Samedi 28 Nov 2020
08:58
[S'inscrire]  [Mon Profil]  [Messages privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]

Recherche avancée
 
Ecussons
Autocollants
Polos
Retour au site
Retour au forum

Cette version du forum n'est désormais accessible que pour lire les passionants échanges et partage de techniques qui ont déjà été rédigées ici.

Pour participer aux échanges interscouts, merci d'utiliser
le nouveau forum

 

          
Aller à 1|2|3|4|5|6 Page suivante
Auteur
Le scoutisme dans la presse
Zebre
Zebra One

Nous a rejoints le : 19 Oct 2001
Messages : 13 984

Réside à : Lyon
Patientez...

Il me semblait qu'un tel fuseau existait déjà, mais apparemment nous créons à chaque fois un nouveau fuseau par article de presse.

Je propose de plutôt les rassembler ici, et je vous propose un bel article de l'Express sur le scoutisme (devinez le titre !):

Recopié au cas où l'article ne soit plus dispo un jour, mais à lire plutôt sur le site, plus agréable et illustré:
Texte:
Des vacances éducatives, saines, bon marché... Certains mouvements de jeunesse connaissent un nouvel essor. Exemple: les Scouts unitaires de France, attachés à la tradition, mais plus modernes qu'on ne le croit. Rencontre.

Le soleil danse à travers des trouées sur les chemins de feuilles. Il faut marcher longtemps avant de discerner les premières cabanes entre les corps serrés des arbres. Elles sont bien là, pourtant, parfois perchées à plus de 3 mètres de hauteur. Dans la forêt de Poiroux, au coeur de la Vendée, 32 jeunes toulousaines campent depuis le 18 juillet. Catholiques plus ou moins pratiquantes, adolescentes plus ou moins en crise, elles sont, comme quelque 3 500 congénères de toute la France, guides chez les Scouts unitaires de France (SUF). Chef du camp, Mélanie Chevillotte vient de souffler ses 20 bougies.

Les manches de sa chemise bleu ciel retroussées au-dessus du coude, le short marine aux genoux, le foulard noué bien en place et les insignes impeccablement cousus à l'épaule, Rose-Marie court derrière ses camarades à l'appel des cheftaines, "toujours prête!" bien sûr.

Réfugiée du Burundi, l'adolescente a adopté toutes les valeurs des SUF: ponctualité, service, respect des autres, de la nature... et des ordres. Y compris ceux lancés à la corne de brume, en morse. "Le code est très simple, jure la cheftaine Maylis de Marcillac, 20 ans, dont onze de scoutisme. Je souffle un ?taaaaa!? long pour les traits, un ?ti!? court pour les points."

Les équipes semblent en tout cas avoir déchiffré le message. Toutes les filles se sont rassemblées en quelques minutes devant le mât de la compagnie, trois troncs fins coupés sur place par les filles, poncés à la main, plantés au milieu d'une clairière et coiffés des drapeaux français, vendéen et SUF -respect de la loi scoute et de la patrie oblige. Ce soir, deux responsables de l'association se sont invitées à la veillée: elles sont chargées d'inspecter les camps de la région. Mais comptent bien aussi rappeler quelques principes fondamentaux.

Le matin même, à Paris, les deux ­bénévoles de l'équipe nationale assistaient à la messe d'enterrement de l'une des deux jeunes scoutes tuées le 16 juillet pendant leur camp d'été. Agées de 14 et 15 ans, les adolescentes marchaient avec un petit groupe le long d'une nationale de l'Yonne, derrière la glissière de sécurité, lorsqu'un conducteur pris de malaise les a violemment percutées. Bouleversée, la famille scoute va bientôt affronter une autre épreuve.

Le 21 juillet, dans la Haute-Loire, un groupe de garçons déclenche accidentellement un feu de forêt en milieu de journée. Tandis que les Eclaireurs s'adonnaient à leurs olympiades rituelles, les braises encore chaudes d'un feu allumé pour le déjeuner ont réduit en cendres 15 hectares de bois. "C'est la première fois que cela nous arrive!" s'effondre une permanente de l'association catholique, en banlieue parisienne.

Jamais les SUF n'avaient connu une telle série noire. Dix ans plus tôt, la noyade de quatre scouts marins, ­placés sous la seule direction d'un ­prêtre ­intégriste, l'abbé Cottard, au large des Côtes-d'Armor, a marqué les esprits. Le groupuscule était autonome, mais tout le mouvement scout en a pris pour son grade. Il aura fallu attendre 2002 pour que les rangs des SUF se remettent à grossir.

Formé en 1971 par une poignée de dissidents des Scouts de France, le mouvement catholique ­dépasse aujourd'hui les 23 000 membres - dont plus de 20 000 passent leur été dans leur tenue de camp monochrome. Presque aussi nombreux que les Guides et Scouts d'Europe (26 000), créés quinze ans plus tôt.

Le regain d'attraction exercé par les scouts serait propre à notre époque, expliquent psychiatres et sociologues. Vacances éducatives, saines, écologiques, bon marché (moins de 300 € pour trois semaines): en ces temps bousculés, le modèle semble paré de toutes les vertus. "Le simple fait de quitter sa maison, ses parents, son portable ouvre les esprits, analyse pour sa part l'abbé Simon, aumônier du groupe Saint-Ferdinand-des-Ternes, à Paris. Les jeunes retrouvent leur spontanéité, leur place, le sens de l'amitié, les rapports sont moins violents."

Plus actifs que les très anciens Scouts de France (64 000), en perte de vitesse. "Les SUF répondent aux besoins des parents d'aujourd'hui", s'enthousiasme Thierry Berlizot, polytechnicien, ingénieur et président bénévole de l'association depuis 2004. Proches de la nature, sans hiérarchie lourde, non mixtes, organisés par petits groupes mêlant préados et ados, les SUF respectent à la lettre les principes fondateurs de Baden-Powell. Parmi les nouvelles ­recrues, certaines viennent des Scouts d'Europe, fuyant les dissensions internes ou la radicalisation du mouvement. La décision récente des dirigeants d'autoriser les messes en latin n'a pas fait l'unanimité. D'autres sont des transfuges des Scouts de France, jugés trop laxistes. A Toulouse, le nombre de guides a triplé en six ans, passant de 32 adolescentes à près de 100. A Paris, garçons et filles doivent patienter parfois plus d'un an avant d'espérer intégrer le plus ancien groupe SUF de France, et l'un des plus demandés, celui de Saint-Louis.

En dépit de l'actualité récente, la ­sécurité des camps est aussi leur atout. Tous les chefs et cheftaines des mouvements agréés ont au moins un équivalent du Bafa, le brevet d'animateur, et très souvent un niveau supérieur. Les responsables SUF, bien que bénévoles, organisent chaque année plusieurs sessions de formation, validées par la ­Direction de la jeunesse et des sports. Même en pleine nature, dans la "verte" comme ils disent, rien n'est laissé au ­hasard - ou presque. Pompiers, médecins, pharmacies, préfecture, mairie : toutes les sommités locales connaissent dans le détail l'emplacement et ­le programme du camp. Les autorités n'hésitent d'ailleurs pas à y passer une tête pour contrôler la conformité des lieux.

A 21 ans, Augustin Steyer est passé chef de camp cette année. Le catholique pratiquant ne fut pas toujours un scout fervent. A l'âge de 12 ans, Augustin raconte s'être retrouvé avec de jeunes "fachos", violents, amateurs de brimades, d'alcool et de drogue. Les dévoyés ont été exclus du mouvement, mais l'adolescent a mis quatre ans à s'en remettre. "Je redécouvre ce que j'attendais du scoutisme: des rapports simples, bienveillants, une pédagogie tournée vers les autres...et vers Dieu", explique aujourd'hui l'étudiant aux Beaux-Arts. Apolitique, indépendante de toute subvention, son association affiche aussi fièrement ses convictions religieuses...que son budget en excédent.


Julie Joly pour L'Express


Avec un encadré
Texte:
So British !
Robert Stephenson Baden-­Powell portait admirablement le chapeau quatre bosses. L'illustre Britannique chatouillait aussi les brindilles des sous-bois d'Angleterre comme personne. Né en 1857 à Londres, dans une fratrie de dix enfants, le militaire s'illustre surtout au cours du siège de la ville sud-africaine de Mafeking, en 1899: pour briser l'assaut, il recrute de jeunes éclaireurs à peine ­sortis de l'adolescence - en nglais, des scouts. Banco. Le concept de scoutisme apparaît en Grande-Bretagne en 1907, inventé par l'ancien officier. Il est ­simple: les jeunes ne sont jamais mieux formés que par leurs pairs, par le jeu, dans la nature, guidés par l'exemple, l'honneur et des règles immuables.
En 1920, plusieurs troupes se sont créées en France. Un père jésuite ­rassemble sous un seul label les troupes d'éclaireurs catholiques: les Scouts de France sont nés. En 1923, les filles rejoignent le mouvement, qui compte alors quelques centaines d'adeptes. En 1939, ils sont 90 000. Le scoutisme, qui refuse de former la jeunesse ­vichyste, est interdit en 1940.
Créés en Autriche après la guerre, les Scouts d'Europe prônent la réconciliation des peuples et essaiment en France en 1958. Dix ans plus tard, ébranlé par les révoltes estudiantines, l'organisation souhaite s'adapter à la révolution des moeurs. Les scouts se mobilisent dans la cité. Les groupes mixtes émergent. Mais 50 chefs refusent la réforme, jugée trop éloignée des principes ­originels: ilscréent, en 1971, les Scouts unitaires de France.



2e encadré
Texte:
L'éducation française
La naissance du scoutisme en France en 1911 doit beaucoup à une autre révolution : celle des ­colonies de vacances, inventées à peine trente ans plus tôt ! Soucieux de soustraire les "écoliers étiolés" à l'air vicié de la capitale, Edmond Cottinet, responsable de la caisse des écoles du IXe arrondissement de Paris, envoya 18 élèves de la rue Blanche passer un mois au vert au cours de l'été 1883. Succès immédiat de l'opération, qui fut confirmé par la suite. Dès 1913, 100 000 enfants partaient prendre l'air avec le même objectif. Ils seront 400 000 en 1948 à s'inscrire en colos, et plus de 1 million en 1955? Un chiffre resté ­stable depuis. Les enjeux hygiénistes ont cédé le pas à la nécessaire "éducation de la jeunesse", à la ­pédagogie de groupe, puis aux ­loisirs. Les congés payés sont passés par là, puis mai 1968. Il aura fallu ­attendre 2009 et le livre d'une Américaine, Laura Lee Downs, directrice d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales, pour (re)découvrir, enfin, l'histoire édifiante de ces vacances à la française.

Histoire des colonies de vacances, de Laura Lee Downs (Perrin, 434 p., 23 €).



On tâchera de passer sur les allusions maladroites aux autres mouvement, la perfection n'est pas de ce monde.
Ca reste un article qui donne une belle image du scoutisme. Encore !

[ Ce Message a été édité par: Zebre le 30-07-2009 à 09:57 ]
0
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF + FSE  Profil de Zebre  Voir le site web de Zebre  Message privé      Répondre en citant
Dingo
Membre banni
 

Nous a rejoints le : 21 Juin 2008
Messages : 6 856
Patientez...

Merci zebre, c'est très scout de ta part cet affichage.

bravo à toi, chapeau bas.
1
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ancien sdf/fse/suf+dorénavant ENF  Profil de Dingo  Voir le site web de Dingo  Message privé      Répondre en citant
mendu1
Membre honoré
 



  
TECHNIQUE: 12 points
BONNE HUMEUR: 74 points
Forêt : Campeur
Nous a rejoints le : 22 Janv 2007
Messages : 6 678

Réside à : ar vro vigoudenn
Patientez...

Dommage, qu'il y ait quelques erreurs ! en particulier sur l'époque de Vichy .

Le maréchal avait bien essayé de récupérer le scoutisme catho, parce que c'était bon pour son image de marque, comme l'obligation pour les commerçants d'avoir sa photo dans les vitrines .

En fait , de sont surtout les Allemands ( les vrais patrons ) qui ont interdit le scoutisme, un mouvement de jeunes plutôt rebelles, voir un foyer de résistants , et ce n'était pas en 1940 .

Le retour à la nature , le vrai camping, pas en mobile home, le feu de camp (d'ailleurs interdit )et plein de choses que savent faire les scouts, comme Robinson sur son île..;

Que des choses éternelles pour séduire les enfants et aussi les grands enfants qui partent sac au dos, loin de la "civilisation" matérialiste .

L'apprentissage de la vraie vie avec en prime plein de copains et quelquefois de copines .

Des vacances utiles où on apprend à devenir un homme ou une femme et qui permet aux jeunes citadins de découvrir un monde nouveau qui s'appelle la nature , en dehors des bandes dessinées de la T V .

Dommage qu'il y ait autant d'erreurs et de contre vérités, Julie Joly ne lie pas le forum de la fraternité !

ça serait très scout de le lui proposer .
2
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SDF avant la révolution cutt  Profil de mendu1  Voir le site web de mendu1  Message privé      Répondre en citant
HéronC
Grand membre

Nous a rejoints le : 11 Sept 2007
Messages : 798

Réside à : Essonne
Patientez...

Effectivement, nous pointons les erreurs et contre vérités parce que nous sommes des experts. C'est toujours le cas quel que soit le sujet (j'ai un père docteur en électronique et une mère musicologue, d'autres niches d'experts pointilleux...)

Cet article est une bonne com' pour tous, et particulièrement pour les SUF qui ont vécu un début d'été tragique
3
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGdF  Profil de HéronC  Voir le site web de HéronC  Message privé      Répondre en citant
Dingo
Membre banni
 

Nous a rejoints le : 21 Juin 2008
Messages : 6 856
Patientez...

Tachons en p'tit scout de regarder plus souvent, le verre à demi plein, (le coté vide, la nature aussi en a horreur), c'est un trés bon papier sur le scoutisme actuel, qu'il fut SuF, SdE,EEUdF, EEIF, ENF, SGdF, j'en omets ce n'est pas volontaire, la litanie en est longue très longue confus les erreurs, ceux qui le liront et qui se diront "mais ça existe encore, les jeunes y accrochent encore, pourquoi pas y mettre mes enfants alors", ben ils s'en tapent l'oeil. Car l'important est le coté positif, pas has been, du SCOUTISME qui est mis en exergue, de sa modernité, de son concret pour nos jeunes, n'est ce pas celà l'essentiel ???
4
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ancien sdf/fse/suf+dorénavant ENF  Profil de Dingo  Voir le site web de Dingo  Message privé      Répondre en citant
Zebre
Zebra One

Nous a rejoints le : 19 Oct 2001
Messages : 13 984

Réside à : Lyon
Patientez...

Je crois que nous sommes d'accord, mais ça ne dédouane pas un journaliste professionnel d'éviter les erreurs !
5
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF + FSE  Profil de Zebre  Voir le site web de Zebre  Message privé      Répondre en citant
GUY
Badge de bois

Nous a rejoints le : 02 Juin 2008
Messages : 517
1
Patientez...

C'est aussi interressant de voir comment malgrés un accident dramatique et un incident facheux, la presse ne se précipite pas pour tirer à boulets rouges sur le scoutisme.

Cette tendance de fond était déjà sensible suite au tragique accident du début d'été en lisant les commentaires de lecteurs sur les sites des journeaux reprenant cette terrible nouvelle.

Les imprécisions et erreurs (marginales) de fait ne troublent pas un tableau d'ensemble positif pour le scoutisme. Dommage que l'on cherche toujours à opposer les mouvements...

Les temps changent, c'est bien.
6
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGdF  Profil de GUY  Message privé      Répondre en citant
Grizzly_90
Ursus arctos horribilis
 



  
TECHNIQUE: 29 points
BONNE HUMEUR: 47 points
Rivière : Naute
Nous a rejoints le : 30 Nov 2008
Messages : 4 850

Réside à : Natif du Béarn, logé à Belfort !
Patientez...

D'accord avec Guy ( Clin d'oeil), c'est plutôt bien. De votre expérience à tous, combien de fois un journaliste a-t-il fait de lui-même un article positif sur des activités scoutes sans que ça ne soit lié à un évènement particulier ou "sur commande" ?

Bah, l'important est effectivement l'image positive.

Par contre, j'aurais une question de fond (dont la réponse mériterait d'être développée ailleurs), c'est au moins la troisième ou quatrième fois que je lis dans un article de journaliste (sur des sources totalement distinctes !) que les SGdF sont en perte d'effectifs. Moi j'aurais tendance à croire les chiffres déja données par Guy ici, mais d'où peut venir cette rumeur ?
7
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis FSE  Profil de Grizzly_90  Message privé      Répondre en citant
HéronC
Grand membre

Nous a rejoints le : 11 Sept 2007
Messages : 798

Réside à : Essonne
Patientez...

Il y a peu-être une question de période.

Sur 50 ou 10 ans, les SGdF sont en perte d'effectif. Sur 5 ans, ils sont en croissance.
8
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGdF  Profil de HéronC  Voir le site web de HéronC  Message privé      Répondre en citant
Dingo
Membre banni
 

Nous a rejoints le : 21 Juin 2008
Messages : 6 856
Patientez...

ce que dit HéronC est je crois la vrai raison. Dans l'esprit de certains journal(eux)istes, si les autres mouvements scouts catholiques se sont développés sur les 30 dernières années s'est forcément au détriments des SGDF (ce qui n'est pas tout à fait faux). Mais je subodore et ressent, en relisant le texte, la "patte" informative d'un ancien président, commissaire général des SuF qui sans en avoir l'air pousse un peu à la promo des SuF (peut-on lui en vouloir, je ne le penses pas). Mais je peux me tromper.
9
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ancien sdf/fse/suf+dorénavant ENF  Profil de Dingo  Voir le site web de Dingo  Message privé      Répondre en citant
GUY
Badge de bois

Nous a rejoints le : 02 Juin 2008
Messages : 517
Patientez...

les journalistes "sourcent" sur Semper... à se rouler par terre

Plus sérieusement, la réponse de Héron m'apparait judicieuse : tous les mouvements ont "morflés" de 1997 à 2002, le "leader" sur le marché garde trace plus longtemps dans le monde communicant, des tendances quelles soient particulièrement lorsqu'elles sont négatives voir "traumatiques", c'est une régle de marketing et de communication...
10
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGdF  Profil de GUY  Message privé      Répondre en citant
mendu1
Membre honoré
 



  
TECHNIQUE: 12 points
BONNE HUMEUR: 74 points
Forêt : Campeur
Nous a rejoints le : 22 Janv 2007
Messages : 6 678

Réside à : ar vro vigoudenn
Patientez...

Que l'opinion publique se trompe d'accord, mais un journaliste qui va être lu par des centaines de milliers de lecteurs qui sont en droit d'attendre la vérité ?

Si cette journaliste avait fait l'effort de vérifier , ça aurait été quand même mieux !

Tout le monde applaudit parce que pour une fois qu'on ne critique pas les scouts, tout le monde est content .

Finalement , il nous en faut peu .

Imaginez le jour , où un grand quotidien fera un grand article sur le scoutisme, sans erreur .

moi , j'ouvre le champagne !
11
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SDF avant la révolution cutt  Profil de mendu1  Voir le site web de mendu1  Message privé      Répondre en citant
HéronC
Grand membre

Nous a rejoints le : 11 Sept 2007
Messages : 798

Réside à : Essonne
1
Patientez...

Mwé enfin, des articles de journaux qui trouvent grâce auprès des experts, personnellement, je n'en connais pas... Mon cousin bosse dans le domaine de la musique contemporaine, eh ben croyez-moi, mais ce sont des gens qui s'engueulent encore plus que les scouts entre leurs différentes sous catégories. Quand il lit un article sur la musique contemporaine, il s'arrache les cheveux, alors que moi, j'en comprend mieux le sens. Mon père est docteur en électronique, les articles scientifiques le hérissent car ils affirment des éléments non formellement démontrés alors que moi, j'en arrive à saisir quels sont les possibles évolutions offertes par ce domaine.

Lisez des articles relatifs à une de vos passions, vous y repérerez toujours des approximations et des raccourcis...

Finalement, nous sommes parfois à mi-chemin entre le geek et le beauf profond (vous savez, celui qui apprend le klingon et discute des heures sur des forums sur le sens de tel ou tel mot...)
12
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGdF  Profil de HéronC  Voir le site web de HéronC  Message privé      Répondre en citant
Kevin
Joyeux membre

Nous a rejoints le : 24 Janv 2004
Messages : 316

Réside à : Besançon
Patientez...

Et ça continue...

ce matin je tombe sur ça : article de l'Express

Le forum est expréssement cité avec notamment la contribution d'une forumeuse... Soazig (mais ce n'était pas forcément son post le plus inspiré hé hé ! )
C'est le début de la gloire !
13
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis EEUdF  Profil de Kevin  Message privé      Répondre en citant
Dingo
Membre banni
 

Nous a rejoints le : 21 Juin 2008
Messages : 6 856
Patientez...

Citation:
Le 2009-07-31 13:38:00, Kevin a écrit :

Et ça continue...

ce matin je tombe sur ça : article de l'Express

Le forum est expréssement cité avec notamment la contribution d'une forumeuse... Soazig (mais ce n'était pas forcément son post le plus inspiré hé hé ! )
C'est le début de la gloire !


Ceci devrait inspiré nos réactions ici, et permettre par nos réflexions et nos propos, ce à quoi nous tendons tous. Plus de scoutisme pour plus de jeunes, plus de fraternité entre nous et nos mouvements, plus de clarté dans nos techniques, pour qu'un plus grand nombre les mettent en pratique.
Et comme le disait anolis dans un autre fuseau, de la formation et de la formation pour nos jeunes chefs.

Mais au delà, nous avons ici, non comme forumeurs mais comme scout, une obligation, une sacré obligation. Celle d'être aussi représentatif de l'esprit scout, donc avant tout de la fraternité exercée à chaque post. Ce qui ne veut dire ni mièvrerie ni mensonge.
14
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ancien sdf/fse/suf+dorénavant ENF  Profil de Dingo  Voir le site web de Dingo  Message privé      Répondre en citant
Zebre
Zebra One

Nous a rejoints le : 19 Oct 2001
Messages : 13 984

Réside à : Lyon
Patientez...

Je ne vois pas ce que cet article a d'édifiant. C'est plutôt mauvais, ils arrivent à imaginer deux sites fraternite.com et fraternite.net (au lieu de semper parati et fraternite.net), et l'article se contente de citer ce qu'il y a de pire et de moins représentatif !

Drôle d'idée cet article...
15
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF + FSE  Profil de Zebre  Voir le site web de Zebre  Message privé      Répondre en citant
Irbis
Première Dame du forum
  
TECHNIQUE: 29 points
BONNE HUMEUR: 45 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 19 Avr 2004
Messages : 1 736

Réside à : Besançon
Patientez...

confus

Ils ont quand même chercher le post le plus ridicule du forum. Car celui-là a été posté il y a trèèèèèèèèès longtemps.

Je vous rassure, je n'ai plus rien d'une truie Grand sourire
16
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis EEUdF  Profil de Irbis  Voir le site web de Irbis  Message privé      Répondre en citant
Dingo
Membre banni
 
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 21 Juin 2008
Messages : 6 856
Patientez...

Tous le monde sur les photos de Ronchamps ont pu constater que tu n'as pas de groin, mais un fort jolie petit nez dont Cléopâtre elle même serait morte de jalousie si elle avait été ta contemporaine, et César ne se serait jamais entiché de cette gourdasse s'il t'avait connu.
17
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ancien sdf/fse/suf+dorénavant ENF  Profil de Dingo  Voir le site web de Dingo  Message privé      Répondre en citant
Loup_r
Joyeux membre
  
TECHNIQUE: 25 points
BONNE HUMEUR: 22 points
Mer : Gabier
Nous a rejoints le : 09 Juil 2009
Messages : 224

Réside à : Adieu vieille Europe
Patientez...

Dans la même série, à noter le sondage de l'Express connaissez vous bien les scouts ?? http://www.lexpress.fr/quiz/actual ite/societe/connaissez-vous-bien-les-scouts_776637 .html

Je vous laisse essayer mais je le trouve vraiment très léger sur un plan historique avec des approximations notamment sur l'accueil des filles dans les unités.

Sinon re voici le lien pour l'article sur "quel souvenir gardez vous" http://www.lexpress.fr/actualite/s ociete/quel-souvenir-gardez-vous-des-scouts_778027 .html


FSS
18
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ex FSE  Profil de Loup_r  Message privé      Répondre en citant
Dingo
Membre banni
 
Mer : Gabier
Nous a rejoints le : 21 Juin 2008
Messages : 6 856
Patientez...

loup_r - confus tes liens ne fonctionnent pas

[ Ce Message a été édité par: Dingo le 02-08-2009 à 12:34 ]
19
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ancien sdf/fse/suf+dorénavant ENF  Profil de Dingo  Voir le site web de Dingo  Message privé      Répondre en citant
Chat GM
cuistot
  
TECHNIQUE: 45 points
BONNE HUMEUR: 22 points
Secours : Ambulancier
Nous a rejoints le : 10 Avr 2006
Messages : 1 988

Réside à : Lyon
Patientez...



Avec ceux ci, ça devrait marcher normalement Clin d'oeil

Lien 1 corrigé

Lien 2 corrigé
20
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis  Scout d'Europe  Profil de Chat GM  Message privé      Répondre en citant
Loup_r
Joyeux membre
  
TECHNIQUE: 25 points
BONNE HUMEUR: 22 points
Mer : Gabier
Nous a rejoints le : 09 Juil 2009
Messages : 224

Réside à : Adieu vieille Europe
Patientez...

Merci Poulain de ton aide.

Je suis désolé, j'ai toujours un peu du mal avec le codage HTML et ses divers raccourcis.

A+

Loup R
21
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ex FSE  Profil de Loup_r  Message privé      Répondre en citant
Alouette59
Alauda

Nous a rejoints le : 02 Nov 2006
Messages : 130

Réside à : Nord et Corse
Patientez...

France Info a aussi fait un sujet sur les SGDF vendredi 31 juillet

"Le Monde" doit publier courant aout 2 articles sur le scoutisme : Le reportage de l'un des journalistes de son service éducation sur le Roverway organisé par l'OMMS en Islande pour les routiers, rassemblement auquel il s'est rendu et un point sur le situation générale du sct en France
22
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGDF  Profil de Alouette59  Message privé      Répondre en citant
Loup_r
Joyeux membre
  
TECHNIQUE: 25 points
BONNE HUMEUR: 22 points
Mer : Gabier
Nous a rejoints le : 09 Juil 2009
Messages : 224

Réside à : Adieu vieille Europe
Patientez...

Bravo Alouette59, vous aide bien renseigné.

Les articles sont dans l'édition du Monde du 4 aout 2009 c'est à dire sortie le 3 aout dans l'après midi.

Voici les liens :
La nouvelle jeunesse des mouvements scouts

Le rassemblement en Islande

J'avoue ne pas être un grand fan de l'article sur la nouvelle jeunesse qui reste dans le cliché sauf pour les SGDF. A regretter la focalisation sur les évènements de Perros Guirec, c'est à croire que les journalistes ne peuvent parler du scoutisme sans nous rabâcher ce tragique accident.

En espérant que les liens fonctionnent confus
23
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ex FSE  Profil de Loup_r  Message privé      Répondre en citant
Zebre
Zebra One

Nous a rejoints le : 19 Oct 2001
Messages : 13 984

Réside à : Lyon
Patientez...

Les articles n'étant parois plsu disponibles après un temps, je les recopie ici, en citant leurs soruces et eurs auteurs :
Texte:
La nouvelle jeunesse des mouvements scouts
Article du Monde du 3 aout 2009

Le scoutisme français est à l'offensive. Après une longue érosion commencée dans les années 1970, et le coup porté en juillet 1998 par la mort, lors du naufrage du voilier l'Espadon dans les Côtes-d'Armor, de quatre scouts appartenant à un groupuscule intégriste, les mouvements gagnent aujourd'hui du terrain.

Les catholiques Scouts et guides de France (SGDF), première association avec 67 000 adhérents, progressent de 2 % cette année, après 7 % l'an dernier. Les Eclaireurs laïques, après avoir longtemps tourné autour de 25 000 adhérents, en comptent aujourd'hui 32 000.

Les deux mouvements catholiques conservateurs, agréés jeunesse et sports mais ne participant pas à la Fédération du scoutisme français, et donc non reconnues par les organisations mondiales scoutes et guides (OMMS et AMGE), affichent des progressions régulières : les Guides et scouts d'Europe (GSE) sont passés de 24 000 en 2004 à 29 000 cette année et les Scouts unitaires de France (SUF) de 17 000 en 2002 à 23 000 en 2009.

Le mouvement créé en 1907 par le général anglais Baden-Powell regroupe aujourd'hui 40 millions de jeunes dans le monde. La France, avec ses 150 000 scouts et guides, est un maigre bataillon : c'est autant qu'à la veille de la Seconde guerre mondiale (mais le pays comptait alors 40 millions d'habitants, contre 64 aujourd'hui) ou qu'en Belgique de nos jours (11 millions d'habitants)...

Comment expliquer ce regain d'intérêt ? Secouée par la chute de ses effectifs, la principale organisation, les SGDF, a fait un gros travail de modernisation, et fait évoluer son projet pédagogique. "Il relève d'un mouvement d'éducation moderne", estime le sociologue Marc Uhalde, tout en gardant son originalité. Le scoutisme cherche toujours le développement de la personnalité physique et spirituelle du jeune dans le cadre de la vie en équipe dans la nature.

"Aujourd'hui plus qu'avant, les parents cherchent à donner un cadre structurant, une boussole, à leurs enfants, analyse Philippe Bancon, délégué général des SGDF. Et dans une époque en ébullition marquée par les crises politique, alimentaire, climatique, et économique, ils sont à la recherche de valeurs qui garantiront à leurs enfants une éducation solide. Nous sommes porteurs d'une image qui était raillée hier, et qui, aujourd'hui, rassure."

L'apprentissage de la vie de groupe autour d'un projet, "c'est hypermoderne, souligne Marc Uhalde. C'est le paradigme autour duquel on fait tourner les entreprises ! Or le scoutisme forme à cela". Qu'il s'agisse de bâtir un camp ou de développer un projet de solidarité internationale. Ainsi, Katell, Camille, Claire et Ségolène, toutes autour des 20 ans et engagées aux SGDF, ont porté de bout en bout, pendant deux ans, un projet de 12 000 euros visant à créer une salle de lecture au Vietnam. "Ça donne une expérience professionnelle", dit l'une d'elles. Ce n'est donc pas un hasard si les SGDF affirme que le scoutisme est "la plus belle école de management de France".

Rigidité ou souplesse, quelle que soit l'attitude des organisations, ça paye. Les SGDF se caractérisent par "une grande plasticité en adaptant leurs pratiques spirituelles et éducatives aux contingences de l'époque et du terrain", constate Marc Uhalde. Une ouverture qui contribue sans doute à attirer davantage de jeunes.

Mais les Guides et scouts d'Europe, conservant les pratiques traditionnelles du scoutisme, rassurent également "le milieu traditionnel, chrétien engagé", dans lequel ils recrutent. Le naufrage de l'Espadon en 1998 a fait du tort à toutes les organisations. Onze ans plus tard, la clientèle traditionnelle des Scouts d'Europe - cette "population très versaillaise", dit-on chez les GSE - revient. "Beaucoup d'officiers ont leurs enfants chez nous, déclare-t-on de même source, qui se font des amis via le scoutisme."

La base sociologique du scoutisme français semble peu varier : des familles issues des classes moyennes et supérieures, avec un très haut degré d'attente éducative, souvent très insérées localement, notamment autour de la paroisse. Ce qui peut apparaître comme une garantie de recrutement pour certaines organisations est également une limite au développement d'autres. "Ces caractéristiques font que les classes plus défavorisées ont des difficultés à s'insérer dans le scoutisme", conclut M. Uhalde.

Pourtant, les SGDF veulent "élargir (leur) base sociologique", en développant les initiatives dans les quartiers populaires. Cela n'a concerné que 2 600 jeunes en 2008, cependant en hausse de 22 % par rapport à 2007. Ils mettent également en avant ce qui constitue depuis toujours une base du scoutisme : le rapport à la nature. Ils multiplient les initiatives. Dernière en date : le calcul de leur bilan carbone. Un scout consomme trois fois moins d'énergie qu'un citoyen français...

Benoît Floc'h


Je suis un peu surpris des chiffres des Eclaireurs de France, qui deviendraient le 2e mouvement de France devant les FSE et les SUF ?!
Une nouvelle donnée du paysage scout...
24
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF + FSE  Profil de Zebre  Voir le site web de Zebre  Message privé      Répondre en citant
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
1
Patientez...

Les effectifs des EEdF ont certainement progressé bénéficiant de l'effet centenaire. toutefois ces effectifs continuent-ils à intégrer comme par le passé les jeunes participants aux activités ponctuelles de l'association dépendant des divers services (colonies, camps d'été, circuits, etc...). Il ne s'agit pas de critiquer ces services mais de se poser une question : peut considérer qu'on y pratique du scoutisme et les sommes versées par ces jeunes pour participer à ces activités comprennent-elles une cotisation versée à l'OMMS/AMGE ?

Si l'UCPA (ou l'UFCV) décidait d'ouvrir des groupes Scouts-Guides, et comptait un certain pourcentage de ses effectifs faisant du scoutisme, considérerait-on pour autant l'UCPA (ou l'UFCV) comme un mouvement de scoutisme ?
25
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
Zebre
Zebra One

Nous a rejoints le : 19 Oct 2001
Messages : 13 984

Réside à : Lyon
1
Patientez...

Encore un article du monde , sur le Roverway
Texte:
En Islande, 3 000 scouts européens réunis dans une ambiance festive et oecuménique
Article du monde du 03 aout 2009

Des dizaines de tentes-igloo parsèment les prés qui descendent vers le lac Ulfljotsvatn, dans le sud-ouest de l'Islande. Au centre du campement, une scène et quelques tentes-chapiteau. Dans l'une de celles du "village des arts", il y a foule ce matin-là. Certains, foulards multicolores au cou, sont assis dans un coin et enfilent des perles. D'autres, installés à même le sol, se tatouent au henné, tandis que de ce côté-ci, quelques-uns se massent le dos ou le cuir chevelu... L'ambiance est cool, vaguement hippie... "Hippie ? Oui enfin, c'est quand même pas : "On fait n'importe quoi, n'importe comment"", tempère un des participants, Quentin Pouteau, un rien agacé.

Ni Woodstock ni Teknival : le campement d'Ulfljotsvatn est bien un camp scout. L'Islande accueillait, du 19 au 28 juillet la troisième édition du Roverway : 3 000 scouts (garçons) et guides (filles) européens de plus de 16 ans (les "rovers") issus d'une quarantaine de pays. Parmi eux, 250 Français appartenant à deux des cinq organisations de la Fédération du scoutisme français (Scouts et guides de France, organisation catholique majoritaire, et les Eclaireuses et éclaireurs de France, laïques).

Et telle est donc l'image que renvoie ce scoutisme européen : un mouvement qui perpétue les valeurs humanistes de ses origines, maintient ses traditions et qui, loin de l'image figée qui lui est associée en France, se laisse porter par l'air du temps. Tous ces jeunes sont d'abord là pour se rencontrer et s'amuser. "Le scoutisme, c'est quand même le fun", rappelle Alix Masson, de l'Organisation mondiale du mouvement scout, l'une des instances organisatrices.

TATOUAGE ET TAGS

Le maître-mot du rassemblement est : "Open up !" ("Ouvre-toi !") aux autres, aux défis, à la créativité, à l'environnement... Tout est fait pour que les "rovers" échangent et se mélangent. A Ulfljotsvatn, où ils se retrouvent tous pour la deuxième partie du Roverway, les jeunes peuvent faire de multiples activités, participer à des forums sur des questions de société (à commencer par l'environnement) et à des moments de rassemblement. Les activités d'expression vont donc du tatouage au tag (des panneaux en bois ont été érigés à dessein). Dans le "village viking", ils apprennent à fumer du poisson, tailler une cuiller en bois ou polir des pierres. Il est également possible de s'initier aux jeux vikings ou à l'escalade, mais aussi de s'affronter au foot, sur un parcours d'obstacles ou dans des duels à lances en mousse très "Intervilles"...

Mais le brassage des cultures a commencé plus tôt, en petit comité. Lors des premiers jours du Roverway, des "tribus" d'une cinquantaine de jeunes sont parties aux quatre coins de l'Islande. Découverte de la culture viking, ascension de glacier ou randonnée : les thèmes sont variés. L'une des tribus campe au bord du majestueux lac Kleifarvatn, dans le sud d'un pays réputé pour ses grandes étendues volcaniques désertées. Leurs tentes sont serrées autour d'une petite maison en bois qui sert habituellement de refuge. Un mât où flottent plusieurs drapeaux ploie sous les rafales de vent. Non loin, un bassin de boues chaudes exhale des fumerolles soufrées. Le camp est le rare signe de vie dans ce paysage de pierres, grandiose et désolé. Pendant quatre jours, la tribu composée d'Autrichiens, d'Allemands, de Slovènes, d'Espagnols, de Belges, de Luxembourgeois et de Français a découvert la géothermie islandaise : le très touristique Lagon bleu, non loin de là, mais également les bassins naturels, aux alentours du camp. Scouts avant tout, ils ont aménagé un escalier d'accès au refuge et planté une clôture autour du bassin de boues bouillonnantes.

Ces quelques jours ont permis de "confirmer des stéréotypes". Dans le refuge où tous prennent bruyamment leur petit-déjeuner ce matin-là, Philippe Seille, 17 ans, note : "Les Espagnols sont des fêtards." Mais pour la Slovène Bogomila Hosta, 21 ans, "la jeunesse, c'est partout presque la même chose. Nous avons tous les mêmes préoccupations : les études, les voyages, ce qu'on veut faire dans la vie..."

DÉTENTE ET MÉDITATION

L'attachement national est consubstantiel des mouvements scouts, mais le Roverway, dont la vocation européenne est clairement affirmée, permet de "dépasser la logique de frontière et de réfléchir à ce que c'est d'être citoyen européen", souligne Julien Lalanne, l'un des pilotes de la délégation française.

Un bon moyen de construire l'Europe ? "Oui, tout à fait, répond Bernhard Haider, scout autrichien de 19 ans. La jeunesse est le futur de l'Europe. Ici, chaque scout apprend que les Européens peuvent travailler ensemble, et que c'est même mieux de travailler ensemble. Cela montre comment l'Europe pourrait fonctionner dans le futur."

Vendredi 26 juillet, toutes les tribus viennent de s'installer sur les pentes d'Ulfljotsvatn pour la deuxième partie du Roverway. Le soir, alors que le soleil n'en finit plus de se coucher avant la furtive nuit d'été islandaise, l'ambiance chauffe dans l'arène naturelle où la scène est plantée. La cérémonie d'ouverture accueille, une à une, les tribus scouts. Etendards au vent, tenues multicolores, chants d'accueil... L'Europe se glisse symboliquement dans le vieux costume de la démocratie islandaise. Jadis, en effet, les chefs vikings se retrouvaient tous les étés à Thingvellir pour tenir parlement : l'"Althingi" permettait de s'entretenir de politique, mais aussi de s'approvisionner, de fêter ses amis et sa famille éloignée.

Joyeux brouhaha, karaoké géant pour le "Roverway scout song", l'hymne de la rencontre et... quelques instants de silence. On célèbre la rencontre de l'Autre.

Célébration oecuménique, spirituelle plus que religieuse. Certes, la religion (ou du moins la dimension spirituelle de l'individu) est un pilier du scoutisme. Mais le Roverway joue la carte de l'ouverture. D'abord parce que les éclaireurs (laïques) participent à l'événement mais aussi du fait de la diversité religieuse européenne. Tous ceux qui le souhaitent peuvent donc s'installer dans la "tente de Völva" pour un moment de méditation ou de relaxation.

"Ni prière ni messe n'ont été imposée, confirme Timothée Martens, en évoquant sa tribu. Il y a beaucoup de cultures réunies et cela reviendrait peut-être à imposer des choses à certains. Par défaut, les gens font comme ils veulent."


Benoît Floc'h


Dont un encadré
Texte:
40 millions dans 200 pays1907 Année de la fondation du scoutisme par Robert Baden-Powell, un général britannique. Plus d'un siècle plus tard, les scouts (garçons) et guides (filles) sont près de 40 millions dans plus de 200 pays.

En France L'Etat reconnaît neuf organisations.

Cinq d'entre elles sont réunies dans la Fédération du scoutisme français (reconnue par les deux principales organisations mondiales) :

Scouts et guides de France, mouvement catholique issu de la fusion, en 2004, des Scouts de France (créé en 1920) et des Guides de France (1923). 67 000 membres.

Eclaireuses et éclaireurs de France, mouvement laïque fondé en 1911. 32 000 membres.

Eclaireuses et éclaireurs israélites de France, mouvement juif fondé en 1923. 5 000 membres.

Eclaireuses et éclaireurs unionistes de France, mouvement protestant fondé en 1911. 5 000 membres.

Scouts musulmans de France, mouvement musulman fondé en 1990. 4 000 membres (1 200 selon le haut-commissariat à la jeunesse).

Autres organisations :
Guides et scouts d'Europe, mouvement catholique fondé en 1958, issu d'une scission avec les Scouts de France. 29 000 membres.

Scouts unitaires de France, mouvement catholique fondé en 1971, issu d'une scission avec les Scouts de France. 23 000 membres (20 000 selon le haut-commissariat à la jeunesse).

Eclaireurs neutres de France, mouvement laïque fondé en 1947. 2 700 membres.

Fédération des éclaireuses et éclaireurs, mouvement laïque fondé en 1989. 1 900 membres.

Des dizaines d'autres associations se réclament du scoutisme, mais ne sont pas agréées Jeunesse et sports.



[ Ce Message a été édité par: Zebre le 04-08-2009 à 14:04 ]
26
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF + FSE  Profil de Zebre  Voir le site web de Zebre  Message privé      Répondre en citant
Zebre
Zebra One

Nous a rejoints le : 19 Oct 2001
Messages : 13 984

Réside à : Lyon
Patientez...

Citation:
Le 2009-08-03 16:53:00, Loup_r a écrit :

A regretter la focalisation sur les évènements de Perros Guirec, c'est à croire que les journalistes ne peuvent parler du scoutisme sans nous rabâcher ce tragique accident.
Une nouveauté toutefois, ils ne parlent plus de Prros-Guirec, qui faisait trop de mal à l'image touristique de la ville, mais du "naufrage de l'Espadon".
C'est déjà très bien. Mais c'est vrai que ce fut un traumatisme !
27
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF + FSE  Profil de Zebre  Voir le site web de Zebre  Message privé      Répondre en citant
stendhal
Joyeux membre
  
TECHNIQUE: 22 points
BONNE HUMEUR: 20 points
Scène : Décorateur
Nous a rejoints le : 18 Nov 2007
Messages : 208

Réside à : Paris / Lyon
Patientez...

J'aime bien le :
Citation:
Guides et scouts d'Europe, mouvement catholique fondé en 1958, issu d'une scission avec les Scouts de France. 29 000 membres.

belebleb
28
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis AGSE  Profil de stendhal  Voir le site web de stendhal  Message privé      Répondre en citant
mafalda
madrileña
  
TECHNIQUE: 29 points
BONNE HUMEUR: 34 points
Forêt : Explorateur
Nous a rejoints le : 03 Janv 2003
Messages : 5 435

Réside à :
Patientez...

Très chouette reportage hier sur France 2 au JT de 20 hrs sur des pionniers et caravelles ( hé hé ! ) SGDF à Meylan , sur la base ex GDF.
Très belle intervention du journaliste sur le coté environnemental du camp en disant qu'un scout même sans effort particulier produisait moins de CO2 qu'un autre homme occidental ( je précise) sur terre.

Très belle intervention d'un Pio qui expliquait comment le camp se voulait attentif à l'environnement avec un concours du moins de déchets " poubelle" possible.


[ Ce Message a été édité par: mafalda le 06-08-2009 à 21:16 ]
29
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis    Profil de mafalda  Message privé      Répondre en citant
  technique
  bonne humeur
RSS 

 

 

Semper Parati Scoutopedia, l'encyclopédie scoute

© Fraternite.net | contact
webmestre@fraternite.net