaire, indispensable peut-être même. Mais pas un Concile tel que celui là.

- Concernant les profanations d'Assise et d'ailleurs : je peux te citer les faits précis. Que tu le veuilles ou non, Zèbre, ce sont des profanations. L'ancien Code (je n'ai pas vérifié dans le nouveau) condamnait d'excommunication celui qui en était coupable.

- Il faut arrêter de croire que "l'Eglise est née avec Vatican II" (cela n'a pas été dit ici, mais je l'ai entendu maintes fois ailleurs). Quant à Dignitatis Humanae, même la thèse du Père Basile (dans laquelle je me suis vaguement replongé) affirme qu'il n'y a là rien d'infaillible.

- Quant à l'infaillibilité de telle ou telle messe : je n'ai jamais parlé d'une telle chose. Cela ne veut rien dire sur le plan théologique. Une messe n'est pas infaillible. C'est la doctrine qu'elle sous-tend qui l'est.

- Les fautes théologiques : oui je peux les énumérer. Dès que j'aurai le temps.

- "Que le Pape ait embrassé le Coran, je susi désolé je n'y crois pas. Qu'il ai reçu, volontairement, des cendres sacrées de Shiva, je n'y crois pas non plus. ou peut-on trouver ce genre d'information (je parle de document catholiques, pas ceux de la Fraternité St Pie X). " : mais cher Zèbre, il faut s'informer : il faut lire la presse tout à fait officielle (Osservatore romano, etc.) : j'avais même la photo du pape embrassant le Coran !!! Je pourrais même, si je la retrouve, la mettre sur ce forum ! Qui peut nier une telle évidence. Tout le monde est au courant. Alors, on peut toujours trouver des explications plus ou moins falacieuses pour justifier de tels actes, mais il n'en demeurent pas moins inacceptables. Tu dis que je m'abstiens de critiquer le Pape. Il ne s'agit de toutes façons pas de critiquer le pape ou tel ou tel pour le plaisir. Il s'agit de déceler le vrai du faux et le bien du mal. Je dois avouer, Zèbre, (je l'ai déjà dit), je n'aime pas aborder ces sujets sur ce forum. Parce que j'ai trop d'exemples, de preuves. Et je n'ai pas envie de faire du déballage public, par amour et respect pour l'Eglise. En même temps, il faut qu'il y ait une prise de conscience, car il fut cesser de prendre les fidèles (mais aussi les clercs) pour des moutons.

- "sauf si la théologie déraille, mais alors je n'irai pas rejoindre la frat, j'écrirai plutôt au magistère pour qu'on mettre en lumière le point que j'ai repéré, et ferai des pieds et des mains pour réparer cette erreur' : mon cher Zèbre, des réactions comme la tienne, des centaines de prêtres ont eu la même. Elle est très saine. Mais elle ne prend pas en compte certains paramètres tels que la complicité. Mgr Lefebvre a fait des pieds et des mains. Il a demandé un vrai débat théologique, ouvert. Les prêtres de la Fraternité le demandent encore. Des centaines de prêtres diocésains sont allés voir leurs évêques. Mais sans succès. Ex : abbé Coache, abbé Séralda, abbé Sulmont, Mgr Ducaud-Bourget et des centaines d'autres. Le débat est refusé !!!

- "Luther, je le répète, avait de justes raisons de vouloir que l'Eglise change, tout comme Mgr Lefebvre me semble avoir de justes raisons de vouloir que l'Eglise d'aujourd'hui change (sauf que ses raisons, comme en témoigne le texte cité par Oryx, en reste à des dimensions de messe et n'atteigennt pas une théologie plsu profonde). " : ton parallèle est facétieux. Il relève de la dialectique. Mgr Lefebvre n'a jamais voulou que l'Eglise change ou qu'elle ne change pas. Il ne s'est jamais placé sur ce terrain là. Il a défendu la doctrine de toujours, celle toujours professée. Un point c'est tout. Rien à voir avec Luther. Quant aux raisons et à une "théologie peu profonde", ainsi que lorsque tu dis "C'est la même chose avec Mgr Lefebvre. Ses récriminations ne concernent que l'usage". : Zèbre, tu sembles ne jamais avoir lu le moindre bouquin de Mgr Lefebvre ou d'un de ses prêtres. J'en suis d'autant plus étonné que moi, qui ne suis pas séminariste, j'ai lu Congar, Balthazar, Teilhard de Chardin, Sangnier, etc., autant de théologiens ou penseurs "modernistes". Je pense, cher Zèbre, que pour se forger une opinion, il faut avoir une vision large du panel des idées. J'ai lu "Le Manifeste du parti communiste" et le Capital (j'ai eu du mal...), pour savoir ce qu'était le marxisme. Je pense qu'il serait bon, sur le plan religieux, que les séminaristes lisent aussi autre chose que ce qui leur est imposé par leurs professeurs ou leur directeur spirituel... Ne serait-ce, sait-on jamais, que pour ne pas regretter plus tard d'être passé si près de la vérité.

- "Tu dis que ce n'est pas en se voilant la face qu'on règle des problèmes. Certes, mais ce n'est pas non plus en brisant l'unité. " : mais quelle unité chez Zèbre ? L'unité avec qui ? Avec l'Eglise moderniste ou avec l'Eglise du magistère traditionnel ? Le Card. Etchegaray (qui n'est pas n'importe qui) disait lui-même lors du bi-centenaire de la morte de Paul IV que l'on était passé de la religion des droits de Dieu à la religion des droits de l'Homme. Et bien cela, Zèbre, ce n'est pas ma religion. Non seulement je ne veux pas être dans l'unité avec ceux qui affirment cela, mais ce sont eux qui brisent l'unité avec l'Eglise catholique. L'Eglise a fait schisme avec elle-même car elle renie ce qu'elle a toujours enseigné.

Rappelle-toi Saint Paul : même si un ange du ciel venait vous enseigner le contraire de ce que je dis... Le pape n'est pas un ange du ciel. Tout ce que nous contestons n'est pas sous le sceau de l'infaillibité.

J'aime parler avec toi Zèbre car tu es un "honnête homme", au sens noble du terme. Mais je crois que tu es maintenu dans une ceraine ignorance de ce qui se passe dans l'Eglise à laquelle nous appartenons tous deux; ou alors tu refuses de voir. Je serais heureux de pouvoir poursuivre cette discussion dans un cadre "plus propice".

110
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Assoc. des scouts inquisi  Profil de Torquemada  Message privé      Répondre en citant
Torquemada
Membre familier

Nous a rejoints le : 10 Juil 2003
Messages : 384

Réside à : Paris
Patientez...

Du Guesclin, fais-moi plaisir : des faits, seulement des faits : pas des déclarations péremptoires. Ce que tu dis es faux sur toute la ligne. Le Motu proprio ne dit pas cela et les prêtres de la Fraternité St-Pierre ne célèbrent pas dans les deux rites. Si chacun vérifiait ce qu'il affirme, le débat gagnerait en qualité.

- A Miles : "pensée Lefevriste" : désolé, mais cela n'existe pas. Mgr Lefebvre a fondé une Fraternité selon l'esprit traditionnel de l'Eglise catholique. Il n'a pas fondé une secte ou même simplement un nouveau courant de pensée. Il n'a fait que répéter ce qu'il avait appris lui-même au séminaire, puis en tant que prêtre, évêque et archevêque.

"Dans sa façon de pratiquer le dialogue interreligieux et l'oecuménisme, l'Eglise Catholique renonce-t-elle à son devoir d'évangélisation ? Renonce-t-elle à croire que "la vérité subsiste" en elle et qu'elle a pour mission de l'annoncer au monde ? "

Tu as raison, c'est bien ainsi que se pose le problème, avec toutes les implications pratiques que cela suppose.

"Je ne peut pas croire que l'église ait laissé tombé cela. peut être utilise-t-elle des "techniques" qui peuvent nous paraître incompréhensibles à nous qui n'avons pas toutes les données. Mais n'oublions pas que ces façons de faire sont l'oeuvre d'un saint concile auquel l'Esprit Saint a apporté son assistance. " : d'un "saint" Concile ??? Il ne s'agit que d'un Concile "pastoral", c'est-à-dire non dogmatique, où se sont heurtés les "modernistes/libéraux" et les "traditionnalistes". Cette lutte a été remporté par les premiers, érigeant en norme ce que d'autres avaient condamné avant eux. Ne je vois là aucune trace de l'Esprit saint.

"Je ne peux imaginer que l'Esprit saint puisse dévoyer l'Eglise quand celle-ci s'adresse à lui avec confiance et dans les formes. " : théologiquement, c'est un peu faible comme raisonnement... cela relève plutôt de la sensibilité propre...

"Si le problème est là parlons du problème mais de grâce, n'attaquons pas les personnes." : Le ferions-nous que ce serait les idées des dites personnes que nous attaquerions à travers elles. Ensuite, il faut savoir ce que l'on veut. Quand il y a des gens qui détruisent l'Eglise et qui la mènent à sa perte par leurs idées subversives, il s'agit de les identifier et de les éliminer. Et il n'y a aucun manque à la Charité ici. Tout au moins à la "vraie" Charité; celle définie par l'Eglise, pas celle de Coluche.
111
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Assoc. des scouts inquisi  Profil de Torquemada  Message privé      Répondre en citant
SE Hérisson
Membre confirmé

Nous a rejoints le : 28 Juil 2003
Messages : 2 801

Réside à : Angers
Patientez...

Merci pour tes précisions mon cher Caracal.Cela me permet de réviser mes classiques et d'envisager des problèmes que je n'avais pas soupçonnés.
Il me semble que tu as fais tienne la devise des cyrards "ils s'instruisent pour vaincre".Comme tu le dis très justement, avant d'émettre un jugement péremptoir sur ces problèmes complexes, la moindre des choses est de s'être au préalable renseigné , en lisant les ouvrages adéquats (thèses des pro et des contra).

FSS Hérisson
112
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis  (ex) scout d'Europe  Profil de SE Hérisson  Message privé      Répondre en citant
SE Hérisson
Membre confirmé

Nous a rejoints le : 28 Juil 2003
Messages : 2 801

Réside à : Angers
Patientez...

Bertrand, ce que dit Caracal concernant les prêtres de la Frat' St Pierre est exact.Ils n'ont théoriquement pas le droit de célébrer la messe selon le rite Paul VI.La Frat n'a pas une vocation à encourager au biritualisme.

La Frat a connu récemment d'importantes dissensions à ce sujet.Parles-en avec le prêtre qui déssert la Visit', il est bien placé pour en parler.Note que je ne porte aucun jugement défavorable sur son attitude, bien au contraire.

FSS Hérisson
113
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis  (ex) scout d'Europe  Profil de SE Hérisson  Message privé      Répondre en citant
Bertrand du Guesclin
Membre notoire

Nous a rejoints le : 29 Juil 2003
Messages : 77

Réside à : ANGERS
Patientez...

Ca déjà été fait et je me permet de donner des faits, à vous d'y reflechir à la Lumen Christi.

A Angers, un prêtre de la Frat. St Pierre, a qui l'Evêque d'Angers a donné de nombreuses charges dans son Ministére (Oui, je reconnais on a beaucoup de grâce en Anjou) célébre parfois selon le rite Paul VI. Mais en effet, il y eu des "dissensions". Pour les autres prêtres de la Frat. ils ont reçu en Allemagne assez d'enseignements pour savoir ce qu'ils doivent fair.

Voici quelques citations d'Ecclesia Dei (2 juillet 1988):
"Mgr LEFEBVRE a encouru avec les prêtres [...] la grave peine de l'excommunication prevue par la discipline ecclesiastique(cf. Code de Droit Canon)"
"Nul ne doit ignorer que l'adhesion formelle au schisme constitue une grave offense à Dieu et comporte l'excommunication prevue par le droit de l'Eglise."
" On devra partout respecter les dispositions intérieures de tous ceux qui se sentent liés à la tradition liturgique latine, et cela par une application large et généreuse des directives données en leur temps par le Siège apostolique pour l'usage du missel romain selon l'édition typique de 1962"

Je comprend tout à fait que certians puissent "être" de la Frat. St Pie X, mais il faut comprendre que pour réaliser l'évangelisation il faut former "qu'un Corps et qu'un Esprit" (Ephesien IV,2).Et je le redis : Le Christ souffre en son Corps Mystique de nos divisions (pas de nos diversités).
Un autre fait : si certains veulent ce soir, il est possible de prier pour que tous les membres de l'Eglise se trouve plongé dans un Amour fraternelle, qui comme tout Amour a pour source le Sacré-Coeur de notre Seigneur.


FSS.
114
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis FSE  Profil de Bertrand du Guesclin  Message privé      Répondre en citant
Dr. Cerf Vincent
Cervidé
  
TECHNIQUE: 27 points
BONNE HUMEUR: 32 points
Église : Hospitalier
Nous a rejoints le : 25 Oct 2001
Messages : 5 338

Réside à : Paris
Patientez...

Citation:
Le 2003-09-11 09:20, Bertrand du Guesclin a écrit

J'en est peut être choqué quelques uns mais je vous citerez le Motu Proprio qui si je ne me trompe excommunie aussi les prêtres et les fidèles réguliers...




A ce sujet, une prêtre hors FSSPX a eu sa licence en Droit Canon à l'Université Grégorienne et à obtenu une bonne note en développant la thèse que s'il y a excommunication elle ne concerne que les évèques.
De plus, à Hawaï un groupe de fidèles a été excommunié par l'évêque pour avoir assisté à une messe célébrée par un évèque de la FSSPX. Les fidèles ont fait appel et obtenu gain de cause auprès du Cardinal Raztinger qui à cassé l'excommunication.
Enfin ce prétendu schisme serait le seul qui prétende faire partie de l'Eglise Catholique Romaine.
115
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ex ENF, ex FSE  Profil de Dr. Cerf Vincent  Voir le site web de Dr. Cerf Vincent  Message privé      Répondre en citant
Zebre
Zebra One

Nous a rejoints le : 19 Oct 2001
Messages : 13 984

Réside à : Lyon
Patientez...

Cher Caracal,

bon, j'en effectivement trouvé sur internet des infos relatives au Pape qui embrassa le Coran, mais ce ne fut pas à Assise. Cela n'a aucune importance en soi, mais en mettant tout dans le même panier comme tu sembles l'avoir fait (si j'ai mal compris, tu n'étais pas très clair non plus), tu as exagéré le sentiment que l'on avait de l'acte.

Bon, en effet, le pape a embrassé le Coran le 14 mai 99, qu'il recevait d'un membre de la délégation musulmane (toutes les infos ici)
Cela constitue probablement un grand acte "politique", peut-être capable de réouvrir le monde arabe et musulman au diaogie avec les chrétiens. C'est probablement à cause ce genre d'acte que les Musulmans respectent le Pape, reçoivent donc son message et acceptent son soutien ou ses condamnation dans les luttes politiques d'Afrique du Nord.
Il n'empêche, spirituellement, je constate là un acte assez grave, et je pense (mais qui suis-je après tout pour juger de l'avenir de l'Eglise), qu'il a eu tort !

comme je l'ai dit, cela ne m'empêchera pas de continuer à croire à l'Eglise Catholique de Rome, à son chef, vicaire du Christ et serviteur des serviteurs. Un homme est faillible (tout comme St Pierre), l'Eglise elle ne sucombera jamais !


Merci pour les références du Père Congar. Cette année je serai plutôt branché théologie (et celles de Lubac et Urs Von Balthazar me conviennent assez bien ma foi...), mais je tâcherai de lire un peu ce bonhomme, le Père Congar.
(on peut cependant défendre le Concile sans avoir lu l'oeuvre de ses inspirateurs... qui sait ce que l'Esprit Saint en a fait, de ces inspirations là !!).

La doctrine qui sous-tend une messe (je dirai plutôt "théologie" en la matière mais bon) est en effet infaillible. J'estime, moi, que quelque soient les façons par lesquelles cette théologie s'exprime (ou ne s'exprime plus) aujourd'hui, la théologie de la messe n'a pas changé.
Puisque c'est un epu le point central de l'opposition de la Fraternite St Pie X, pourquoi ne pas en parler et les énumérer
(je voudrais bien aussi que l'on puisse se rencontrer, mais ça me semble difficile. Et puis un forum me paraît un excellent lieu pour travailler, nosu laisser le temps de rechercher et de publier le fruit de nos recherches. N'hésite pas à citer des exemples et des textes, un forum s'y prête très bien. On peut même y faire de magnifiques exposés, si la mise en page est réussie. (voir des exemple , ou en mieux, ici)

Mon parallèle avec Luther, je le maintiens dans les motivations respectives de chacun: ils se rejoignent sur la réaction face à leur mécontentement. Tu dis que Mgr Lefebvre a fait des pieds et des mains pour demander un débat théolgique ouvert, la Lettre apostolique Ecclesia Dei témoigne pourtant bien que ce débat a lieu ou aura lieu.
Je n'ai jamais lu Mgr Lefebvre, mais le souhaite. Cependant mon "oecuménisme" (disons connaissance de l'adversaire) a commencé au fur et à mesure que je les rencontrais: bouddhisme, puis Islam. Pour les protestant, j'y ai renoncé pour le moment, c'est trop n'importe quoi un peu partout dans son coin. Je tâterai Lefebvre, donc. As-tu un livre à me conseiller, sur le sujet (je ne veux pas me taper toutes ses lettres. Quelques unes réunies dans un livre relatant sa doctrine me conviendrait bien.)
Tu as tout à fait raison, et je te rejoins, quand à l'attitude qui consiste à se former en lisant les thèses adverses. Mais tu as un avantage sur nombre d'entre nous: tu as été solidement formé aux choses de la foi, sans doute depusi ton enfance, et aux choses de l'Eglise. Ma formation à moi n'est sérieuse que depuis le séminaire, et j'ai donc beaucoup de retard à rattraper avant de pouvoir passer du temps à me plonger (sans danger tant qu'à faire) dans les thèses de nos adversaires. Si je me sens prêt pour les autres religions, le communisme etc... le suis-je déjà pour affronter Lefebvre ? Pas sûr. Je vais donc un peu poursuivre ma formation sur l'Esprit de Vatican II et sa théologie avant de me plonger là où il faudra bien aller.

Au sujet de l'Unité, la distonction que tu proposes continue à me rendre perplexe quant à la communion que vous prétendez avoir avec l'Eglise de Rome et le pape.
Tout ce que vous contestez "n'est pas sous le sceau de l'infaillibilité". Je veux bien le croire. Mais alors pourquoi vous séparer là où le dialogue et la patience peuvent suffir ?? Quand au reste, qui est sous infaillibilité, (de quoi s'agit-il d'ailleurs ?) pourquoi voulez-vous croire qu'il s'agit d'une perversion du message, celle dont parle St Paul au sujet d'un mauvais ange ?!!

Comment, si vous croyez en l'Eglise, pouvez-vous soudain cessez de croire en elle (et donc en l'Esprit Saint qui l'anime) simplement parce qu'elle énonce des choses qui ne vous conviennent pas ? Qu'en sera-t-il quand cela arrivera (un jour ou l'autre) au sein de la fraternité St Pie X ? Vous vous séparerez à nouveau bien sûr.

Je comprend très bien l'argumentaire de la bonne doctrine. Si l'Eglise entière venait à se fourvoyer, notre devoir serait effectivement de perdurer dans la bonne et vraie foi, quitte à paraître schismatique pour des raisons de foi.
Cependant, rien ne justifierai dans pareil cas d'être désobéissant à des pratiques que me demande l'Eglise (comme l'ordination d'évêque). Ce n'est pas la foi que je conserve avec justice qui est mise à mal, c'est mon obéissance au Christ tête. Mon devoir de désobéissance ne concernerait que ce qui peut réellement mettre mon témoignage de la foi véritable en danger. Même une messe moins complète et moins riche de sens ne réalise pas ce danger. Le danger ne vent que si l'on me demande de dire ou accomplir des choses CONTRAIRES à la véritable foi.
Il n'y a rien de cela dans les nouveaux rites ! (mais je t'accorde des manques et des choses qui ne sont plus correctement exprimées). Qu'importe ! Elles y sont quand même, et je peux me débrouiller pour les ré-exprimer à nouveau sous un autre mode !
116
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF + FSE  Profil de Zebre  Voir le site web de Zebre  Message privé      Répondre en citant
Zebre
Zebra One

Nous a rejoints le : 19 Oct 2001
Messages : 13 984

Réside à : Lyon
Patientez...

Enfin, puisque le forum s'y prête, dis-je, je pubile ici la lettre apostolo (ou mottu proprio) ECCLESIA DEI, histoire que chacun soit bien informé de la position de l'Eglise au sujet du schisme de Mgr Lefebvre.



MOTU PROPRIO ECCLESIA DEI


2 Juillet 1988





Introducution

C'est avec beaucoup de tristesse que l'Eglise de Dieu a appris l'ordination épiscopale illégitime conférée le 30 juin dernier par Mgr. Marcel Lefebvre, qui a rendu vains tous les efforts que le Saint-Siège a déployés ces dernières années pour assurer la pleine communion avec l'Eglise de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X fondée par le même Mgr. Lefebvre. Tous ces efforts, spécialement ceux de ces derniers mois particulièrement intenses, n'ont servi à rien alors que le Siège apostolique a fait preuve de patience et d'indulgence jusqu'à la limite du possible(1).


Réflexion que soulève Mgr Lefebvre

Cette tristesse est particulièrement ressentie par le successeur de Pierre à qui revient en premier de veiller à l'unité de l'Eglise(2), même si le nombre des personnes concernées directement par ces événements est relativement réduit. Car chaque personne est aimée de Dieu pour elle-même et a été rachetée par le sang du Christ versé sur la Croix pour le salut de tous les hommes.

Les circonstances particulières, objectives et subjectives, qui entourent l'acte accompli par Mgr. Lefebvre offrent à tous l'occasion d'une réflexion profonde et d'un engagement renouvelé de fidélité au Christ et à son Eglise.


L'acte de désobéissance

En lui-même, cet acte a été une désobéissance au Souverain Pontife en une matière très grave et d'une importance capitale pour l'unité de l'Eglise, puisqu'il s'agit de l'ordination d'évêques par laquelle se perpétue sacramentellement la succession apostolique. C'est pourquoi une telle désobéissance, qui constitue en elle-même un véritable refus de la primauté de l'évêque de Rome, constitue un acte schismatique(3). En accomplissant un tel acte malgré la monition formelle qui lui a été envoyée par le cardinal préfet de la Congrégation pour les Evêques le 17 juin dernier, Mgr. Lefebvre a encouru avec les prêtres Bernard Fellay, Bernard Tissier de Mallerais, Richard Williamson et Alfonso de Galarreta, la grave peine de l'excommunication prévue par la discipline ecclésiastique(4).


Difficulté de la notion de Tradition

A la racine de cet acte schismatique, on trouve une notion incomplète et contradictoire de la Tradition. Incomplète parce qu'elle ne tient pas suffisamment compte du caractère vivant de la Tradition qui, comme l'a enseigné clairement le Concile Vatican II, "tire son origine des apôtres, se poursuit dans l'Eglise sous l'assistance de l'Esprit-Saint : en effet, la perception des choses aussi bien que des paroles transmises s'accroît, soit par la contemplation et l'étude des croyants qui les méditent en leur coeur, soit par l'intelligence intérieure qu'ils éprouvent des choses spirituelles, soit par la prédication de ceux qui, avec la succession épiscopale, reçurent un charisme certain de vérité (5)".

Mais c'est surtout une notion de la Tradition, qui s'oppose au Magistère universel de l'Eglise lequel appartient à l'évêque de Rome et au corps des évêques, qui est contradictoire. Personne ne peut rester fidèle à la Tradition en rompant le lien ecclésial avec celui à qui le Christ, en la personne de l'apôtre Pierre, a confié le ministère de l'unité dans son Eglise (6).


L'attention des fidèles

Devant une telle situation, j'ai le devoir d'attirer l'attention de tous les fidèles catholiques sur quelques points que cette triste circonstance met en lumière.

a) Le résultat auquel a abouti le mouvement promu par Mgr. Lefebvre peut et doit être une occasion pour tous les fidèles catholiques de réfléchir sincèrement sur leur propre fidélité à la Tradition de l'Eglise, authentiquement interprétée par le Magistère ecclésiastique, ordinaire et extraordinaire, spécialement dans les Conciles oecuméniques, depuis Nicée jusqu'à Vatican II. De cette réflexion, tous doivent retirer une conviction renouvelée et effective de la nécessité d'approfondir encore leur fidélité à cette Tradition en refusant toutes les interprétations erronées et les applications arbitraires et abusives en matière doctrinale, liturgique et disciplinaire.

C'est en premier lieu aux évêques, à cause de leur mission pastorale propre, que revient le grave devoir d'exercer une vigilance clairvoyante, pleine de charité et de fermeté, afin qu'une telle fidélité soit partout sauvegardée (7).

Mais tous les pasteurs et les autres fidèles doivent aussi avoir une conscience nouvelle non seulement de la légitimité mais aussi de la richesse que représente pour l'Eglise la diversité des charismes et des traditions de spiritualité et d'apostolat. Cette diversité constitue aussi la beauté de l'unité dans la variété : telle est la symphonie que, sous l'action de l'Esprit-Saint, l'Eglise terrestre fait monter vers le ciel.

b) Je voudrais en outre attirer l'attention des théologiens et des autres experts en science ecclésiastique afin qu'ils se sentent interpellés eux aussi par les circonstances présentes. En effet, l'ampleur et la profondeur des enseignements du concile Vatican II requièrent un effort renouvelé d'approfondissement qui permettra de mettre en lumière la continuité du Concile avec la Tradition, spécialement sur des points de doctrine qui, peut-être à cause de leur nouveauté, n'ont pas encore été bien compris dans certains secteurs de l'Eglise.

c) Dans les circonstances présentes, je désire avant tout lancer un appel à la fois solennel et ému, paternel et fraternel, à tous ceux qui, jusqu'à présent, ont été, de diverses manières, liés au mouvement issu de Mgr. Lefebvre, pour qu'ils réalisent le grave devoir qui est le leur de rester unis au Vicaire du Christ dans l'unité de l'Eglise catholique et de ne pas continuer à soutenir de quelque façon que ce soit ce mouvement. Nul ne doit ignorer que l'adhésion formelle au schisme constitue une grave offense à Dieu et comporte l'excommunication prévue par le droit de l'Eglise (8).

A tous ces fidèles catholiques qui se sentent attachés à certaines formes liturgiques et disciplinaires antérieures de la tradition latine, je désire aussi manifester ma volonté - à laquelle je demande que s'associent les évêques et tous ceux qui ont un ministère pastoral dans l'Eglise - de leur faciliter la communion ecclésiale grâce à des mesures nécessaires pour garantir le respect de leurs aspirations.


Constitution d'une commission

Compte tenu de l'importance et de la complexité des problèmes évoqués dans ce document, je décrète :

a) Une Commision est instituée, qui aura pour mission de collaborer avec les évêques, les dicastères de la Curie romaine et les milieux intéressés, dans le but de faciliter la pleine communion ecclésiale des prêtres, des séminaristes, des communautés religieuses ou des religieux individuels ayant eu jusqu'à présent des liens avec la Fraternité fondée par Mgr. Lefebvre et qui désirent rester unis au successeur de Pierre dans l'Eglise catholique en conservant leurs traditions spirituelles et liturgiques, à la lumière du protocole signé le 5 mai par le cardinal Ratzinger et Mgr. Lefebvre.

b) Cette Commission et composée d'un cardinal président et d'autres membres de la Curie romaine dont le nombre sera fixé selon les circonstances.

c) On devra partout respecter les dispositions intérieures de tous ceux qui se sentent liés à la tradition liturgique latine, et cela par une application large et généreuse des directives données en leur temps par le Siège apostolique pour l'usage du missel romain selon l'édition typique de 1962 (9).

Alors que l'on approche de la fin de cette année tout particulièrement consacrée à la Très Sainte Vierge, je désire exhorter chacun à s'unir à la prière incessante que le Vicaire du Christ, par l'intercession de la Mère de l'Eglise, adresse avec les paroles même du Fils : "Que tous soient un!"


Donné à Rome, près de Saint-Pierre, le 2 juillet 1988, dixième année de mon pontificat.

Joannes Paulus PP. II


(1) Cf. Note d'information du 16 juin 1988.
(2)Cf. Conc. Vatican I, Constitution Pastor aternus DS 3060
(3)Cf. Code de droit canon, CIC 751
(4)Cf. Code de droit canon, CIC 1382
(5)Conc. Vatican II. DV 8 ; cf. Conc. Vatican I. Constitution Dei Filius, ch. 4: DS 3020
(6)Cf. Mt 16,18; Lc 10,16 Conc. Vatican I, Constitution Pastr aternus, chap. 3 : DS 3060
(7) Cf. Code de droit canon, CIC 386 Paul VI, Exh. apost. Quinque iam anni ; 8 décembre 1970 : AAS63 (1971), p. 97-106.
(8)Cf. Code de droit canon, CIC 1364
(9)Cf. Congrégation pour le Culte divin, Lettre Quattuor abhinc annos, octobre octobre 1984: AAS 76 (1984), p. 1088-1089.





[ Ce Message a été édité par: zebre le 13-09-2003 01:06 ]

[ Ce Message a été édité par: zebre le 13-09-2003 01:18 ]
117
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF + FSE  Profil de Zebre  Voir le site web de Zebre  Message privé      Répondre en citant
Margay
Cul de pat

Nous a rejoints le : 06 Sept 2003
Messages : 6
Patientez...

Seul petit probléme technique a ton plaidoyer en faveur de Mg Lefevre:les personnes le qui suivent se mettent de facto en dehors de l'Eglise et deviennent schismatiques.
118
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis FSE  Profil de Margay  Message privé      Répondre en citant
Torquemada
Membre familier

Nous a rejoints le : 10 Juil 2003
Messages : 384

Réside à : Paris
Patientez...

Le temps m'empêche de développer beaucoup mon intervention.

En réponse, de façon brève :

- Je n'ai jamais dit que le pape avait embrassé le Coran à Assise. Mais, comme tu le soulignes, cher Zèbre, cela ne change pas grand chose.

- Margay : le droit, c'est un métier. Cela ne s'improvise pas. Ceci étant posé, si tu veux t'improviser juriste à tes heures perdues comme moi j'ai une passion pour le bricolage du week-end, libre à toi. Pour autant, il s'agit de ne pas tirer de conclusions hâtives. J'ai beau être juriste de formation, je ne me le permets pas pour autant, le droit canonique n'étant pas la matière que j'ai le plus étudié en faculté...

Affirmer que les fidèles de la Fraternité Saint Pie X sont schismatiques, aucun juriste, et même parmi les plus réputés, ne l'a jamais dit. Au contraire, tous pensent que non. Même pour les prêtres de la dite Fraternité, le débat n'est pas tranché. Si la chose t'intéresse, je peux te faire un petit développement juridique sur la notion d'adhésion formelle et de participation régulière. Pour synthétiser il ne faut pas être "plus royaliste que le roy" ni plus "anathémiseur que le (ex) Saint-Office".

- à Zèbre : tu dis "cela ne m'empêchera pas de continuer à croire à l'Eglise Catholique de Rome, à son chef, vicaire du Christ et serviteur des serviteurs." : eh ben, on est tous les deux d'accord. Je n'ai jamais cessé d'y croire non plus. Donc, tout va bien de ce côté là.

- toujours à Zèbre : je propose de comparer point par point les deux rites de la messe. Tu comprendras aisément que je ne peux faire cela que de chez moi... il faudra attendre un peu. Mais, tu as raison, le débat pourra y gagner en qualité.

Dès que j'aurai un peu de temps, je développerai le fil sur l'Eglise et l'Etat. Je comparerai là encore point par point la doctrine de Vatican II et la doctrine précédante (Quas primas, Syllabus, etc.). Je m'expliquerai également sur l'oeucuménisme.

J'aurais aimé que l'on jette un oeil sur les références que je proposais en ouverture de ce fil... mais je ne crois pas que cela ait eu beaucoup de succès...!

Cher Zèbre, je peux te recommander plusieurs bouquins :

* Le libéralisme est un péché - Don Félix Sarda y Salvany
* C'est moi l'accusé qui devrait vous juger - Mgr Lefebvre
* Ils l'ont décourroné - Mgr Lefebvre

Ce sont de "grands classiques", mais ce n'est pas difficile du tout à lire et permet de mieux comprendre le "pourquoi ?" de tout cela.

En attendant tout cela (masquez votre impatience... ), voici un petit texte tout simple, sans grand développement théologique, qui rappelle un peu le contexte de la création de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X; ce dans le seul but d'être mieux compris.

Il s'agit d'une interview de l'abbé Paul Aulagnier.



-

[ Ce Message a été édité par: Caracal le 15-09-2003 16:53 ]
119
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Assoc. des scouts inquisi  Profil de Torquemada  Message privé      Répondre en citant
  technique
  bonne humeur
RSS 

 

 

Semper Parati Scoutopedia, l'encyclopédie scoute

© Fraternite.net | contact
webmestre@fraternite.net