Samedi 20 Juil 2024
01:45
[S'inscrire]  [Mon Profil]  [Messages privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]

Recherche avancée
 
Ecussons
Autocollants
Polos
Retour au site
Retour au forum

Cette version du forum n'est désormais accessible que pour lire les passionants échanges et partage de techniques qui ont déjà été rédigées ici.

Pour participer aux échanges interscouts, merci d'utiliser
le nouveau forum

 

          
Auteur
Scoutisme et politique
  Cliquez pour charger les messages précédents [...]
Grand-duc
Membre notoire

Nous a rejoints le : 22 Sept 2004
Messages : 85
Patientez...

Je débarque comme un cheveu sur la soupe. Mais...

1 - La politique n'a pas lieu d'être dans les unités scoutes. Je rejoins ce qu'il s'est dit plus haut : Le sscoutisme est un mouvement de l'éducation pratique.

2 - Le scoutisme apprend (ou devrait apprendre) au scout à trouver sa place dans le plan de Dieu, et ce qu contact de la Création, cadre de vie que Dieu nous a donné. Pour cela, il doit s'intéresser et rechercher quel ordre Dieu a placé dans sa Création.

3 - Dans cette optique, strictement catholique je le concède, le scoutisme apprend forcément à aborder la gestion des affaires de la Cité. Mais cela ne doit pas intervenir avant l'âge de la Route! Et là, évidemment, en continuant la formation du scout devenu routier, on doit aborder entre autre la Doctrine Sociale de l'Eglise et commencer à apporter les bonnes réponses aux questions de la Cité, de la Famille, de la Vocation de chacun, etc...

En conclusion, la politique avant l'âge route est une erreur et témoigne que le scoutisme dans ces unités n'atteint pas ses buts, car il ne suit pas ses objectifs. A l'âge route, aborder la politique paraît une nécessité.
Mais qui veut s'encarter dans un parti, ne doit pas traîner avec lui son uniforme et doit prendre ses distances avec le mouvement.

FSS
120
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SUF & exFSE  Profil de Grand-duc  Voir le site web de Grand-duc  Message privé      Répondre en citant
Thomas29
Progressant
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 20 points
Cité : Citoyen
Nous a rejoints le : 11 Juin 2005
Messages : 16
Patientez...

Par le jeux des équipes et des conseils les scouts font l'expérience de la démocratie. (en les éduquants à la démocratie on fait de la politique en privilégiant un système d'organisation de la société).
Chaque mouvement scout défend une vision du monde dans son projet éducatif et là aussi c'est de la politique.
Chez les associations du scoutisme français dans la branche des 14-17ans les questions de sociétés reviennent très souvent et c'est de la politique doit-on les éluder pour cela, je ne pense pas. Pour moi l'éducation à la citoyenneté c'est se rendre compte que ces questions sont très complexes et qu'il n'y a pas de solution ou de discours miracle.
L'éducation à la citoyenneté doit-elle commencer à partir du moment où l'on possède le droit de vote : je ne pense pas !
Pour moi le tu comprendras plus tard ne tient pas la route, comment faire un choix le jour de ses 18 ans si on n'y a pas réfléchi avant.
Je refuse d'imposer un choix une vérité, mais je ne refuse jamais de discuter et réfléchir avec d'autres et de pousser à réfléchir et là je le reconnais je fais de la politique mais je ne prône pas un disours, une idéologie politique plus qu'une autre à part celle de la démocratie.
121
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGDF  Profil de Thomas29  Message privé      Répondre en citant
Af' Le Loup
Membre confirmé

Nous a rejoints le : 03 Juil 2004
Messages : 3 870

Réside à : 92 et ... 29
Patientez...

Difficile de rester politiquement neutre quand même ses cadres ne le sont pas. Donner des consignes de vote est de toute évidence engager le mouvement dans l'action politique. C'est porter atteinte à la liberté de conscience et le libre arbitre des jeunes même au profit de ce qui semble une bonne cause (ce n'est jamais évident). Le militantisme politique ce n'est pas la mission du scoutisme et il faut l'accepter. Le scoutisme n'est pas censé tout faire. Les parents et l'école ont aussi leur rôle dans l'édification de l'enfant.

Comment peux-tu être certain de ton impartialité quand tu parles de politique avec l'enfant? J'ai déjà eu affaire à des pionniers. Il leur arrive effectivement de parler politique par moments mais ils ne sollicitent pas les chefs pour ça. Nous n'avons donc pas besoin de faire du zèle. Et puis l'éducation à la citoyenneté ne se limite pas à la politique, encore heureux.

Af'
122
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF  Profil de Af' Le Loup  Message privé      Répondre en citant
Thomas29
Progressant
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 20 points
Cité : Citoyen
Nous a rejoints le : 11 Juin 2005
Messages : 16
Patientez...

Je ne fait pas de zèle, mais je ne refuse pas un débat une discution sous prétexte que c'est politique.
Nul n'est politiquement neutre.
Le scoutisme doit être un lieu d'éducation au respect mutuel.
Chaque mouvement scout a une vision d'un monde et d'un homme idéal et c'est de la politique.
Un chef est politiquement neutre si il est conscient que toute pensée est politique.
Dans les 5 axes du scoutisme il y a l'ouverture au monde, doit-on éluder cet axe car le monde est politique?
Doit-on faire un scoutisme centré sur la troupe, le groupe au risque de se fermer et de s'autoreproduire ?

PS : par rapport à mon discours me classez vous plutôt à gauche ou plutôt à droite au niveau de mes idées politiques ????
Je veux bien donner la réponse par MP
123
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGDF  Profil de Thomas29  Message privé      Répondre en citant
Thomas29
Progressant
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 20 points
Cité : Citoyen
Nous a rejoints le : 11 Juin 2005
Messages : 16
Patientez...

Je donnes rarement mes idées dans un débat de société mais plutôt des idées que je ne partage pas forcément.
124
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGDF  Profil de Thomas29  Message privé      Répondre en citant
Af' Le Loup
Membre confirmé

Nous a rejoints le : 03 Juil 2004
Messages : 3 870

Réside à : 92 et ... 29
Patientez...

Thomas, tom camp politique n'a pas d'importance pour moi. Ce qui est important c'est d'avoir un comportement responsable auprès des jeunes (j'espère que tu sais ce que tu fais). Très franchement je ne vois pas ce qu'une discussion politique en unité pourrait apporter à la pratique scoute sinon des ennuis. Je ne suis pas partisan de la censure intellectuelle mais il n'est pas nécessaire d'aller chercher inutilement des problèmes. Le scoutisme suffit à nous occuper.

Af'
125
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF  Profil de Af' Le Loup  Message privé      Répondre en citant
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
Patientez...

Thomas29 tu nous parles de la branche des 14-17 ans dans le scoutisme français, je n'ai sans doute pas suivi avec attention les évolutions récentes mais quelle est donc cette branche chez les EEdF, EEIF et EEUF?

Tu nous dis que chaque mouvement scout a sa propre vision du monde, quelle est donc la spécificité de la "Weltanschauung" SGdF? En quoi diffère t-elle de celle des SUF ou de l'AGSE, en quoi est-elle conforme à celle de l'Eglise catholique romaine? Les parents qui inscrivent leurs enfants dans un groupe SGdF sont-ils pleinement informés de cette vision spécifique du monde, sont-ils tenus d'y adhérer?

Vouloir convertir les jeunes qui nous sont confiés à cette vision du monde au lieu de leur donner les outils permettant de se faire librement une opinion personnelle (qui pourrait être en contradiction avec cette vision du monde) ne peut-il pas être apparenté à un lavage de cerveau? Dans ce cas le mouvement qui se laisserait aller à de telles pratiques ne mériterait-il pas d'être considéré comme une secte et perdre son agréement (c.à.d. ses subventions et ses fonctionnaires détachés)?
126
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
Thomas29
Progressant
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 20 points
Cité : Citoyen
Nous a rejoints le : 11 Juin 2005
Messages : 16
Patientez...

Effectivement Oldgilwellman seuls les SGDF, les EEIF et les SMF (en fait ceux que j'ai eu l'occasion de cotoyer) ont quatre branches. Chez les autres associations du scoutisme français il n'existe que 3 branches mais la branche aînée commence à 16 ans au plus tard.
Pour parler vision du monde, voici les valeurs défendues par certaines associations de scoutisme :
EEdF : les valeurs de l'association : la démocratie, la solidarité, la laïcité, l'ouverture sur le monde et la société, le respect de l'environnement.

EEIF : L'objectif des Eclaireuses Eclaireurs Israélites de France est de contribuer au développement personnel de ses membres, de privilégier le questionnement sur l'identité et de faire prendre conscience des nombreuses facettes du judaïsme, de sa richesse et de son message.

Dans une démarche scoute, pédagogique et ludique, l'enfant s'inscrit dans un projet où il reçoit et transmet à son tour. Toujours prêts à jouer un rôle constructif dans la société, les EEIF œuvrent pour la tolérance et le respect de chacun.


EEUdF : Pour des citoyens, acteurs d'une société harmonieuse

Le civisme est une dimension incontournable du projet des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes. Convaincus que chacun peut agir pour un monde meilleur, nous souhaitons préparer les enfants et adolescents à être acteurs de changement et à s'impliquer dans la construction d'une société fondée sur trois principes :

Une société démocratique

La démocratie est une organisation de vie dans laquelle chacun est associé aux décisions selon un principe d'égalité de droits. Une société démocratique repose sur un ensemble de droits et de devoirs qui garantissent la justice, la liberté de chacun, et le respect des minorités.

Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes proposent aux enfants et adolescents de s'exercer peu à peu à la démocratie par des conseils, espaces d'écoute, de parole et d'échanges, mais aussi de prise de décision, où chacun est invité à construire et évaluer les projets et la vie communautaire.

Une société fraternelle

Une société se doit d'être accueillante et d'aider chacun à y trouver sa place. Le souci des plus démunis et la lutte contre les exclusions de toutes natures sont des défis majeurs à relever en permanence.

Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent contribuer à relever le défi de l'intégration et à lutter contre les préjugés xénophobes en faisant vivre aux enfants et adolescents cette fraternité par la rencontre et l'accueil au sein du mouvement de publics différents, du point de vue de leur identité physique, sociale, culturelle ou religieuse.

Une société soucieuse de son environnement

La protection et la valorisation de l'environnement sont les conditions d'un cadre de vie harmonieux et d'un développement durable.

Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent former les enfants et adolescents à une citoyenneté écologique par des activités de plein air en contact avec la nature, des projets visant à connaître et améliorer le cadre de vie (urbain ou rural) et l'utilisation pendant les week-ends et les camps de techniques et d'installations respectueuses de l'environnement.

SGdF :
Dans l’Eglise qui change et s’interroge, notre mouvement, respectueux du cheminement
spirituel de chacun, propose de découvrir et vivre l’Evangile. Pour nous,
l’Evangile fonde des existences libres. Il est bonne nouvelle et rencontre de Dieu.
Partenaire dans le champ éducatif, pleinement engagé dans l’Eglise, notre mouvement
reconnaît les forces d’indignation et d’enthousiasme propres à la jeunesse et les oriente
vers des actes positifs, vers des responsabilités, vers des initiatives. (Ca c'était pour la partie relation avec l'Eglise)
Il veut faire grandir des garçons et
des filles pour qu’ils deviennent des hommes et des femmes heureux, utiles, artisans
de justice et de paix.

SMF :

Les Scouts Musulmans de France ont pour mission de contribuer à l'éducation des filles et des garçons et à la construction d'un monde plus fraternel, plus tolérant et plus humain. A travers notre proposition éducative, nous accompagnons les jeunes dans la construction d'un système de valeurs basé sur des principes spirituels, sociaux et personnels exprimés dans la Loi et la Promesse Scoute. Nous fondons nos actions sur le volontariat et le bénévolat, indépendants et non politiques, nous sommes ouverts à tous sans discrimination de religion, d'origine sociale, raciale ou de sexe.




Pour répondre à ceux qui pensent que je fais des camps politiques je dirais simplement que par le jeux des conseils je privilégie un système politique démocratique, c'est vrai je le reconnais.
L'année denière le seul débat qu'il y a eu en camp c'était sur la protection de l'environnement et les énergies renouvelables (je reconnais il y a de la politique derrière mais de très nombreuses idées ont été évoquées et personne n'est revenue avec une conclusion unique de ce débat).
En défendant la liberté l'égalité et la fraternité je reconnais que je fais de la politique (mais n'est-ce pas la devise de la république).
En fait l'essentiel de mon message était de dire : ne pas faire de politique dans le scoutisme pas si simple, car tous les mouvements défendent des valeurs et là pour moi c'est de la politique.
Toute la difficulté du débat vient du fait que : que met-on derrière le mot politique : les idées de tel ou tel parti politique (ce dont je m'interdit de parler) ou bien tout ce qui touche aux valeurs humaines et à la place de l'homme dans le monde ?
Je m'arrête là sur ce sujet, épineux il est vrai et pour moi extrèmement complexe.

127
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGDF  Profil de Thomas29  Message privé      Répondre en citant
Thomas29
Progressant
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 20 points
Cité : Citoyen
Nous a rejoints le : 11 Juin 2005
Messages : 16
Patientez...

En relisant les posts je m'apperçois que je me suis mal exprimé, j'aurais dû dire place de l'homme dans le monde au lieu de vision du monde.
128
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGDF  Profil de Thomas29  Message privé      Répondre en citant
balthazar
Membre confirmé

Nous a rejoints le : 03 Mai 2004
Messages : 1 084
Patientez...

Citation:
Le 2005-07-06 09:54, Thomas29 a écrit
SGdF :
Dans l’Eglise qui change et s’interroge, notre mouvement, respectueux du cheminement
spirituel de chacun, propose de découvrir et vivre l’Evangile. Pour nous,
l’Evangile fonde des existences libres. Il est bonne nouvelle et rencontre de Dieu.
Partenaire dans le champ éducatif, pleinement engagé dans l’Eglise, notre mouvement
reconnaît les forces d’indignation et d’enthousiasme propres à la jeunesse et les oriente
vers des actes positifs, vers des responsabilités, vers des initiatives. (Ca c'était pour la partie relation avec l'Eglise)
Il veut faire grandir des garçons et
des filles pour qu’ils deviennent des hommes et des femmes heureux, utiles, artisans
de justice et de paix.



Ou comment former des athées vertueux

129
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ancien SUF  Profil de balthazar  Message privé      Répondre en citant
Thomas29
Progressant
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 20 points
Cité : Citoyen
Nous a rejoints le : 11 Juin 2005
Messages : 16
Patientez...

Balthazar sait tu au moins ce que c'est que l'athéisme ?
L'athéisme c'est le fait de refuser l'existence de Dieu (de Theos : Dieu et a privatif). Pour moi cela s'apparente à l'appartenance à une religion.
Je ne pense pas que les sgdf soient athés et j'espère bien qu'ils ne le deviendront jamais.
Si tu veux un mouvement laïc (et c'est différent de l'athéisme), va chez les EEdF.
130
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGDF  Profil de Thomas29  Message privé      Répondre en citant
Af' Le Loup
Membre confirmé

Nous a rejoints le : 03 Juil 2004
Messages : 3 870

Réside à : 92 et ... 29
Patientez...

Effectivement, Thomas, tout dépend de ce qu'on met derrière le mot "politique". Je suis rassuré de voir qu'il ne s'agit pas pour toi de propagande ou d'endoctrinement idéologique (quelque soit ladite idéologie d'ailleurs). Pour apporter de l'eau à ton moulin je crois qu'il est aussi difficile de savoir ce qu'on met derrière le mot "idéologie". Certains te diront que les prières ou les messes c'est de l'idéologie parce que c'est catho et donc antirépublicain, d'autres te diront que le souci de l'environnement c'est écologiste et te rangent dans le camp des anti-nucléaires... D'un autre côté certains te diront par exemple qu'appeler à voter contre Le Pen est un réflexe républicain alors qu'il s'agit clairement d'un acte de propagande, un engagement politique. Bref la récupération politique est facile.

La démocratie est un outil éducatif intéressant mais un outil qui a ses limites. Le chef n'est pas élu par les jeunes et la loi reste la loi. On n'a pas à voter pour la réarranger. Je préfère donc parler d'éducation à la citoyenneté plutôt que d'éducation à la démocratie qui me paraît un peu restrictive comme notion.

Af'
131
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF  Profil de Af' Le Loup  Message privé      Répondre en citant
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
Patientez...

Il y a un verbe qui me gène Thomas, c'est : orienter les forces d'indignation de la jeunesse, cela ressemble trop à la manipulation telle que l'ai connue à la Fac de Nanterre dans les années qui ont suivi 1968 avec les types de l'UNEF et de l'AJS.

De l'extérieur cela laisse l'impression que les SGdF tout comme les SdF essayent de former des militants dans une perpective plutôt orientée à gauche (cf. en cela l'évolution du mouvement Vie Nouvelle issu des anciens SdF que l'on retrouvera au Congrès d'Epinay).

Désolé mais chat échaudé craint l'eau froide!

Le laïcisme des EEdF c'est un laïcisme militant très orienté et plutôt intolérant (cf la position du mouvement dans les manifestations contre la reconduction de la Loi Debré).
132
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
Zebre
Zebra One

Nous a rejoints le : 19 Oct 2001
Messages : 13 984

Réside à : Lyon
Patientez...

Salut Thomas,

je trouve que tu te dédouanes un peu trop vite de ton implication politique dans le scoutisme dans ton énumération de sujets que tu estimes politique, dans lesquels il y a du bon et du mauvais mélangés.

ON ne pourra que juger sur pièce, mais le principe même que tu défends, s'il 'nest peut-être pas directment répréhensible (à vérifier) est très dangeureux.

J'aimerai bien avoir l'avis d'autres SGdF sur ce sujet (après Af'Le Loup).






Dans l’Eglise qui change et s’interroge,
Qu'est-ce que c'est que cette introduction du texte SGdF. C'est ainsi qu'ils définissent l'Eglise ??
C'est quoi cette idéologie sans foi ?

Et pour la n'ième fois, laïc ne s'oppose pas à croyant, mais à religieux.
Les FSE et les SUF sont des mouvement laïcs, je te signale.

Revoir à ce sujet les fuseaux sur la question.
133
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF + FSE  Profil de Zebre  Voir le site web de Zebre  Message privé      Répondre en citant
Enguerrand
Religieux

Nous a rejoints le : 05 Mars 2004
Messages : 285

Réside à : Paris
Patientez...

... Belle démonstration de l'éternel problème - car il est aussi vieux que le scoutisme - comment éduquer les jeunes à choisir, que ce soit en matière politique ou religieuse ? Je crois que la question est mal posée dès l'origine, c'est-à-dire qu'il n'est pas possible d'éduquer "à choisir", comme si cette éducation elle-même n'était pas marquée, à l'avance, par une série de choix.

En réalité, il n'est pas de mouvement réellement "neutre", ni en matière religieuse, ni en matière politique.
Sur le problème politique : le scoutisme, dans ses choix éducatifs, reflète certains choix politiques fondamentaux qui sont : chez les SGdF, la démocratie et l'auto-détermination (vision "participative" et assez "nouvelle gauche" [termes techniques : pas de polémique, S. V. P.] ; chez les mouvements traditionnels, une vision d'ordre naturel, de hiérarchie naturelle (par l'âge, la compétence... [chez la F. S. E., cette notion de hiérarchie naturelle est explicite, relisons Géraud-Kéraod!]).

Naturellement, les deux ne s'excluent pas l'un l'autre ; il y a des chefs et cheftaines chez les SGdF ; il y a de l'initiative spontanée chez les mouvements traditionnels et, de toutes façons, le principe de subsidiarité, qui exclut en principe tout autoritarisme mal placé.
Autrement dit, le scoutisme façonne un "profil social", une façon de vivre la vie en groupe, qui est déjà politique. Aussi bien ne suis-je pas étonné par ce que dit Thomas : oui, les choix pédagogiques découlent d'une vision de la place qu'a l'homme dans le monde (ou au moins dans la société) et ne sont donc pas politiquement neutres.
Mais cela n'est pas plus choquant que le choix, par les parents, d'une religion pour leur enfant. En choisissant tel mouvement, les parents choisissent telle vision de la place de l'homme dans le monde, c'est leur choix et même leur responsabilité. Le contraire (laisser l'enfant se débrouiller tout seul) n'est séduisant que sur le papier...
Le difficile est donc moins le fait qu'il y a choix politique implicite que les dérapages de la vision de la place de l'homme dans la société à telle ou telle militance précise, au sein de tel parti donné. Dérapage fréquent...

En revanche, les débats politiques aux scouts... Pas avec les ados, à priori (vous avez déjà essayé ? Sérieusement ?) mais pourquoi pas avec les aînés. Au calme, en toute vérité, et sur des sujets précis, pourquoi pas. Et tout faire pour qu'ils votent. Le chef d'aînés peut même dire pour qui il vote, si (et seulement si) son vote est démocratique, conforme aux valeurs du scoutisme et, pour les mouvements chrétiens, aux valeurs chrétiennes. A condition qu'il invite vraiment au débat, c'est-à-dire à ce qu'on lui donne la contradiction. Ce qui demande de l'intelligence, de la modestie, et du courage !
Mais qui de nous en manque ?

FSS
134
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SUF  Profil de Enguerrand  Message privé      Répondre en citant
balthazar
Membre confirmé

Nous a rejoints le : 03 Mai 2004
Messages : 1 084
Patientez...

Citation:
Le 2005-07-06 10:50, Thomas29 a écrit
Balthazar sait tu au moins ce que c'est que l'athéisme ?


Peut-être pas (tu me prends pour un imbecile ou quoi?) mais je sais ce qu'est le scoutisme catholique, et je t'invite à ne pas suivre les textes SGDF si tu veux le pratiquer.
Tu mets ton 3e degré aux oubliettes, tu prends ta troupe et ton aumônier, quelques bonnes tentes, tu traces un bon raid à la boussole pour chaque patrouille, au point de chute final vous celebrez une belle messe dans la cathédrale que sera la forêt, et la veillée du soir bien chantée et cloturée par le Salve Regina vous propulsera tous sur une autre planete où personne n'a peur de reciter le credo.
135
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ancien SUF  Profil de balthazar  Message privé      Répondre en citant
Saladin
Membre confirmé

Nous a rejoints le : 30 Avr 2004
Messages : 1 311

Réside à : Arabie Saoudite
Patientez...

J'avoue etre ahurri de decouvrir que les debats de societe s'immiscent dans les activites scoutes avec participation ou a l'initiative de l'encadrement(en tout cas tel que ca resulte de certains messages) :

Citation:
Le 2005-06-09 10:10, mikross a écrit

mais quand on politise, je m'éfforce de trouver les failles de leur raisonnement quel qu'il soit le plus objectivement possible(je me suis parfois retrouvé à défendre la libre concurence face à des scouts bien à gauche).



extrait d'un message de Thomas 29

Citation:
L'année denière le seul débat qu'il y a eu en camp c'était sur la protection de l'environnement et les énergies renouvelables (je reconnais il y a de la politique derrière mais de très nombreuses idées ont été évoquées et personne n'est revenue avec une conclusion unique de ce débat).


Une unite scoute est deja une mini societe en soi avec ses propres regles et son organisation :
Il existe des clubs de reflexion, et dans les partis politiques des sections Jeunes (qui ne font pas que coller des affiches) - pour debattre de ce qui touche a la gestion publique et aux institutions

alors quelqu'un pourrait-il m'expliquer la specificite du scoutisme sur ce plan ?

alors ok on ne peut pas etre derriere chaque scout/eclaireur/pionnier etc. et vouloir le censurer, mais si le chef avec son autorite/ascendant/maturite participe a de tels debats, je pense sincerement qu'il outrepasse ses fonctions

Citation:
En défendant la liberté l'égalité et la fraternité je reconnais que je fais de la politique (mais n'est-ce pas la devise de la république).


J'etais convaincu qu'aux SCOUTS, on defendait la loi SCOUTE et son application (meme si elle peut rejoindre, de maniere totalement accidentelle, la devise de la republique) - mais je dois etre completement naif en fin de compte !

La loi scoute n'est-elle pas une reference suffisante, au moins pour un mineur ?

Citation:
par le jeux des conseils je privilégie un système politique démocratique


La, Thomas, ta phrase n'est pas limpide : s'agit-il ici de pedagogie/methode appliquee dans ton unite, ou alors d'une science etudiee en fac ou sciences po





136
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ex AGSE  Profil de Saladin  Message privé      Répondre en citant
COK
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 25 points
BONNE HUMEUR: 23 points
Cité : Orateur
Nous a rejoints le : 16 Juin 2004
Messages : 1 643

Réside à : Montpellier
Patientez...

Citation:
Le 2005-07-06 21:40, Enguerrand a écrit

Le chef d'aînés peut même dire pour qui il vote, si (et seulement si) son vote est démocratique, conforme aux valeurs du scoutisme et, pour les mouvements chrétiens, aux valeurs chrétiennes.
FSS


Oui, mais sur ce point chaque scout qui vote affirmera que son choix est bel est bien conforme aux valeurs de scoutisme, et chaque chrétien qui vote affirmera que son vote est conforme aux valeurs chrétiennes...
Perso, J'ai toujours voté suivant mes valeurs, qui sont celles de scoutisme et du catholiscisme... je l'affirme haut et fort...
137
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGDF  Profil de COK  Message privé      Répondre en citant
COK
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 25 points
BONNE HUMEUR: 23 points
Cité : Orateur
Nous a rejoints le : 16 Juin 2004
Messages : 1 643

Réside à : Montpellier
Patientez...

Pour ce qui est de la politique, j'en ai déjà parler, mais je vais reprendre mes dires...

Je considère les scouts comme une expérience de vie en société.

Chez les SGDF :

Le scoutisme repose sur une loi et sur des équipes.

Un de mes objectifs en tant que "responsable scouts et guides de France" est de m'assurer que chaque jeune découvre qu'il a une place dans cette mini société qu'est une troupe, qu'il a une place dans cette "mini mini société" qu'est la patrouille.

Afin de montrer celà, on incite effectivement le jeune à faire de la "démocratie participative", par le jeu des conseils...Tous les jeunes auront participé à des conseils et auront été incité à s'exprimer sur la société dans laquelle ils vivent (la troupe ou la patrouille)...ca c'est pour la participation... c'est facile à mettre en place...

Le plus dur c'est de mettre en place une démocratie... pour nous chefs, il est plus facile d'imposer aux jeunes que de composer avec les jeunes... mais si on ne compose pas avec eux, le jeu des conseil n'est qu'une mascarade de démocratie.

Certe, vous me dirait : dans ce cas, le jeune fait ce qu'il veut : et c'est là qu'intervient la loi et la promesse. En effet, il fait ce qu'il veut dans le cadre d'une loi et de sa promesse, donc tout ce qu'il fera correspondra forcément aux valeurs du scoutisme (si l'on peut parler de valeurs).

Une fois que le jeune aura saisi l'interet de sa participation dans la vie de cette mini société, que sa participation n'aura pas servit à rien, et qu'il aura passé de bons moments, il aura vu que ca marche...


D'autre système marche très bien aussi : je suis persuadé qu'une troupe scoute menée par un chef dictateur qui décide tout et prévoit tout marche aussi, les jeunes se régalent car le chef est très bon, ils progressent vers l'age adulte, mais n'expériment pas la démocratie... (Demandez aux tunisiens ce qu'il en pense, ils sont très heureux dans un pays qui fonctionne, et pourtant une dictature est au pouvoir...mais une bonne dictature (si on peut dire))



Ma volonté à moi c'est de leur donner le gout à la démocratie... que s'ils ont des idées, ben ils peuvent les exprimer et encore mieux, les appliquer...


Et pour moi, l'action des SGDF dans le CIDEM va bien dans ce sens...
138
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGDF  Profil de COK  Message privé      Répondre en citant
Enguerrand
Religieux

Nous a rejoints le : 05 Mars 2004
Messages : 285

Réside à : Paris
Patientez...

Merci cher COK de comparer la pédagogie scoute traditionnelle à la dictature tunisienne. Je suis sûr que ça fera plaisir aux SUF, au Scouts d'Europe et à tous les autres... Je suggère aussi les dictatures égyptienne, syrienne, biélorusse, coréenne...

Bon, sérieusement parlant, tes deux remarques : 1, tu votes démocratique et selon les valeurs chrétiennes : tant mieux ; il y a plusieurs votes possibles (et concurrents) dans l'espace délimité par les critères que j'indiquais ; je pourrais voter différemment de toi sans "sortir des clous" : c'est cela, la véritable démocratie, non ? D'accord sur les valeurs, nous discutons librement pour leur application concrète...

2, la démocratie. Je me demande ce qu'est la démocratie pour toi et si elle est l'unique modèle de vie en société. Parce qu'il me semble qu'il faut aussi éduquer les jeunes à des parties non démocratiques de la société, et elles sont légion : l'entreprise, l'administration, la famille, les études... Il me semble que le défaut des promoteurs de la démocratie participative est, en quelque sorte, leur exclusivisme : ils en voudraient partout, même là où ça ne marche pas (l'entreprise : et ce n'est pas faute d'avoir essayé) ou là où ce serait absurde (la famille).
Cela dit, j'admets tout à fait qu'on puisse choisir que le scoutisme soit un apprentissage de société démocratique. C'est, encore une fois, une question d'option. Mais :

a) il y a d'autres options possibles qu'il n'est pas très élégant de comparer à des dictatures post-coloniales (j'insiste... grr...)

b) il ne faut surtout pas oublier ce que Baden-Powell a toujours placé en premier, l'éducation du jeune à la responsabilité ; pour être responsable, il faut avoir une responsabilité concrète, c'est-à-dire un commandement à exercer, stable et durable. Une patrouille ou une équipe, par exemple... Apprendre à donner un ordre de façon constructive, paisible et responsable, à faire progresser un plus petit que soi, à lui transmettre un savoir, c'est très important ! Et la transmission de savoir est rarement possible dans un cadre purement démocratique, surtout dans une société de jeunes - les expériences d'école participative des années 1960-1970 ont toutes raté...

Comme tu vois, cher COK, je ne prends pas le contrepied systématique de ce que tu dis ; je souligne juste la possibilité d'une autre démarche et la valeur relative - réelle, mais relative seulement - de la démocratie dans l'éducation.

FSS !
139
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SUF  Profil de Enguerrand  Message privé      Répondre en citant
Zebre
Zebra One

Nous a rejoints le : 19 Oct 2001
Messages : 13 984

Réside à : Lyon
Patientez...

Citation:
Le chef d'aînés peut même dire pour qui il vote, si (et seulement si) son vote est démocratique, conforme aux valeurs du scoutisme et, pour les mouvements chrétiens, aux valeurs chrétiennes

NON !
Alors là dessus, je suis très clair, c'est NON !
COK a d'ailleurs bien analysé le problème, chacun sera persuadé que son propre vote répond à ces critères.
Le scout admire toujours son chef, tu n'y peux rien, mais tu dois l'assumer.
Et cela s'assume notamment en séparant les rôles et les influences (car le scout admire aussi (encore un peu) ses parents).
Non, tu peux éduquer à la démocratie, tu peux inciter à vôter (quoique ce ne soit pas le rôle du scoutisme, qui a d'autres spécificités comme le dit Saladin), mais TU NE PEUX PAS DONNER TON AVIS PERSONNEL sur l'orientation du vote !!

Et tu ne peux pas justifier de telles pratiques dans le scoutisme.

Sincèrement, entre nous, je n'ai jamais parlé de politique ou de démocratie dans le scoutisme (à la route, oui, mais ça n'a pas toujours été une réussite), on a telleement d'autres sujets de conversation !
Les scouts ne sont pas si demandeurs que ça, et si ça arrive, je parle de grand principes, en m'appuyant sur l'histoire, jamais de mes opinions personnelles.
140
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF + FSE  Profil de Zebre  Voir le site web de Zebre  Message privé      Répondre en citant
COK
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 25 points
BONNE HUMEUR: 23 points
Cité : Orateur
Nous a rejoints le : 16 Juin 2004
Messages : 1 643

Réside à : Montpellier
Patientez...

Citation:
Le 2005-07-07 10:26, Enguerrand a écrit

Merci cher COK de comparer la pédagogie scoute traditionnelle à la dictature tunisienne. Je suis sûr que ça fera plaisir aux SUF, au Scouts d'Europe et à tous les autres... Je suggère aussi les dictatures égyptienne, syrienne, biélorusse, coréenne...

FSS !


Oh là.... loin de là mon idée...je ne pensais pas que mes propos soit interprété ainsi...
il ne faut pas non plus être parano...

j'ai donné le sens de ma vision, de ma pratique et je ne compare rien à rien, je dit juste que ma pratique est une pratique du scoutisme mais que ce n'est pas la seule.
Ma pratique du scoutisme a comme volonté l'apprentissage de la démocratie, d'autre ont d'autres objectifs que je ne me permettrais pas de juger dans la mesure ou les jeunes grandisse et progresse...et dans la mesure ou la loi scoute est respectée.

Sur la question de démocratie, je suis entièrement d'accord avec toi qu'elle ne peut être un principe exclusif...(au même titre que les droit de l'homme ne doivent pas être appliqué en Inde par exemple) mais au niveau de notre société, nous vivons dans une république démocratique et mon objectif correspond donc bien à la société dans laquelle le jeune évoluera quand il sortira de son cocon.
La démocratie participative ne peut pas être mise à toute les sauces, la théorie de l'association ATTAC est selon moi stupide... on ne peut appliquer la démocratie participative qui a été mise en place dans une ville au brésil sur la France, voire l'europe... la culture n'est pas la même...
L'"expérimentation" que je propose permet au jeune de prendre des responsabilités dans la vie d'un groupe et pour le groupe...c'est le fonctionnement des SGDF.
Pour ce qui est de la responsabilité vis à vis d'un plus jeune (un des principes des "scoutismes traditionnels"), les SGDF l'ont abandonné au profit d'autres principes... j'ai participé étant jeune à plusieurs colo ou l'on vivait en équipe de 7 à 17 ans et j'avais beaucoup apprécier le principe...il permet de développer chez le jeune une responsabilité vis à vis de l'autre...malheuresement on ne peut pas tout développer et on doit faire des choix... mais tout est respectable et je respecte tous les scoutismes dans la mesure ou la pratique correspond bien au projet éducatif de l'association.


Je suis aller en Tunisie, et je ne me permettrais pas non plus de condamner le gouvernement en place et son président, car ce qu'il a fait pour la tunisie est remarquable... et je ne me permettrais pas non plus de mettre dans le même sac les diverses dictatures que tu évoques...

141
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGDF  Profil de COK  Message privé      Répondre en citant
Enguerrand
Religieux

Nous a rejoints le : 05 Mars 2004
Messages : 285

Réside à : Paris
Patientez...

Merci COK, je vois qu'on est sur la même longueur d'ondes. Je ne suis pas parano, rassure-toi, c'était juste pour le plaisir de grogner...

Zèbre, Zèbre, Zèbre, pourquoi dire la même chose que moi en disant l'inverse ?
Je reprends : 1) pas de discussion politique avec les ados (pour moi, un ado, ça se termine à 18 ans), ça ne sert à rien, ça perturbe, et d'ailleurs ça ne les intéresse pas

2) à la Route, aux G.-A., aux Compagnons, si, j'insiste, mais j'ai bien dit au sein d'un débat, et je n'ai jamais dit en indiquant quoi voter. Je m'en garderais bien ! D'ailleurs, ce serait, comme tu le dis, un abus d'autorité.

Cela dit, je me suis mal exprimé, je l'admets : je n'aurais pas dû dire "pour qui il vote", mais "pour quoi" : pour quelle cause il milite, quel point de programme il approuve ou désapprouve, etc. Je ne dis pas que c'est toujours ni possible ni opportun - le plus souvent, ça ne l'est pas - mais je l'ai fait une fois : entre routiers du même âge (le chef de clan SUF a le plus souvent l'âge de ses routiers et n'est donc pas un "chef" au sens fort du terme), nous avons chacun dit pour qui nous pensions voter (nous étions donc tous majeurs), en toute vérité, et ensuite nous avons dit pourquoi. Ce fut une très belle discussion, ouverte et fraternelle, une école du respect de l'opinion d'autrui : nous en sommes sortis avec l'impression d'être plus adultes. Après quoi, pour ne pas prendre la grosse tête, nous avons fait une bonne grosse sioule au fond des bois...

En fait, il ne s'agit pas de mettre le sujet au milieu de la conversation (c'est très artificiel et peu productif) ; il s'agit plutôt de réagir autrement que par le sempiternel on-ne-parle-pas-de-ça-aux-scouts quand les garçons ou les filles en parlent, d'autant plus qu'ils ont généralement des opinions tranchées, sinon extrêmes, peu raisonnables et parfois intolérantes.
Je comprends ta réaction : il ne convient pas, en effet, de parler politique quand on est en position soi-même d'autorité. Mais entre aînés, ou à l'intérieur d'une maîtrise, tu conviendras qu'il n'y a pas vraiment d'autorité tranchée, plutôt un coordinateur (ou bien alors dans les clans FSE, où le chef est souvent beaucoup plus âgé que les gars, et dans ce cas il vaut mieux en effet qu'il évite le sujet).
J'ai conscience de décrire des situations un peu idéales : clan ou maîtrise mature, où l'on a confiance dans les autres, où l'on sait débattre... Bon. Mais si ces conditions sont réunies, pourquoi se priver de ce qui reste un des plus beaux sujets de conversation qui soient, un des plus nobles, et un des plus importants dans notre vie de foi - car la politique, dois-je le rappeler, appartient au domaine de la charité, et est l'exercice de notre charisme royal de baptisés ?

FSS
142
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SUF  Profil de Enguerrand  Message privé      Répondre en citant
COK
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 25 points
BONNE HUMEUR: 23 points
Cité : Orateur
Nous a rejoints le : 16 Juin 2004
Messages : 1 643

Réside à : Montpellier
Patientez...

Citation:
Le 2005-07-07 15:35, Enguerrand a écrit

1) pas de discussion politique avec les ados (pour moi, un ado, ça se termine à 18 ans), ça ne sert à rien, ça perturbe, et d'ailleurs ça ne les intéresse pasFSS



La je suis certain que tu te trompes... ca les interesse beaucoup plus qu'on ne le croit...


Au lycée, c'est l'époque des premières réflexions sur les grèves et pendant ces périodes, les jeunes parlent politique entre eux (ils font de la politique facile (condamnation sans proposition...mais ca commence comme ca).

J'etais chef à Lyon quand il y a eu les manif contre le conseil régional élu grace à des ententes... les jeunes ne parlaient que de ça, et ils nous ont demandé s'ils pouvaient aller manifester en chemise... ils ont eu du mal à comprendre notre réponse négative, car ils considéraient que la loi scoute les poussait à manifester...
143
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGDF  Profil de COK  Message privé      Répondre en citant
ADVITAM
Membre confirmé

Nous a rejoints le : 14 Fév 2005
Messages : 1 908
Patientez...

par exemple là
avec les attentats
vous allez en debattre ou pas?
144
Infos sur le membre et actions possibles
  Profil de ADVITAM  Message privé      Répondre en citant
Enguerrand
Religieux

Nous a rejoints le : 05 Mars 2004
Messages : 285

Réside à : Paris
Patientez...

Bien vu COK. Je parlais "en général". Encore une fois, si le sujet politique surgit, il vaut mieux le traiter que le squeezer... En revanche, pas de manif' en uniforme, les mouvements comme tels étant politiquement neutres. Quoique je me méfie en général des manif' de lycéens : elles ne sont jamais si spontanées que cela, et il y a des professionnels de la manipulation. La politique, c'est beau, mais il ne faut pas non plus être naïf.

Allons-nous débattre des attentats ? Pourquoi pas, si mes routiers ou ma maîtrise le désirent... Nous allons prier aussi, pour les victimes comme pour les coupables (parce qu'il ne faut pas oublier les priorités).
145
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SUF  Profil de Enguerrand  Message privé      Répondre en citant
Af' Le Loup
Membre confirmé

Nous a rejoints le : 03 Juil 2004
Messages : 3 870

Réside à : 92 et ... 29
Patientez...

Si j'étais encore chef d'unité, non. En général en réunion on est censé soit préparer des activités soit réfléchir sur la progression soit on est déjà en activité. Je ne vois pas pourquoi on se mettrait à débattre d'un sujet quelqu'il soit. Évoquer le sujet avec des phrases du genre "t'as vu ce qui s'est passé?..." comme ça dans la conversation au moment où l'on se dit bonjour, quoi de plus naturel? Mais de là à poursuivre en débat, non. On a autre chose à faire. Et pas question de convoquer les jeunes spécialement pour parler d'un événement d'actualité, à moins que les scouts soient directement concernés par exemple s'ils sont sollicités par les autorités afin de participer à des opérations de secours, de recherche ou de nettoyage... Mais c'est toujours l'action qui compte et non la palabre.

Af'
146
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF  Profil de Af' Le Loup  Message privé      Répondre en citant
Enguerrand
Religieux

Nous a rejoints le : 05 Mars 2004
Messages : 285

Réside à : Paris
Patientez...

C'est ce que j'ai dit. Pas comme chef ("position d'autorité") et pas de mon initiative.
Et Af' le loup, tu as raison : 'y a pas que ça dans la vie et, sur ma vie scoute, la discute politique a tenu en tout et pour tout une veillée. 0,000...1 % ! Mais le cas échéant... Notre discussion porte sur une possibilité éventuelle, en pratique très rare : c'est, je crois, ce qui est sous-entendu chez nous tous sur ce fuseau.

Cela dit, la question de l'action des scouts au service d'une collectivité est elle aussi délicate : OK pour un coup de main (secourisme, par exemple), mais les scouts n'ont pas à suppléer aux institutions.
147
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SUF  Profil de Enguerrand  Message privé      Répondre en citant
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
Patientez...

Les "ados" sont déjà assez manipulés comme cela par des professionnels que ce soit par les média qui formatent leurs goûts, au lycée par des organisations lycéennes téléguidées par des partis politiques, voire même par certains de leurs enseignants dévoyés.

Justement c'est le devoir du responsable scout de former ses scouts à faire des choix libres et éclairés, pour cela il ne faut pas éluder les questions des jeunes mais leur apprendre à envisager le pour et le contre, à analyser les différents points de vue, à justifier leurs choix même si ces choix vont à l'encontre de nos convictions, les Jésuites savaient très bien le faire dans leurs collèges (et le Père Sevin n'était il pas de la Compagnie?). Mais utiliser les indignations des jeunes pour les faire participer à des mouvements politisés c'est abject!
148
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
Zebre
Zebra One

Nous a rejoints le : 19 Oct 2001
Messages : 13 984

Réside à : Lyon
Patientez...

Je suis d'accord à 100%avec Af'Le Loup, il a bien résumé comment cela doit se passer.

Enguerrand, on semble d'accord, mais je n'avais pas compris que tu parlais de politique sans la moindre notion d'autorité et exculisvement à des routiers dont tu n'es pas toi-même le chef.
Comme en maîtrise, il peut en effet arriver qu'on parle de ces sujets... quand on n'a vraiment plsu que ça à faire (ce qui est rarrissime !). Mais là, ça devient une discussion de potes, ça n'a plus rien à voir avec le scoutisme.
On en parle en dehors de toute activité établie, et sans qu'aucun des intervenant n'ai une quelconque autorité ni déléguée ni morale sur les autres.
(ce qui ne veut pas dire qu'on va dire pour qui on vote, il faut aussi savoir préserver le secret du vote, c'est un principe démocratique qu'il vous faut aussi enseigner, je te signale... ou dire pour quelle propagande tu votes, c'est exactement la même chose !)

Je n'ai jamais compris cela dans ce que tu as dit, et j'espère que tu confirmeras que c'est bien ainsi que tu l'entends.
(et je répète que les loisirs pour ce genre de discussion sont plutôt rares chez nous !)
149
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF + FSE  Profil de Zebre  Voir le site web de Zebre  Message privé      Répondre en citant
  technique
  bonne humeur
RSS 

 

 

Semper Parati Scoutopedia, l'encyclopédie scoute

© Fraternite.net | contact
webmestre@fraternite.net