Mercredi 3 Juin 2020
18:25
[S'inscrire]  [Mon Profil]  [Messages privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]

Recherche avancée
 
Ecussons
Autocollants
Polos
Retour au site
Retour au forum

Cette version du forum n'est désormais accessible que pour lire les passionants échanges et partage de techniques qui ont déjà été rédigées ici.

Pour participer aux échanges interscouts, merci d'utiliser
le nouveau forum

 

          
Auteur
"Les Scouts et Guides de France"
Anolis
Voyageur
  
TECHNIQUE: 26 points
BONNE HUMEUR: 40 points
Forêt : Pionnier
Nous a rejoints le : 15 Nov 2005
Messages : 1 136

Réside à : Burgonde au coeur russe
Patientez...

Lou, ce n'est pas parceque tu réponds à Elec' que tu es obligée de lui faire de la concurence en matière de mongueur de post
Désolé, mais c'est trop dur à lire.
0
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Scout de France  Profil de Anolis  Voir le site web de Anolis  Message privé      Répondre en citant
sarigue
Didelphidé
 



  
TECHNIQUE: 51 points
BONNE HUMEUR: 23 points
Scène : Troubadour
Nous a rejoints le : 04 Janv 2004
Messages : 5 895

Réside à : Vie à Rueil-Malmaison, Scout ailleurs
Patientez...

Et si on revenait au sujet?
Voilà ce que sont donc les nouvelles pédagogies...

Les louveteaux et jeannettes


Et pour commencer, nous disons donc adieu... au louvetisme

Ben oui, parce que ce n'était déjà pas brillant (il y avait bien Baloo et Bagheera comme personnage, mais c'est tout. Le reste tournait autour d'une histoire de loup "réécrite" (qui n'était pas le livre de la jungle). Et de toute façon, ce n'était qu'un cadre symbolique. Par-dessus, on pouvait mettre l'imaginaire qu'on voulait (les 1001 nuits, Harry Potter...), mais là, c'est clair, bye bye les loups!

Bref, le louveteau et la jeannette (parce que ces noms là sont restés) font désormais partie d'une peuplade. Au sein de cette peuplade, ils sont toujours bel et bien en sizaine, mais les sizaines se retrouvent au sein du cabane.
La peuplade, c'est une "communauté de personnages fantastiques, mi-hommes mi-végétaux".
Les louveteaux/jeannettes rejoignent ainsi 6 personnages (oui, parce que la mode, c'est désormais 6 axes et non 5): Les sylphes:
- Mayls (est curieux de Dieu)
- Kawane (est respecteux)
- Théla (est débrouillarde)
- Laline (est dynamique)
- Blogane (est solidaire)
- Yzô (est vrai)
L'histoire de la peuplade tourne autour d'un grand arbre sur lequel est inscrit la loi. Grand arbre qui possède un passage permettant d'accéder à des mondes à découvrir par l'escapade (= la chasse. C'est à dire, l'imaginaire du trimestre... ou de la journée. Bon, aux SGdF, on parle de "projet").

La loi:
En étant louveteau/jeannette, je choisis d'être:
Vrai. Je donne mon avis et je fais ce que je dis
Respectueux. Je prends soin de moi et des autres
Débrouillard. Je découvre et je crée de mes mains. Je protège notre planète.
Dynamique. Je suis actif et bon joueur.
Curieux de Dieu. J'apprends à dire qui est Jésus pour moi.
Solidaire. Je suis copain avec tous, ici et là-bas.

La promesse:
"Je sais que vous serez toujours avec moi, même quand j'oublierai un peu notre loi. Alors, avec l'aide du Seigneur, de vous tous et de notre loi, je promets de faire de mon mieux pour prendre confiance en moi, apprendre à vivre avec les autres et participer au monde qui m'entoure"
le chef répond: "J'ai confiance en toi, tu tiendras ta promesse"

Mais pour préparer leur promesse, les louveteaux/jeannettes choisissent deux articles de la loi sur lesquels il s'engage plis particulièrement à observer dans l'année (les atouts) (c'est pas idiot, mais je reste quand même dubitatif)
Une note intéressante: dans les pages de présentation des pédagogie, ce point est intitulé... "De notre mieux"! (la question est de savoir COMMENT, concrètement, ce "de notre mieux" sera vécu)

Et bien entendu, comme aux SGdF, il n'est pas question d'imposer mais que la loi, quand même, c'est pas négociable, alors, on la complète par une charte: le serment de la peuplade

Concernant la progression, l'enfant est appelé à rejoindre la peuplade par une lettre d'accueil, signée des Sylphes. Ce qui le plonge directement dans l'imaginaire...
Il est alors accueilli par une fête de rentrée préparée par les 3e année (aux SGdF, on aime la fête et la déconne...) Après un temps à l'orée de la forêt, il peut acquérir des compétences au sein de la peuplade et ainsi récolter des graines (symbolisées par un insigne)
A 10 ans, il est appelé à devenir veilleur. Une journée du secret est alors organisée au camp, avec les enfants qui ont eu 10 ans, et qui passent alors une journée rien qu'a eux avec leurs chefs. Il découvrent le secret du Grand Arbre ("Le bonheur ne vient pas à ceux qui l’attendent assis". "La meilleure manière d'atteindre le bonheur est de le donner aux autres" [Baden-Powell]) et choisissent un rôle de veilleur: veilleur de paix, d'amitié, de mémoire, de nature ou de bien-être.

Enfin, l'enfant est appelé par un messager de la tribu (le nouveau nom pour "troupe") à quitter la peuplade...
___________________________
Mon avis:
Du bricolage!
On sent une volonté de retour ("de notre mieux", ou "être vrai" dans la loi, le retour d'insignes), de secret, de rituel. Mais encore une fois, on a cherché à réinventer l'eau chaude et comme toujours dans ces cas là, on en a tiré de l'eau tiède...
On verra ce que ça donnera, mais à mon avis:
- Le nom des sylphes est difficilement mémorisable...
- J'aimerais bien voir ce que donne la combinaison "cadre symbolique" et "imaginaire" ("escapade") qui peut être un imaginaire fort différent. Ce n'était déjà pas brillant avec le cadre symbolique louveteaux actuel pourtant peu présent, mais alors là...
Comment, en effet, appeler les enfants à la peuplade par une lettre signée des Sylphes (lettre que, d'ailleurs, tous les chefs ne prendrons pas le temps de faire) et là, d'emblée, les faire partir dans un autre imaginaire différents? (Harry Potter, etc.) Comment faire cohabiter les deux "mondes"?
- Et j'aimerais voir aussi la fameuse "journée du secret"... Une journée avec les chefs... en camp? Oui mais en camp... Les autres enfants, pendant ce temps, ils deviennent quoi? 'm'est avis que ça va vite déviée vers une journée faite pendant l'année.
- Idem pour la fête de rentrée. On va vite se contenter de la journée de rentrée avec le groupe. Je le flaire d'ici.
- Il n'y a toujours pas de personnage fixe, semblable à l'enfant, auquel celui-ci peut s'identifier (un personnage qui, comme l'enfant, grandi au sein d'une société en en découvrant les lois et les règles...)
- Enfin, on est encore trop dans la psychopédagogie. La loi par exemple. Pas besoin de l'expliquer par des "je fais ci" ou "je fais ça".
"Le louveteau dit toujours vrai", c'est suffisamment clair (et si vraiment il y a besoin, chaque chef peut l'expliquer à l'enfant lors de la préparation de la promesse)
"Le louveteau est toujours gai", c'est, il me semble, plus clair que "dynamique" suivi du "bon joueur".
"Le louveteau pense d'abord aux autres", c'est plus concret que "solidaire" (encore un mot à la mode)...
J'en passe et des meilleurs.
- Enfin, dans la promesse, je regrette fort l'absence d'évocation de fraternité scoute!!

Bref, du bricolage.
"ils" ont voulu faire un certain retour sur certains points, mais "ils" n'ont pas été au fond des choses.
D'ailleurs, "ils" connaissaient mal leur sujet!! Et j'en ai la preuve! La personne qui a "vendu" la pédagogie et la question du "grand arbre" a dit que lorsqu'il était louveteau, "il y avait une chanson qui disait: "prête l'oreille louveteau à cet arbre de la forêt""!! Nul!! Archi-nul!! Puisque la chanson est "Prêtons l'oreille petits loups à cette loi de la forêt"!
Bref, j'ai l'impression que "ils" ont voulu remettre certaines choses, que "ils" ont été cherché vaguement dans leur souvenir d'enfance, mais que "ils" n'ont pas creusé plus loin. Et, ô sacrilège, il ne "leur" serait pas venu à l'idée d'aller demander aux "musées" scouts que sont les mouvements traditionnels comment fonctionne exactement la pédago traditionnelle!


[ Ce Message a été édité par: ElecScout le 08-06-2008 à 18:25 ]

[ Ce Message a été édité par: Zebre le 10-06-2008 à 14:17 ]
1
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGdF (SdF), ex-ENF, ex-GS  Profil de sarigue  Voir le site web de sarigue  Message privé      Répondre en citant
sarigue
Didelphidé
 



  
TECHNIQUE: 51 points
BONNE HUMEUR: 23 points
Scène : Troubadour
Nous a rejoints le : 04 Janv 2004
Messages : 5 895

Réside à : Vie à Rueil-Malmaison, Scout ailleurs
Patientez...

en tout cas, moi, si je reprend une meu... une peuplade, je sens que le "grand arbre" va vite se transformer en... Arbre de Dakh

Les scouts et guides


Bon là, je pense que je vais être plus court parce que ce n'est pas ma branche, alors j'ai moins approfondi

Bon alors on en parle depuis un moment, les scouts et guides se retrouverons donc en équipage. Plusieurs équipages forment la tribu

L'équipage n'existe que le temps d'une année, et au sein de cet équipage, chacun tient un rôle. La pédagogie se recentre sur l'équipe puisque c'est l'équipage qui est réellement au coeur de la progression, et c'est en son sein que se prépare la promesse, l'exploration, etc.

Comme les loups ont une "escapade", les scouts (et guides) ont une aventure. Cette aventure est choisie en "Grand Conseil" (expression utilisée... dans les années 70), et cela commence par le choix d'une terre d'aventure Il y aura une carte représentant 8 terres d'aventures correspondant à 8 domaines:
- Solidarité (la revoilà!)
- Rencontre internationale (déjà, si on commençais par les rencontres nationales? Surtout à 12-14 ans...)
- Vie dans la nature (soit. Why not?)
- Construction et fabrication (le retour des radeaux?)
- Communication et citoyenneté (concrètement?)
- Respect de la nature (ça ne va pas avec l'autre, celle-là?)
- Sport et santé (Voilà l'un des axes du scoutisme clairement affiché. ouf.)
- Expression artistique (Bon...)

Evidemment, chez les SGdF, on aime les pactes, charte et compagnie. Donc, à chaque début d'aventure, chaque équipage signe le pacte d'aventure élaboré en Grand Conseil comportant:
- Le nom de l'aventure et les activités qui vont être vécues
- Les découvertes (valeurs phares que la tribu souhaite découvrir et vivre, liées à la terre d'aventure)
- Le signe d'alliance (élément spirituel symbolique à découvrir)

L'aventure est alors co-pilotée par la maitrise et les pilotes (eq. des CP) au sein du conseil d'aventure


La loi:
La guide, Le scout:
- explore le monde et développe ses talents
- affirme ses choix et tient parole
- accueille l'autre et reconnait d'abord ses qualités
- décide avec l'autre et agit en équipe
- vit l'aventure de Dieu et choisit de Lui faire confiance
- vit avec la nature et protège la planète
- relève des défis et communique son enthousiasme
- rend service et agit pour la paix
- choisit l'essentiel et mesure la portée de ses actions
- respecte son corps, ses sentiments et exprime ses émotions

j'aime bien le dernier: "exprimer ses émotions"... Ca promet, surtout en unité coéduquée Par contre, ça veut dire quoi "respecter ses sentiments"??

La promesse se prépare donc en équipage, mais aussi en tribu (rôle des anciens envers les plus jeunes). Et, comme d'habitude (si j'ose dire), l'équipage écrit (devinez quoi?) sa propre charte. Il choisit 3 articles de la loi et explique comment les mettre en oeuvre. (3 articles? Seulement? C'est trop dur, 10?)

La promesse se déroule en un dialogue entre le jeune, l'équipage et la tribu.
- Ton équipage t'a fait découvrir la Loi de la Tribu, et ensemble, vous avez exprimé votre manière de la vivre. Es-tu prêt à explorer avec lui les terres d'aventures et à vivre selon la Loi de la Tribu?
- Avec l'aide de Dieu et de mon équipage, je promet de faire tout mon possible pour devenir citoyen actif, rendre service, développer mes talents, et vivre selon la loi des scouts et guides du monde entier
- Sois le bienvenu dans la Tribu, reçoit cet insigne. Il montre que tu partages cette promesse avec la fraternité scoute et guide du monde entier. Il est également le signe que Dieu t'accompagne dans ta vie
- Sois le bienvenu dans l'équipage pour tenir ton rôle de COACH

Les jeunes choisissent en effet un rôle au sein de l'équipage pour la durée de l'année. Six rôles existent: pilote (CP), témoin (spi), coach (??), architecte (on voit à peu près, encore que...), intendant (ça, tout le monde voit), artiste (ça aussi je pense).
Et chacun peut découvrir son rôle à travers un grand jeu (?! D'accord, aux scouts, l'apprentissage passe par le jeu... Mais dit comme ça, je me demande s'ils ont tout compris...)

Il existe également 23 labels dans 5 domaines, les "talents": créativité, forme, esprit, nature, astuce.
Ces labels sont choisit par l'équipage (ce ne sont donc pas des badges individuels... Chaque jeune reçoit le badge correspondant à la fin de l'aventure, lors de la fête de l'aventure (oui parce qu'aux SGdF, tout projet -donc tout trimestre ou toute année- se termine par une fête. On vous as dit qu'on aimait la déconne!)

Et comme il faut bien s'adapter aux jeunes, et que chacun progresse à son rythme; si nécessaire, un jeune peut prendre un label personnel en plus du label d'équipage...


J'ai envie de passer le côté spi, mais je ne peux m'empêcher de mettre ça:
Texte:
La proposition d'animation spirituelle et chrétienne est très initiatique: de nombreux jeunes n'ont pas reçu le minimum de connaissances de base de l'univers du sacré et encore moins mes mots de la foi chrétienne La démarche sera donc basée du l'expérience.


Autrement dit: puisque de nombreux jeunes n'ont pas "les minimum de connaissance de base", plutôt que de leur en donner, ben on va se "baser sur l'expérience" (mais l'expérience d'un jeune qui n'a pas reçu ce minimum de base, c'est quoi?)

Concernant le "signe d'alliance" dont on parlait dans la charte, ce sont donc des éléments concret et symbolique:
- Vie dans la nature: Sac à dos
- Solidarité: La main
- Rencontre int.: Le chemin
- Respect de la nature: L'eau
- Construction et fabrication: La tente
- Sport et santé: Le témoin de relais
- Expression artistique: le feu
- Communication et citoyenneté: Le livre.

Il est tout de même demandée qu'au cours de ses années à la branche, un jeune ait au moins vécu:
- 4 WE campés par an.
- Une activité d'équipe en autonomie
- Des grands jeux de piste et d'orientation
- Des jeux pour comprendre et reconnaitre ses émotions (alors là, concrètement, j'aimerais bien voir ce que ça va donner)
- Une action de "dépassement de soi" (heu... oui?)
- Une action de sensibilisation au développement durable (à la mode en ce moment... z'ont visiblement pas compris que être scout, donc respecter la nature, c'est faire des actions de développement durable tout les jours! Et y'a pas besoin de le marquer noir sur blanc pour ça!!)
- Une nuit à la belle étoile
- Des actions de relecture sur ce qu'il aura vécu (...)
- une action de service en équipage par an
- Une veille de feu (c'est encore autorisé, ça?)
- Des activités d'expression mobilisant un talent artistique.

Enfin, pour le passage à la branche supérieure, les scouts et guides vivent un Brevent éclaireur de Tribu. C'est un WE pour acquérir des compétences dans un des trois domaines proposés: bosses et bobos (<- mdr!! J'aime bien le nom cucul du truc... Pour des jeunes de 15 ans qui s'apprêtent à passer à une branche supérieure... "bosses et bobos"...), trois étoiles (c'est quoi, ça?), robinson (le raid de retour??!)
Cela leur permet de devenir "spécialiste" d'une technique.

_______________________
Mon avis:

Encore de l'eau tiède, je pense...
Je passe sur les noms "tribu" et "équipage". J'attends de voir ce que ça va donner. M'est avis que dans 4-5 ans, quand on se sera fait suffisamment moqué par les autres et qu'on aura vu qu'on ne se comprend plus, on rechangera... Comme cela s'est produit après 64...
(Dites "patrouille" et "troupe" à quelqu'un, il vous répond "scout". Dites "équipage" et "tribu"... heu... "équipage? Comme les marins?" "Tribu? Comme les indiens?")

Je note là aussi un retour.
- Retour à la vie d'équipe prépondérante (mais des activités en autonomie avec des moins de 15 ans? A part des WE bien sage dans le jardin de tata ou mamie, heu...)
- Retour à une forme de responsabilité plus importante pour le "pilote"
- Retour à une loi scoute en 10 articles
- Encore et toujours un retour aux badges
- ...

MAIS:

Pour la loi, je ne sais ce qu'ils ont encore été inventé. On retrouve certains éléments de la loi historique, mais c'est tout. La formulation est étrange. On se demande pourquoi ils n'ont pas tout simplement repli la loi scoute historique. Ils se seraient moins pris le choux.

J'aimerais voir aussi ce que va donner un jeune qui doit faire... 3 choses à la fois! (le rôle, le label d'équipage, le label personnel).
M'est avis que le label d'équipage ne marchera pas bien longtemps, parce qu'il y aura des jeunes qui se retrouveront avec un truc qui ne les intéressera pas, qui ne les motivera pas. Ils mettrons leur label perso en premier.

Bref, cette pédago est encore bien "psychopédago". Trop compliquée. Le scoutisme est simple bon sang!



Zut, j'ai pas été plus court, finalement
2
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGdF (SdF), ex-ENF, ex-GS  Profil de sarigue  Voir le site web de sarigue  Message privé      Répondre en citant
Mr Isatis
renard polaire
Scène : Troubadour
Nous a rejoints le : 10 Mai 2004
Messages : 5 554

Réside à : Paris - Menilmontant
Patientez...

Vous savez à quoi ça me fait penser

A tout ces ptits djeuns qui mettent plein de coca avec leur whisky, parce que sinon c'est trop fort pour eux. Plein de susucre pour masquer les arômes un peu trop exigeant pour leur fragiles gosiers.

Mais voilà, le problème c'est qu'on ne part pas à l'Aventure en buvant du Whisky Coca!

Non mais vous imaginez Indiana Jones qui rentre dans un rade pourri au fin fond du Népal et qui demande un grand verre de Vodka-Jus de Pomme

Ca n'aurait aucune classe, ça n'arriverait même pas à la cheville d'un James Bond demandant un "Vodka-Martini frappé, mais non agité" , ou qu'un Isatis qui se fait désinfecter le genou avec du Mescal!

Le scoutisme c'est une boisson de cow-boy que diable, ça ne se boit pas dilué, ou alors juste avec un glaçon à la rigueur!
3
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Sauvage & Incontrôlable!  Profil de Mr Isatis  Voir le site web de Mr Isatis      Répondre en citant
Zero
Membre confirmé

Nous a rejoints le : 12 Mars 2006
Messages : 4 713

Réside à : Ailleurs
Patientez...

Depuis quand on dit "Tu" à Dieu ???


Citation:
Le 2008-06-08 21:34, ElecScout a écrit :


L'aventure est alors co-pilotée par la maitrise et les pilotes (eq. des CP)
(...)
- une action de service en équipage par an

Bon sang mais c'est bien sûr !!! on revient tout simplement à la Route !!!



Citation:
- Une action de "dépassement de soi" (heu... oui?)

Chez nous, toutes nos actions sont des "dépassements de soi"


Citation:
trois étoiles (c'est quoi, ça?)

Enfin Elec, tu n'y connais rien !! ne vois-tu pas un grand retour au traditionnalisme, et qu'avec la Route reviennent les "premiers CP" (pardon, premiers pilotes) avec leurs trois bandes étoiles ???

Citation:
en tout cas, moi, si je reprend une meu... une peuplade, je sens que le "grand arbre" va vite se transformer en... Arbre de Dakh

T'en fais pas ils voudront sûrement. Là-bas c'est assez open, y seront certainnement Dakh'ord.






J'ai une idée pour les nouvelles appellations Retenez-là pour une prochaine fois. C'est vrai que troupe et patrouille, rien à dire, ça me flanque la nausée et me rappelle de cuisant souvenirs de l'Algérie ( ). C'est bien trop militaire
Pour apprendre à mieux vivre en Gallilée comme au temps de Jésus, on devrait appeller tout ça des Légions, Cohortes, Manipules, Centuries. Peu importe l'ordre historique :
équipage : manipule
tribu : centurie
territoire : cohorte
Le mouvement serait ainsi amicalement surnommé "la légion" : Bienvenue chez les chtis en gallilée.
A la suite de Jésus, entièrement tournés vers lui, nous pourrons ainsi pleinement assumer notre condition de légionnaires de Christ.



Quoi ??
4
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Scout d'Europe  Profil de Zero  Message privé      Répondre en citant
sarigue
Didelphidé
 



  
TECHNIQUE: 51 points
BONNE HUMEUR: 23 points
Scène : Troubadour
Nous a rejoints le : 04 Janv 2004
Messages : 5 895

Réside à : Vie à Rueil-Malmaison, Scout ailleurs
Patientez...

Bon, c'est pas tout...
Mais là, Anolis, c'est l'heure... Désolé.

Donc...

Les pionniers et caravelles


Alors d'abords, ceux là sont en équipe, mené par un chef d'équipe (tiens? Le mot "chef" est toujours là!). L'ensemble de l'unité est la caravane.
En effet, le symbolisme de la branche tourne autour de l'itinérance (habituellement plutôt réservé aux aînés...)

Les pionniers et caravelles passent le... CAP. Ah pardons! Le "cap". Concevoir-Agir-Partager...
(rien qu'à l'acronyme, je préfère encore le "épi" d'Anolis, plus symbolique. En plus, "épi", ça peut être l'acronyme de... éclaireur-pionnier...)
Le cap est associé à l'un des 8 domaines d'activité (lesquels?) et défini en fonction de l'action choisie (Cap Solidarité, Cap Bâtisseurs, Cap Animation...). Ils sont censés être des points de repère.
Le cap doit répondre à 5 critères:
* Utilité (service, solidarité...)
* Découverte (culture, pays, champ d'activité)
* Rencontre (mondre professionnel, amis scouts et guides d'autres parts (<- wow! la question est de savoir si ça va s'appliquer plutôt aux scouts d'autres pays ou aux scouts d'autres mouvements en France. Et là, je crains que...), habitants, malades, enfants...)
* Dépassement (dimension physique, vaincre ses peurs, exploit...)
* Créativité (artistique, technologique...)
Le projet contient ces 5 dimensions, avec le vivre ensemble indispensable.

Arrivé en première année, le pionnier (ou la caravelle, mais je vais pas parler tout le temps dans les deux genres, ça va devenir lourd) est accueilli lors d'un rituel d'accueil (tiens tiens? "rituel"? J'ai lu ce mot là quelque part... Ah! J'y suis! Dans le document "Questions transversales" que je trouvais pas mal et plein de bonnes idées!). On leur remet alors un manuel [retour du manuel de progression! (y'en avait pas "à mon époque"!)] et le texte de la Samaritaine, comme "point de repère" pour toute l'année.
Au premier camp, les pio/cara partent seuls sur une journée ou à deux sur deux jours, pour vivre la source Alpha. Au "programme": relecture de l'année, préparation de la promesse.

Au retour, les jeunes peuvent donc prononcer leur promesse (<- oui oui! "promesse" et pas "engagement"!) après s'être fait accompagné par le chef d'équipe.
Le rituel de promesse se déroule ainsi (je commenterais après, parce que y'a des truc, j'ai encore du mal à le croire!):
Texte:
Le rituel de promesse est un moment fort de l'unité Il se vit avec toute la Caravane, en tenue et de manière solennelle.
Les étapes du rituel:
- Mot d'accueil du chef d'unité
- Lecture de la Loi de la Caravane
- Appel individuel des premières années
- Parole du chef d'équipe sur le jeune de son équipe
- Parole du jeune
- Texte de promesse
- Remise de l'insigne
- Chant de promesse


Le texte prononcé par chaque jeune est intitulé "Jouer le JE" (mais je ne sais pas s'il s'agit du texte de promesse (je n'ai pas l'impression) ou de la loi (ça y ressemblerais plutôt)). Alors là, accrochez-vous, ça décoiffe!
Texte:
Je vis en vérité
Je partage
Je me met au service des autres
Je veille à la justice
Je protège la vie
J'observe l'obéissance et ne fais rien à moitié
J'agis avec courage
Je respecte mon prochain
J'avance sur le chemin du bonheur
On peut me faire confiance



Les pionniers de deuxième année choisissent leur équipe et accueillent les nouveaux. Durant le camp, il partent deux jours en binôme pour vivre la source Iota, avec comme objectif de s'interroger sur leur relation au monde et à Dieu. Ils y reçoivent alors le texte de l'Evangile de la fête de la Pentecôte "qui les appelle à dépasser le cadre de la Caravane et à être pionniers, caravelles et chrétiens aux yeux du monde".

Enfin, en troisième année, ils choisissent également leur équipe. Certains sont alors chef d'équipe, et ont en charge l'accueil des nouveaux, la progression personnelle des pionniers de leur équipe, la préparation de la promesse des premières années, le bon fonctionnement des Cap.
Vous connaissez le topo: ils partent, en camp, pour vivre une "source". Cette fois, c'est la source Oméga pour faire un point sur les 3 années passées.

A la fin du camp, c'est alors le rituel d'envoi. Ils reçoivent une "parabole", texte personnel, choisi par la maitrise.
Enfin, "Le texte du Bon Samaritain leur est confié comme un exemple de route à suivre"

Durant son passage à la caravane, les pio sont "invités" à acquérir des compétences et à parcourir des champs d'expérience, seul, en équipe ou en unité.
Les temps de "relecture", comme on a pu le voir, sont nombreux.

Les pio/cara parcourent 6 itinéraires, en lien avec les 6 axes de développement.
La finalité de l'itinéraire, c'est le cairn (me demandez pas ce que, concrètement, ce sera).

A noter que d'après ce que j'ai vu, il y aura des badges aussi chez les pionniers.

Spirituellement, on a pu voir que le côté spi est assez présent. Mais à part ça, la caravane est amenée à traverser chaque année un désert (Sinaï, Hoggar ou Néguev) pour:
Texte:
- Oser se risquer à l'autre et à soi-même
- Partir et découvrir
- Croire que cela vaut le coup d'avoir des convictions
- Etre Prophètes
- Cheminer avec ceux qui doutent, questionnent, montent sur les sommets, vont voir et choisissent.
"Je ne peux me contenter de mon bonheur ou de mes problèmes"



Enfin, lors de chaque itinéraire, les jeunes sont accompagnés par les amis de Jésus (Zachée, Marte et Marie, Bartimée, Judas, le jeune homme riche, le Centurion, Thomas, Marie-Madeleine, Marie et Joseph, la femme pécheresse, Pierre, le bon larron)
_________________
Mon avis (mais Anolis nous en dira certainement plus et mieux):

Woaw !!
Z'avez-vous ça ce retour en arrière?
- Les badges (comme pour les autres branches)
- L'abandon du terme "engagement" et le retour de la "promesse"
- Une loi en dix articles dont on reconnait pour beaucoup d'entre eux les articles "historiques".
- Et parmi ces articles, ô surprise, "J'observe l'obéissance et ne fais rien à moitié"! Parler d'obéissance? Chez les SGdF? Mais ils avaient bu quoi, à l'équipe nationale, pour pondre un truc aussi "tradi"? Et en plus, l'article d'origine est à peine reformulé! Là vraiment, j'le crois pas!
- Le retour de cérémonies ("rituels")!
- Et on parle même de la tenue! ("le rituel de la promesse se vit [...] en tenue"). Et même que le "rituel" de la promesse se fait de manière solennelle (on fait pas n'importe quoi?!) Ca alors! Ils imposent la tenue, maintenant? Décidément, mais qu'avaient-ils bu

On remarque aussi un (très) fort retour du spirituel, ainsi que la mise en avant du chef d'équipe, très présent (préparation de la promesse en particulier)

Par contre:
- Les "rituels". Franchement, qu'est-ce que ça aurait coûté d'appeler ça "cérémonie", comme tout le monde? J'ai l'impression qu'il y a encore de la m********ion intellectuelle derrière tout ça.
- Les étapes de la cérémonie de promesse: Y-aura-t-il un "cérémonial" édité, décrivant précisément qui dit quoi et quand? Et puis, les petits discours "libre", c'est bien, mais point trop n'en faut. Là, tout est libre.
- D'ailleurs, ce "jouer le JE", c'est quoi? La Loi de la branche? Mais quel est le texte de promesse, alors?
- Et d'ailleurs, ce "jouer le JE" (qu'ils auraient pu intituler "la loi", quitte à le sous-titré "jouer le JE"), il ne fait aucune mention du divin! Dommage, pour un mouvement catho. (et "le chemin du bonheur", c'est quoi?)
- Le terme "d'année". Ca fait très scolaire, je trouve. Dommage.
- Les "sources": Alpha, Iota, Oméga. On ne saisi pas bien ce que c'est, ni le pourquoi du comment de ces noms peu explicites.
- Enfin, je n'adhère pas à l'idée d'une équipe valable uniquement pour l'année (bien sur, ça n'empêche pas de reprendre la même l'année d'après, mais...).
Il me semble important que l'équipe (comme la patrouille) dure, et puisse se forger une véritable identité, une véritable personnalité, une histoire, et où de fait, chaque action est alors réalisée "pour l'équipe" (pour l'honneur de l'équipe).
5
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGdF (SdF), ex-ENF, ex-GS  Profil de sarigue  Voir le site web de sarigue  Message privé      Répondre en citant
Af' Le Loup
Membre confirmé

Nous a rejoints le : 03 Juil 2004
Messages : 3 870

Réside à : 92 et ... 29
Patientez...

On peut choisir ou inventer les références qu'on veut, on peut toujours se créer des univers pour éduquer par le jeu. L'inconvénient c'est que les jeunes ne découvriront pas le scoutisme. Or dans un mouvement qui se dit scout, cela peut poser question. Certes chacun a sa propre définition du scoutisme et on ne va pas relancer le débat.

Imaginons simplement qu'un jour, le jeune SGdF participe à un Jamboree (ce n'est qu'une hypothèse). Se croyant scout toute sa vie, en découvrant pour la première fois les scouts d'ailleurs en discutant avec eux il se sentirait mal à l'aise de ne pas connaître les références standard. Tout le monde parlera de l'imaginaire du livre de la jungle, mais lui ne comprend rien. Chacun parlera de son rôle d'Akela ou autre mais lui n'aura rien connu de tout ça. Il aura envie de partager son expérience, ses souvenirs avec les autres, mais les "commandos smarties" ne leur diront rien. Et là il se dira qu'il est passé à côté de quelque chose. Ou alors il ne jurera que par ses propres références et choisit le repli sur soi et tant pis si les autres ne le comprennent pas.

Les SGdF cherchent à être plus visible, mais ce qui importe c'est d'être plus lisible de l'extérieur comme de l'intérieur.

Les recettes traditionnelles c'est comme les outils de formation, on n'a pas besoin d'inventer des nouveaux. C'est sur des voiliers école qu'on forme les équipages marins, c'est avec le solfège qu'on forme les musiciens... La modernité ne s'impose pas pour les outils d'apprentissage. Au contraire, pour transmettre un savoir-faire (et un savoir-vivre) il faut privilégier les fondamentaux et rester simples. Autrement on ne fait qu'un travail superficiel, on aura peut-être un résultat, mais un plaisir ludique immédiat, pas une acquisition durable. L'"efficacité" n'est pas aussi importante que la fécondité. Une action éducative n'est bonne que si elle est féconde, i.e. si elle porte du fruit à long terme même si dans un premier temps le résultat n'est pas très ronflant.

L'histoire des loups ne peut pas rivaliser avec une mise en scène pharaonique d'invasion de commandos smarties sur le plan spectaculaire. Mais qu'apprennent réellement les jeunes en jouant les extra-terrestres sinon vivre leur trip le temps d'une aventure sans lendemain?

Af'
6
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF  Profil de Af' Le Loup  Message privé      Répondre en citant
Anolis
Voyageur
  
TECHNIQUE: 26 points
BONNE HUMEUR: 40 points
Forêt : Pionnier
Nous a rejoints le : 15 Nov 2005
Messages : 1 136

Réside à : Burgonde au coeur russe
Patientez...

Citation:
Le 2008-06-18 08:37, Luc a écrit :

A chaque fois que le scoutisme a été à l’aise dans son époque il fonctionne bien, et je pense que l’on tend vers cela avec les SGDF. C’est mal de le dire ?

Erratum à ce qu'a dit l'ami Luc. Il fallait lire en fait
Citation:
A chaque fois que le scoutisme a proposé un IDEAL aux jeunes (en phase avec son temps et à la fois intemporel), il fonctionne bien
Eh oui, faut regarder la vérité en face les amis.

Et cette mini réforme plastique ne propose rien qui fasse rêver comme la chevalerie, les raiders ou les pionniers du nouveau monde !!! C'est clair non ? Un des objectifs du scoutisme c'est de faire grandir les jeunes en leur proposant des sommets à atteindre, des sommets accessibles à tous car à chacun son Everest.
Et là on fait quoi ? On les change simplement d'alpage, pour continuer à faire des cabrioles et à brouter une herbe plus fraiche; On s'en tire bien, il y a 10 ans, tout le monde était redescendu dans la vallée, on n'était même plus dans la nature et les ambitions du mouvement dormaient sous la poussière des archives.
Et si on arrêtait la transhumance du cadre imaginaire de progression pour lever le nez et faire quelque chose de RADICALEMENT DIFFÉRENT ? M#$*µ! à la fin, si on réforme on réforme pour de bon, et on assume, comme en 64. Mais on arrête le maquillage qui cache le vide à l'intérieur comme sur une fausse blonde.


Le Scoutisme, ç'est mieux qu'une fausse blonde !!!
7
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Scout de France  Profil de Anolis  Voir le site web de Anolis  Message privé      Répondre en citant
GUY
Badge de bois

Nous a rejoints le : 02 Juin 2008
Messages : 517
Patientez...

Elec, ton dernier post me permet enfin de comprendre quelques petites choses et en particulier une profonde et réelle incompréhension de fond et de forme.
Les SGdF (comme les autres mouvements d'ailleurs) ont "une visée éducative" développée dans le projet éducatif. Pour atteindre cette visée, les SGdF mettent en oeuvre une proposition pédagogique appelée méthode de branche. Chaque tranche d'age identifie des objectifs éducatifs, déclinés à partir des éléments fondamentaux du scoutisme puis des moyens pour les atteindre.

Chaque association est naturellement confrontée à une question lorsqu'elle accueille des garçons et des filles : quel "type" d'homme et de femmes souhaitons nous éduquer, faire grandir, quel modéle éducatif leur proposer ?

Les SGdF lors de la fusion ont fait le choix de propositions pédagogique commune pour les garçons et les filles avec des temps et des activitées spécifiques entre garçons et entre filles (bien souvent en équipe). Une proposition pédagogique pour faire simple se compose d'objectif, de moyens, de modéle d'identification, de "symboles" et "rites". Faire deux propositions pédagogiques distincts (c'est le cas de l'AGSE et des SUF par exemple dans une même association) c'est dire quelque chose aussi sur quel type d'homme et de femme ces mouvements souhaitent faire grandir.

On distingue donc cela de l'organisation même de l'unité chez les SGdF : accueillir que des garçons ou que des filles (unités homogénes) ou des garçons et des filles (unités mixte avec équipes homogénes). Toutes les unités SGdF vivent la même proposition pédagogique
(ce qui n'est pas le cas à l'AGSE... voici donc le dinstingo, et je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout convaincu que les compagnies accépteraient de s'appeler troupe, car le nom renvoi à bien d'autres choses : interressant par exemple de s'interroger sur les termes éclaireuses et guides...)

Nous touchons là une ligne fondamentale de différence entre les mouvements car elle a une répercussion directe sur la pratique des unités. Une analyse un peu fine par exemple des systèmes de progression personnelle (les badges) dit quelque chose de la vision que les mouvements développent sur l'homme et la femme qu'ils font grandir. Une observation des pratiques préconisée par les mouvements en terme de "rencontre" garçon-filles dit aussi quelque chose sur la vision de la relation homme-femme que les mouvement souhaitent promouvoir : collaboratif, complémentaire...
Cette différence est une grande richesse pour "la planète scoute" en France, il ne s'agit pour moi en aucune façon de les opposer mais de les reconnaître sans les caricaturer.
Quand au post de Pollux, rien à dire de particulier, c'est un choix de famille : un changement motivée par le manque d'interet pour l'activitée proposée et par des questions de fonds liée aux docs proposés. Conernant la question de la complexité des docs, Pollux en cite 3, sur 3 sujets bien différents. Je ne pense pas personnellement que l'annonce de Jésus Christ soit une question particulièrement simple aujourd'hui y compris dans un mouvement catholique de scoutisme, "Naître à la parole" propose à la fois une réflexion sur scoutisme et Evangile et des outils à mettre en oeuvre. Le Projet éducatif dit la vision des SGdF, honnétement je en le trouve pas particulièrement innaccessible, quand au texte d'engagement la encore , il invite à un chemin perso pour les chefs et cheftaines...
Je pense notre monde un peu compliqué aujourd'hui, fortement éclaté sur ces valeurs, en particulier pour ce qui touche à la famille (fonctionnement, constitution, référentiel, "rite et tradition"...). On peut choisir l'entre soi pour éduquer ses enfants, l'homogénéité a du bon aussi, on se retrouve avec des personnes qui pensent comme nous sur plein de sujets, qui partagent nos valeurs et références, c'est le choix quasi sociologique de certains mouvement dont les SUF, ce n'est pas celui des SGdF qui, dans ce monde, choisi de gérer des contradictions, des incohérences, des doutes et c'est vrai que c'est un peu compliqué. Je regrette simplement que les SGdF n'est pas (encore ?) trouvé le moyen d'accueillir (ou retrouver) davantage de groupes et de familles pour qui "l'homogénéité" est une question importante. L'ouverture n'a de sens que lorsqu'elle se fait dans les deux sens. Cela viendra peut-être si ils font tomber quelques faux pretextes (genre opposition au systéme unitaire par exemple et crispation sur des détails, la encore le centenaire a fait avancer des choses...)
Bon, post hyper long pour un samedi matin !
8
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGdF  Profil de GUY  Message privé      Répondre en citant
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
Patientez...

La proposition Senior Scouts qui a existé en Grande Bretagne des années quarante jusqu'en 1967 n'a jamais été généralisée de manière contraignante, l'Ecosse avait d'ailleurs refusé d'avoir des troupes de Senior Scouts, par contre la proposition pouvait être utilisée dans une troupe de 12-17 pour les plus âgés. C'est bien là le pragmatisme britannique, on n'impose pas par la force, on laisse du temps au temps. C'est par la suite que tout s'est gâté dans les années soixante après l'Advance Party Report lorsque Charles Mac Lean est devenu Chief Scout, avec une dissidence de plusieurs groupes ce qu'on n'avait pas vu depuis des décennies. Un exemple à méditer, tout ce qu'on obtient par le dogmatisme rigide c'est de susciter des scissions et des frustrations internes.
9
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
Tugen
Grand membre
  
TECHNIQUE: 23 points
BONNE HUMEUR: 29 points
Forêt : Campeur
Nous a rejoints le : 24 Juil 2008
Messages : 620

Réside à : Bretagne
1
Patientez...

Citation:
Le 2009-03-06 10:17:00, Sarigue/Elec' a écrit :

Moui... En même temps, un BAFA ne fait pas un chef scout... D'un autre côté, c'est vrai qu'il n'y a pas vraiment besoin de lui parler de comment on fait pour construire un jeu ou ce genre de chose...
Moi, je proposerais, pour obtenir l'équivalence BAFA-CEP1, un WE de formation (enfin, deux WE si on compte le WE de formation initiale). WE qui serait (con)centré sur la pédagogie, le cadre symbolique, le fonctionnement du louvetisme (ou scoutisme), les cérémonies (avec démonstration de cérémonie de promesse, de montée, de couleurs...) et la connaissance du mouvement.

Ce qui m'agace, c'est la rigidité dans la mise en oeuvre. Il devrait être possible, comme tu l'explique pour ton Bafa et la DDJS, de considérer les situations particulières en prennant en compte le dossier lui-même.
J'ai par exemple une cheftaine en ce moment qui a été guide Fse, qui a son Bafa et qui est assistante dans la maitrise de la meute depuis 2 ans. Et bien seule son attestation de capacité sera prise en compte pour le camp prochain. Il m'est aussi impossible de la présenter pour un CEP2.
Pour ce camp, ma maitrise de 4 cheftaines sera renforcée par une cheftaine louvetisme Suf (CEP1 - Suf + Bafa), elle aussi ne sera pas pris dans le décompte Agse de maitrise.

Résultat :
. Pour la DDJS, je suis bien au délà du nécessaire en encadrement (2 Bafa, 1 CEP2 Agse (Akela), 2 attestation de capacité)
. Pour l'Agse, je suis trop juste pour un camp de plus de 4 nuits : 1 CEP2 et 2 AC. Alors que les cinq cheftaines ont toutes une expérience pratique dans une maitrise de meute de 2 années.
10
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis toujours prêt  Profil de Tugen  Voir le site web de Tugen  Message privé      Répondre en citant
CASTORE
Rongeur

Nous a rejoints le : 08 Fév 2005
Messages : 3 258

Réside à : wwwest
Patientez...

Sauf changement récent, pour être directeur d'accueil collectif de mineurs il faut

soit être
*titulaire BAFD

* stagiaire BAFD

OU titulaire ou stagiaire d’un titre suivant
*Diplôme d'Etat de directeur de projet d'animation et de développement (DEDPAD) ;
*Diplôme d'Etat relatif aux fonctions d'animation (DEFA) ;
*Diplôme d'Etat de conseiller d'éducation populaire (DECEP) ;
*Certificat d'aptitude à la promotion des activités socio-éducatives et à l'exercice des professions socio-éducatives (CAPASE) ;
*Brevet d'Etat d'animateur technicien de l'éducation populaire et de la jeunesse (BEATEP) spécialité activités sociales-vie locale ;
*Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport comprenant une unité capitalisable complémentaire concernant la direction des centres de vacances et de loisirs ;
*Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport spécialité loisirs tous publics ;
*Brevet d'Etat d'éducateur sportif (BEES) deuxième et troisième degré ;
*Brevet d'Etat d'alpinisme ;
*Brevet d'Etat d'éducateur sportif option animation des activités physiques pour tous (BEESAPT) ;
*Diplôme universitaire de technologie (DUT) spécialité carrières sociales, option animation sociale et socioculturelle ;
*Diplôme d'études universitaires scientifiques et techniques (DEUST) animation ;
*Diplôme d'Etat d'éducateur de jeunes enfants ;
*Diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé ;
*Diplôme d'éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse ;
*Moniteur chef interarmées d'entraînement physique, militaire et sportif ;
*Certificat technique branche entraînement physique et sportif ;
*Diplôme professionnel de professeur des écoles ;
*Certificat d'aptitude pédagogique d'instituteur ;
*Certificat d'aptitude au professorat ;
*Agrégation du second degré ;
*Certificat d'aptitude aux fonctions de conseiller d'éducation ou conseiller principal d'éducation ;
*Attestation du suivi avec succès de la formation préalable à la titularisation en qualité de conseiller d'éducation populaire et de jeunesse ou de professeur de sport, de conseiller technique et pédagogique supérieur ;
*Diplôme d'Etat de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport ;
*Diplôme d'Etat supérieur de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport ;
*Diplôme d'études universitaires scientifiques et techniques (DEUST) animation et gestion des activités physiques, sportives et culturelles ;
*Licence animation sociale, éducative, culturelle et des loisirs.



En accueil de loisirs accueillant plus de 80 enfants pour une durée de plus de 80 jours, le directeur doit être en plus inscrit au répertoire national des certifications professionnelles
11
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis RIAUMONT un jour...  Profil de CASTORE  Message privé      Répondre en citant
Signaler
Patientez...
>>Le fuseau a été fermé par un modérateur

 

  technique
  bonne humeur
RSS 

 

 

Semper Parati Scoutopedia, l'encyclopédie scoute

© Fraternite.net | contact
webmestre@fraternite.net