Mercredi 26 Janv 2022
10:10
[S'inscrire]  [Mon Profil]  [Messages privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]

Recherche avancée
 
Ecussons
Autocollants
Polos
Retour au site
Retour au forum
Forum de La Fraternité du Scoutisme

Du Groupe Saint Jean-Baptiste de Grenelle (33ème Paris) au Groupe Paul Coze (3ème Paris)

«Si ce que tu as à dire n’est pas
plus beau que le silence, tais-toi.»

Proverbe chinois.

Avez-vous lu TOUT le fuseau avant de répondre ? Votre réponse vaut-elle qu'un lecteur passe du temps à la lire ?


Nom d'Utilisateur:
Mot de passe
Votre Message:

Raccourcis clavier:
Alt + B : gras
Alt + I :italique
Alt+ L : lien
Alt + S: small
Alt + Q : quote
Alt + R : relief
Alt + C : citer
Alt + M : image
Alt + P : spoiler
Alt + K : code
Options: Montrer la signature (Ceci peut être modifié ou ajouté à votre profil
Mettre une image en ligne       |       Déposer une photo scoute sur l'album de la fraternité

FUSEAU EN COURS
(Attention, l'ordre des messages est inversé : du plus récent au moins récent)

Auteur Du Groupe Saint Jean-Baptiste de Grenelle (33ème Paris) au Groupe Paul Coze (3ème Paris)
hohlandsbourg
Membre

Messages: 47
Posté le: 25-09-2021 à 20:02    
Une vidéo anniversaire a été réalisée pour le week-end, je vais essayer d'y retrouver quelques photos d'archive ! Mais j'ai peur qu'elles ne soient pas nombreuses...

Castor infatigable
Progressant

Messages: 11
Posté le: 20-09-2021 à 22:17    
Merci Hohlandsbourg pour ce récit "historique" de votre groupe Paul Coze de Paris, c'est en effet une très bonne idée et cela m'a permis de le connaitre dans les grands lignes :) Par contre, j'ai essayé de trouver des photos sur Goegle images ou sur facebook, mais rien trouvé ! Cela aurait pu illustrer ton récit !
Je te souhaite aussi un bel envol à la route . . . ;)
Fss, Castor.


hohlandsbourg
Membre

Messages: 47
Posté le: 19-09-2021 à 15:27    
Chers tous,

C'est cette année la 31ème année d'existence du Groupe Paul Coze à Paris, fondé par mon père dans des circonstances... particulières. J'étais hier au week-end anniversaire comme j'avais été à celui des 20 ans. Et je me suis dit que ça pourrait être une bonne idée de vous en conter la longue histoire. C'est pas tous les jours qu'on croise des troupes aussi vieilles! (même la Troupe de Moulins de cette année... enfin bref).

Le Groupe Saint Jean-Baptiste de Grenelle est fondé sans doute juste après la Première Guerre Mondiale. Il est en sommeil quelques années avant d'être relancé en 1926. Ses unités sont toutes dénommées 33ème, ou 53ème quand les unités se dédoublent. Dès 1963, le Groupe met en place la réforme proposée par les Scouts de France pour séparer les patrouilles en deux.
D'après mes sources, une Meute 53ème est créée en 1982/83 pour pallier au manque de place dans la 33ème. En 1984, la Patrouille de l'Aigle est créée au Poste pionnier de la 33ème. Et c'est là que l'histoire devient un peu personnelle, puisque c'est mon père qui occupe l'essentiel de la suite de l'histoire.
Donc, en 1984, mon père est CP de la Patrouille de l'Aigle. C'est une unité très tradi, rien à voir avec certaines dérives "soixante-huitardes" que certains observaient ou encourageaient : uniforme similiaire à l'avant-1963, c'est à dire culottes beige, bérets, mais chemises rouges. Il devient Chef de Poste par la suite, et fait un mandat de trois ans, se préparant à quitter la maîtrise après son dernier camp en 1989/90. Mais pour ceux qui connaissent un peu l'histoire des SdF, vous savez ce qui arrive juste après. Pour les autres...

Il se trouve que le mouvement SdF avait un peu de mal à affirmer la ligne de conduite du National. Déjà, ils avaient eu beaucoup de mal à virer les unitaires et avaient souffert de leur regroupement au sein des SUF en 1971. Mais la présence d'unités tradi tranchait un peu avec la nouvelle ligne de conduite du mouvement, qui venait d'avoir de nouveaux Commissaires (inscrits dans la veine "soixante-huitarde progressiste). Et donc, pour casser cette dynamique conservatrice au sein des unités tradi, et pour vampiriser le mouvement Guides de France qui lui aussi était très tradi, les Commissaires ont sorti de leur manche la réforme de la mixité (j'entends aussi dire que cette réforme voulait re-gonfler les effectifs et obtenir la faveur d'un Mitterrand déclinant déjà). Je sais, c'est confus.

Donc, le Groupe Saint Jean-Baptiste de Grenelle héritait aussi de nouveaux Chefs de Groupe qui voulaient imposer à toute force la réforme de la mixité. Mais ils avaient consigne de consulter les maîtrises avant tout (les SdF savaient que cette réforme allait provoquer autant de remous que celle de 1963 proposaient l'adoption de la réforme au cas par cas plutôt que dans toute la Frnace d'un coup).
Ils ont donc fait un grand CdC avant les départs en camp, au cours duquel l'écrasante majorité des chefs a rejeté ma réforme. Ils sont tous partis en camp, lesquels se sont fort bien passés.
Le Poste a campé dans une abbaye (Bosco Don...?) où de nombreuses unités de plein de mouvements rendaient des services variés. De nombreuses unités, dont des SdF en guenilles, ne ressemblant à rien, et des guides SUF qui ont fait valoir les similitudes entre le Poste 33ème et les SUF.
Dans le même temps, les Chefs de groupe envoyaient une circulaire aux parents informant que la mixité était adoptée, et que les filles pouvaient d'ores et déjà s'inscrire dans les unités SdF.

Aussi, quand la 33ème est rentrée de camp, la révolte a éclaté. Mon père a quitté son poste, le CT et la majorité des assistants de la branche éclaireurs ont suivi, plusieurs parents en apprenant la vérité les ont rejoint... Jusqu'à ce qu'entre en scène le Père Eric Iborra, jeune vicaire fraîchement nommé à la paroisse. Et qui a motivé mon père pour faire passer tout ce beau monde aux SUF. Il a dû affronter son propre curé sur le sujet, qui ne voulait rien entendre, et tous les deux, ils ont réussi à reconstituer une Troupe et un Clan (de trois routiers...) et monter un nouveau groupe, dénommé Paul Coze. Après un changement de numérotation et de couleur de chemise, l'aventure continuait avec les mêmes personnes. Deux de mes oncles ont suivi à la tête de la maîtrise, et le Groupe étant très familial, le deuxième CT (qui est aussi mon parrain) s'est marié avec la première CC...
En cinq ans, le groupe avait retrouvé ses effectifs d'antan chez les SdF, avec 150 membres en moyenne. Dans le même temps, le groupe SdF mourrait de sa belle mort sans faire de bruit.

Ce qui nous amène aux jours présents. En cette année 2021, le groupe fête ses 31 ans (la célébration ayant été décalée à cause de l'omniprésent Covid). Et quel groupe ! Deux meutes, deux rondes, deux compagnies, une troupe, un clan et un feu. Et une communauté des anciens très soudée et présente. On comptait une trentaine de fondateurs venus de toute la France pour fêter cet anniversaire. Dans le cas de mon père, il venait de Dubaï tout exprès. La patrouille des Dinosaures, comme ils s'appellent, ont livré un témoignage émouvant sur la fondation du groupe pendant la veillée. C'était aussi un tournant pour moi, parce que j'intègre le Clan Saint-Jacques cette année au milieu de ma prépa, ce qui promet une année chargée ! J'ai profité du week-end pour laisser mes bandes blanches derrière moi, et je troquerai bientôt le foulard noir pour le foulard rouge.

Et voilà, l'histoire de ce groupe modestement réusmée dans un seul message. Ca pourrait mériter un livre, mais je n'ai que des informations partielles sur l'histoire pré-réforme. Si vous en savez plus, n'hésitez pas à me communiquer tout ça !

FSS


RSS 

 

 

Semper Parati Scoutopedia, l'encyclopédie scoute


© Fraternite.net | contact
webmestre@fraternite.net