Mardi 7 Juil 2020
17:13
[S'inscrire]  [Mon Profil]  [Messages privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]

Recherche avancée
 
Ecussons
Autocollants
Polos
Retour au site
Retour au forum

Cette version du forum n'est désormais accessible que pour lire les passionants échanges et partage de techniques qui ont déjà été rédigées ici.

Pour participer aux échanges interscouts, merci d'utiliser
le nouveau forum

 

          
Auteur
Compatibilité des Promesses Scoutes
sarigue
Didelphidé
 



  
TECHNIQUE: 51 points
BONNE HUMEUR: 23 points
Scène : Troubadour
Nous a rejoints le : 04 Janv 2004
Messages : 5 895

Réside à : Vie à Rueil-Malmaison, Scout ailleurs
Patientez...

Bon alors je vais tenter de préciser ma pensée:

- Le cérémonial, ce n'est que de la forme.
Qu'il y ait un flambeau aux 4 coins du rasso ou un seul au centre ou même aucun, qu'il y ait une croix scoute dessinée sur le sol avec des bougies, ou un feu de 3 m de haut, ou des braises rougeoyantes de fin de veillée, qu'on soit rassemblé en cercle, en fer à cheval ou en carré, qu'on soit dans le parc municipal, au fin fond d'une forêt, au pied d'un chateau en ruine (ou pas d'ailleurs) ou dans un camp de nomade du Sahara... Ben j'en n'ai rien à faire! (à condition, évidemment, que ça ait quand même un peu de gueule et de ne pas tomber dans les extrêmes du genre rasso très vague et très patatoïdal, cérémonie au fin fond d'un parking huileux et à l'odeur d'essence, et avec des gens qui semblent n'en avoir rien à faire et discutent entre eux plus qu'ils ne s'occupent de la cérémonie)

- Le coeur de la promesse, c'est ce qu'on y dit. C'est ce sur quoi on s'engage. C'est donc le texte de la promesse, et en général, la loi (que -dans le scoutisme- on s'engage à respecter)
Alors là dessus, bien entendu, on n'est pas non plus au mot près. Si on est athée ENF et qu'on remplace le mot "Dieu" par le mot "Idéal", si on est musulman et qu'on parle "d'Allah"; si on préfère dire qu'on "s'engage" plutôt que de dire que l'on "promet" ou autre dans le genre... Ben très bien, pourquoi pas.
MAIS parfois, les mots sont tout de même la partie immergée d'un iceberg et changer le mot peut, PARFOIS, provoquer un changement du fond... Quand encore, on ne supprime pas carrément le mot ou la phrase en question...
Quand je dis que les SGdF n'ont plus la notion de service ou d'honneur dans leurs promesses, ce n'est pas forcément une critique. Je pense quand même être objectif et énoncer simplement un fait. (maintenant, si c'est faux et que ces notions sont revenues, très bien. Mais comme j'ai du mal à dénicher les textes post-fusion, difficile de juger...)
Je pourrais aussi comparer les SUF et les GSE: les premiers n'ont pas la notion d'Europe et un SUF devenant GSE pourrais légitimement dire "je souhaite reprononcer ("confirmer") ma promesse pour inclure cette notion d'Europe"...

- Enfin, je dis oui à la fraternité inter-scoute... Mais non à une "pseudo-fraternité" naïve et aveugle. Pour une vraie fraternité, sincère; apprenons à VRAIMENT nous connaitre. et à reconnaitre aussi bien nos travers que les "bon points" chez les autres
Sur le sujet de la promesse, donc, je préfèrerais éviter si cela arrivais de me contenter de dire "bon écoute mon gars, t'as fait ta promesse ailleurs que chez nous, on va dire que c'est la même chose ici et voilà l'insigne de notre mouvement" et lui donnerais plutôt le texte de son nouveau mouvement en lui disant "voilà ce que promettent nos scouts. A toi de voir si, pour toi, cela "vaut" (a la même signification) la promesse que tu as faites. Si c'est le cas, parfais. Si tu souhaites reprononcer un engagement chez nous, très bien aussi"
Je rejoint donc tout à fait Pollux (et donc Guy... Hé oui!) en précisant toutefois que pour que le scout puisse choisir librement, et de manière éclairée, il FAUT lui donner les informations qui permettent cela, et l'aider à la réflexion.


Alors maintenant quelques réponses:
- Guy, je te renvois la critique du "paradoxe" que tu me fais: tu fais bien partie, il me semble, des gens qui (me) disent "ouais ben quand on fait partie d'un mouvement, on fait comme il dit et si ça nous plait pas on va voir ailleurs", non? Ben c'est EXACTEMENT la même chose quand on est une association et qu'on appartient à un organisme tel que l'OMMS... Comment peut-on dire et revendiquer "j'appartiens à l'OMMS" sans pour autant tenir vraiment compte de ce qui n'est même pas une "proposition" (comme les "propositions" pédagogiques) mais carrément et rien de moins qu'une constitution?! (et ça se permet après de donner des leçon de loyauté?)
Je ne parlerais pas des promesses actuelles car je n'en ai toujours pas connaissance -pas faute d'avoir cherché (mais comment font les chefs bleus et rouges?)-, je me garderais donc bien de juger. Mais pour prendre l'exemple de la loi bleu SdF par exemple, prend ce fameux article 3, prend la loi et la promesse scoute (bleue) SdF pré-fusion, et ose me dire que ce n'est qu'une reformulation... (d'ailleurs, tu ne le dis pas et tu esquives habilement la question...)

Je ne suis pas contradictoire et ne dis pas d'un côté que l'OMMS juge ce qui est scout ou pas et d'un autre côté que c'est pas à l'OMMS de faire ça...
Non.
Ce que je dis c'est:
1- Ce n'est effectivement pas l'OMMS qui juge ce qui est scout ou pas (pour prendre 2 exemple opposés: les EEdF -appartenant au SF donc à l'OMMS- qui font débats, et les GSE ou les SUF (ou d'autres encore), hors OMMS mais sans aucun doute très scouts)
2- MAIS quand on dit (voire revendique parfois) appartenir à une organisation, le minimum est de respecter les textes constitutifs de ladite association! (et comme je te vois venir: si tu veux me retourner la critique, dis-moi où tu as vu que je ne respectais pas les textes du mouvement...)
Et il me semble que ces deux points ne sont pas contradictoires.


Dernier point, toujours à Guy: tu raisonnes en effet de façon très "SGdF", avec une promesse/un engagement par branche (et qui "remplace" la précédent); et tu ne peux concevoir UNE promesse scoute unique et "valable" ad vitam eternam.
"On" (SGdF) n'est pas prêt de se comprendre, avec les mouvements unitaires...

Et pourtant, il "suffit" de (conce)voir que "la" promesse scoute unique est -même prononcée à 13 ans- une promesse... d'adulte! Un jeune ou un chef qui rentre donc dans le scoutisme tardivement fait donc la même: une promesse d'adulte.
A noter que cela n'empêche nullement des engagements "complémentaires" par la suite (départ routier, investiture de chef etc.)
(mais vraiment "complémentaires" et pas "en remplacement": Le routier ou le chef investi porte toujours sa croix de promesse scoute... ce qui n'est pas le cas du compagnon...)

Quant à la promesse louveteau, elle est bien différente.
- Tout d'abord, il convient de se rappeler que le louvetisme est né APRES le scoutisme, dans le but de préparer au scoutisme et dans le but de répondre aux demandes pressentes des petits frères qui voulaient faire comme les grands. Mais le coeur du scoutisme, c'est la branche éclaireur.
ATTENTION: ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit: je ne dis pas que la promesse louveteau ne vaut rien. Loin de là. Un enfant qui dit "oui" dit -vraiment- "oui".
Simplement, elle n'a pas la même dimension. Elle est -pour le coup- plus adapté (un enfant de 8 ans peut en effet difficilement prononcer une promesse d'adulte. Ca n'aurait pas de sens)
- Ensuite, comme cela a été fort justement précisé, le louveteau promet de "faire de son mieux" (et non de "faire" tout court) pour "être fidèle" (et non "servir") et "rendre service" (et non "aider en toute circonstance") On remarquera que les parents sont cités dans la promesse louveteaux ("pour être fidèle [...] à mes parents, [...]"), ce qui n'est pas le cas de la promesse scoute (indépendance, indépendance...)
Enfin, le louveteau promet également de "faire de son mieux" pour "être fidèle" à "la loi de la meute" (et non d'"observer" la "loi scoute")

Il n'y a donc bien que UNE promesse SCOUTE.
D'autant plus que les routiers, les chefs, SONT scouts. Ils sont plus grands, Soit. Ils ont pu prendre des engagements complémentaires, d'accord. Ils n'en restent pas moins scouts et portent donc leur insigne de promesse scoute ou -s'ils ne l'ont pas encore fait- peuvent prononcer LA promesse scoute.
(en revanche, le scout n'est pas un louveteau...)
0
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGdF (SdF), ex-ENF, ex-GS  Profil de sarigue  Voir le site web de sarigue  Message privé      Répondre en citant
Orianne
Grand membre
  
TECHNIQUE: 24 points
BONNE HUMEUR: 22 points
Forêt : Pisteur
Nous a rejoints le : 25 Fév 2009
Messages : 710

Réside à : Le Mans
Patientez...

Citation:
Le 2009-03-15 20:24:00, epervier loiret a écrit :

bonsoir orianne,

bon, je suis une novice, j'arrive dans ton assoce...

Ma progression c'est quoi et avec quels mots?....

Autre chose; votre drapeau, il est comment? Comme çà, si un jours j'en rencontre, je sais que c'est des randscouts ou randguides...epervier loiret cherche à s'instruire sur ses autres frères et soeurs en scoutisme.

Fraternellement



(ouais, chouette, une mise en situation ! :D)

Tu viens d'arriver chez les Randguides. Tu vas pouvoir passer des épreuves qui te permettront d'acquérir l'un après l'autre trois symboles qui montrent non seulement ton engagement au sein du mouvement, mais aussi les connaissances générales que tu as acquises. Tu es immédiatement incitée et encouragée à commencer les épreuves pour ta promesse ; ces épreuves ont une "date de péremption" : elles sont valables chacunes un an, passé ce délai, l'épreuve périmée est à repasser. La liste des épreuves est postée dans le fil "progression", et touchent à toutes les connaissances de base : savoir monter une tente de patrouille, savoir monter le drapeau... A l'issue des épreuves, une cérémonie sera mise en place ou tu prononceras ta promesse et tu reçois la distinction d' "Alumna" (en latin, "celle qui apprend"). En sachant qu'une des épreuves est d'avoir fait un camp et quelques activités au minimum, parce qu'on ne peut pas s'engager si on n'est pas présente. La promessée porte l'insigne promesse randscoute.

Le second stade de progression est le Couteau, que tu peux obtenir lorsque l'on te considère comme apte physiquement et mentalement à porter une arme. C'est un stade de progression qui correspond à des guides qui encadrent ou sont sur le point d'encadrer. Les épreuves correspondent à des connaissances plus pointues dans tous les domaines du Randguidisme (la mécanique en fait partie), à passer dans le même laps de temps que la promesse : un an. Tu recevra la distinction de Domina (en latin, "celle qui enseigne", mais aussi "la maîtresse de maison"). C'est le stade de progression le plus important, où l'on montre son engagement, sa motivation, et ou l'on prouve que l'on est digne de la confiance de la maîtrise. (je suis actuellement en train de passer ces épreuves). La domina porte un couteau à la ceinture.

Le dernier stade de progression est le Calot (chez les scouts, c'est le béret vert). C'est très différent de la promesse et du couteau, à mes yeux : sans limite de temps, il nécessite beaucoup de réflexion, de connaissances, moins de technique. A l'issue des épreuves, tu reçois la distinction d'épiclère ("l'héritière des biens familiaux, de la tradition").

En parallèle, et plus ou moins indépendamment des stades de progression, des grades sont remis par la maîtrise. Ils sont représentés par des insignes cousus sur le bras gauche. Ils sous-entendent que la maîtrise reconnait et récompense tes efforts.


Au niveau du drapeau, pour les Randguides il est bleu ciel, et notre "logo", une fleur de lys sur une rose des vents (il est un peu partout sur notre site internet : http://www.randscouts.com), au centre, est entouré d'un losange doré. Celui des randscouts est bleu foncé, et le logo est au centre. La fleur de lys sur la rose des vents est aussi visible sur les camions et correspond à nos insignes promesse, tissées et métalliques.

J'espère que je réponds à tes interrogations ! Sourire

(cela dit je ne suis pas sure qu'on ne soit pas en train de faire du hors-sujet...innocent)

Edit : Zut... Le temps que je tape mon message, Mayeul avait répliqué...
1
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Randguide  Profil de Orianne  Voir le site web de Orianne  Message privé      Répondre en citant
croc la pêche
Croc pêchue

Nous a rejoints le : 04 Mars 2010
Messages : 1 545
Patientez...

Tout d'abord on prononce sa promesse! Ce n'est pas un examen que l'on passe.
Dans mon mouvement (SUF) il n'y a pas d'épreuves pour prononcer sa promesse, le jeune prononce sa promesse quand il est prêt quelques mois après son arrivée.
Chez les plus jeunes (8-12 ans), la cheftaine discute un peu avec le louveteau/la jeannette pour l'aider à préparer sa promesse et lui explique ce que sa signifie.
Chez les guides et scouts (12-17 ans), avant de prononcer sa promesse le/la jeune passe en cour d'honneur (CDH). La CDH est composée des chefs et des 1° classes (dernière étape de la progression). Le/la jeune explique alors pourquoi il veut prononcer sa promesse. La CDH l'autorise ou non à prononcer sa promesse si elle sent que le jeune est prêt ou pas.
2
Infos sur le membre et actions possibles
  Profil de croc la pêche  Message privé      Répondre en citant
  technique
  bonne humeur
RSS 

 

 

Semper Parati Scoutopedia, l'encyclopédie scoute

© Fraternite.net | contact
webmestre@fraternite.net