Dimanche 11 Avr 2021
11:30
[S'inscrire]  [Mon Profil]  [Messages privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]

Recherche avancée
 
Ecussons
Autocollants
Polos
Retour au site
Retour au forum
Forum de La Fraternité du Scoutisme

Cérémonial routier pendant la Seconde guerre mondiale

«Si ce que tu as à dire n’est pas
plus beau que le silence, tais-toi.»

Proverbe chinois.

Avez-vous lu TOUT le fuseau avant de répondre ? Votre réponse vaut-elle qu'un lecteur passe du temps à la lire ?


Nom d'Utilisateur:
Mot de passe
Votre Message:

Raccourcis clavier:
Alt + B : gras
Alt + I :italique
Alt+ L : lien
Alt + S: small
Alt + Q : quote
Alt + R : relief
Alt + C : citer
Alt + M : image
Alt + P : spoiler
Alt + K : code
Options: Montrer la signature (Ceci peut être modifié ou ajouté à votre profil
Mettre une image en ligne       |       Déposer une photo scoute sur l'album de la fraternité

FUSEAU EN COURS
(Attention, l'ordre des messages est inversé : du plus récent au moins récent)

Auteur Cérémonial routier pendant la Seconde guerre mondiale
Argali/Chamoix
Ovis ammon

Messages: 888
Posté le: 24-03-2018 à 20:42    
Old G, Fauvette, Mendu, Labo-scout,
Merci pour toutes vos réponses. Je suis ravis de voir qu'il y a encore des têtes connues ici.

J'ai fait une demande au RBP pour obtenir le cérémonial en question. J'attends les documents avec un grand interêt.
Bonne soirée,
FSS

Argali-Chamoix


Fauvette Bxl
Cisticolidae

Messages: 5601
Posté le: 22-03-2018 à 21:12    
Pour revenir à cette époque, il faut peut-être dissocier ce qui était le vécu des unités rattachées à des paroisses de celles rattachées à des internats, comme les Lônes en Belgique (foulard noir à écusson aux couleurs de la Belgique), pour lesquels, officiellement, un seul week end par mois était prévu, lesquels constituaient une branche à part de la Fédération et dont mon oncle Renard Argenté fut l'un des commissaires

mendu1
Membre honoré

Messages: 7591
Posté le: 22-03-2018 à 20:57    
trois dimanches sur quatre , ça me parait beaucoup . Un dimanche, ou week-end sur deux était un bon rythme, à mon avis ;

Il faut dire aussi pour les jeunes qui nous lisent, qu'il n'y avait pas beaucoup de distractions à l'époque , et en plus nous étions dans la nature .

Sans doute , le bon temps .



le sujet est : cérémonial routier pendant la seconde guerre mondiale, une mauvaise époque .


Fauvette Bxl
Cisticolidae

Messages: 5601
Posté le: 22-03-2018 à 18:15    
Moi c'était trois dimanches par mois (le 4ème étant réservé à la vie de famille et obligatoirement commun à toutes les sections des différents mouvements de jeunesse tant féminins (2ème GCB) que masculins (44ème BP) de ma paroisse bruxelloise ; WE de section à la Toussaint et parfois mi-novembre (les 11 et 15 étaient à l'époque fériés en Belgique) ; camp d'aînés durant les vacances de Noël ; WE de section au carnaval ; camp de patrouille durant les vacances de Pâques ; WE de section à l'Ascension et à la Pentecôte ; grand camp d'été en juillet (et puis, une fois propriétaire d'une Renault 4L , intendances et responsabilité de chef de camp (il fallait alors 21 ans) le restant des vacances d'été (soit 8 semaines sur les 9 de l'été) ... Après cela, j'ai directement enchaîné avec le service militaire et bien d'autres occasions de camper ... Mort de Rire Warf !

mendu1
Membre honoré

Messages: 7591
Posté le: 22-03-2018 à 08:43    
Sans parler de la sécurité : des gars qui sont bien entraînés, risquent beaucoup moins que les autres .

Pour bien camper, il faut (comme pour tout ) camper souvent .

Le scoutisme, c'est avant tout sur le terrain


Old GIlwellian
Membre honoré

Messages: 10530
Posté le: 22-03-2018 à 07:59    
Oui j'ai connu ce rythme avec permanence au local tous les jeudis à partir de 16 heures plus trois dimanches par mois : une réunion du matin, une grande sortie en forêt et à la troupe un WE campé en alternant un mois sur deux en troupe, et un mois sur deux en patrouille, camp d'une semaine à Pâques et de deux ou trois semaines l'été (ça dépendait des chefs si ils étaient salariés ou étudiants). Et ça pour les jeunes, je ne parle pas des chefs : réunions des maîtrises de groupe, de district, réunions de parents, réunions avec l'aumônier, préparation des activités, réunions avec les CP le soir, diner une fois par semaine chez une famille de parents, à la fin de l'année on devait avoir visité toutes les familles pour bien connaître le milieu de vie de chaque boy. Moyennant quoi en quatre ans on était passé de 12 à 36 gars, de deux à cinq chefs. Participation à un Jamboree Mondial.

mendu1
Membre honoré

Messages: 7591
Posté le: 21-03-2018 à 17:22    
Oui, mais nous sommes avantagés, et encore plus les anciens . Pour nous les terrains d'aventures ne manquaient pas .
Ce n'est pas tout à fait la même chose aujourd'hui .

Déjà, le rythme des sorties, dans ma troupe c'était en principe tous les deux semaines , et les week-ends de patrouille ne manquaient pas .

Personne ne s’intéressait à nous . Joue-moi du violon


Old GIlwellian
Membre honoré

Messages: 10530
Posté le: 21-03-2018 à 08:00    
C'est sûr qu'ils adorent l'OS et les uniformes impeccables, mais sur le terrain en forêt ils sont souvent assez nuls car ils ne font pas de camp en pleine nature de trois semaines avec explorations, raids, descentes de rivières, installations, cuisine au feu de bois, etc...

Fauvette Bxl
Cisticolidae

Messages: 5601
Posté le: 21-03-2018 à 00:04    
Ai conservé mes passants rouges (tricotés par ma marraine, l'épouse de Renard Argenté) et il m'arrive encore de les porter lorsque les élastiques de mes mi-bas commencent à fatiguer ... Warf !

mendu1
Membre honoré

Messages: 7591
Posté le: 20-03-2018 à 11:47    
Dommage qu'on ait supprimé les aigrettes, vertes, rouges ...etc ... et les pompons aux chaussettes . authentique

Beaucoup de pays l'ont gardé , notamment en Asie, en Asie les scouts sont chic , et souvent (à Hong-Kong) ils marchent au pas, en raison sans doute de l'absence d'espaces scouts .

En Asie on adore , l'ordre serré .Scout qui rit


Old GIlwellian
Membre honoré

Messages: 10530
Posté le: 20-03-2018 à 07:36    
En outre la barrette au chapeau qui chez les SdF d'avant 1940 était un S-R émaillé à dominante rouge devient un R-S en simple métal comme chez les EdF et les EUF.

mendu1
Membre honoré

Messages: 7591
Posté le: 19-03-2018 à 14:45    
On voit tout de suite les savants !
Applaudir !


Labo-Scout
Chef - vieux loup

Messages: 320
Posté le: 19-03-2018 à 10:48    
Les Routiers ont un fanion de clan ainsi qu'un court cérémonial de montée (p.88).
Ils portent désormais officiellement un béret noir, avec la chemise grise (p.29, même si certains on pu garder le chapeau).
A l'épaule c'est un flot gris pour les Novices, ou bien marron pour les apprentis.
cf. goo.gl/Qnrr75

Le texte du Départ Routier de 1928 a été un peu retouché : plus de gourde, ni de chapeau (donc remise de barrette sur la poitrine) on parle de flot et non plus de nœud d'épaule (p.94). Au moment de renouveler sa promesse, le CC dit au RS : "Sois donc des nôtres et sur les couleurs de France, renouvelle ta Promesse scoute, engagement d'homme qu'aujourd'hui tu prends solennellement."



mendu1
Membre honoré

Messages: 7591
Posté le: 18-03-2018 à 18:27    
En zone occupée, il ne devait pas y avoir beaucoup de clans !
J'ai lu que dans ma ville les réunions avaient lieu le soir, mais il y avait le couvre feu ?

Ce qui m'étonne beaucoup, c'est que j'ai une photo du 14 juillet 1945, où on voit les scouts , ils me paraissent nombreux, défilaient derrière les FFI !

Une autre photo, c'est le 11 novembre 1944 (la ville avait été libérée en aout .

Rien ne vaut les recherches historiques, parce que ce qu'on raconte ....

Apparemment, l'année 1943 et en partie 44 avaient été difficiles . Heureusement que les alliés sont arrivés . je lis que les sorties, week- ends, et camps étaient nombreux .

le mieux est de trouver des témoins directs, il doit bien en rester . Je tire ces informations du documents "100 ans de scoutisme " " des charentais parlent" . 2007 .

J'ai un cérémonial des éclaireurs de France, qui me semble assez identique à celui des scouts de France. Dépôt légal 11/1944

Pour les tenue, à cette époque, on portait ce qu'on trouvait !
En Zone occupé le scoutisme était interdit , l'association avait un autre nom santé et joie officiellement agréée , en Charente, mais c'était tellement le B....
je peux envoyer des photocopies .

[ Ce message a été modifié par mendu1 le 18-03-2018 à 18:48 ]


Fauvette Bxl
Cisticolidae

Messages: 5601
Posté le: 18-03-2018 à 15:44    
De même en Belgique, où le port de l'uniforme était interdit et où Maman, Martin-Pêcheur, alors guide aînée, suivait, dans les caves du château local, des cours d'ensevelissement rapide des éventuelles victimes des futurs bombardements ... Les rares fois où l'uniforme était porté, c'était, exceptionnellement, pour les promesses, dans la remise du fonds du jardin des parents de sa cheftaine ...

Old GIlwellian
Membre honoré

Messages: 10530
Posté le: 18-03-2018 à 13:35    
En zone occupée ce doit être assez simple, pas d'uniforme officiel au risque de se faire repérer par les Allemands, alors si certains routiers d'avant 1940 avaient conservé leur uniforme ils devaient le porter à l'intérieur ou dans des propriétés closes. Pour la zone sud il suffit d'appliquer le Cérémonial (celui publié à Lyon avec couverture rouge ou verte pour la version brochée, noire pour la version reliée) donc avec béret semi alpin, chemise grise et culotte en drap bleu marine et les insignes officiels. Tu veux les pages du Cérémonial ? On doit les trouver dans les pages en ligne du Réseau Baden-Powell.
`


Argali/Chamoix
Ovis ammon

Messages: 888
Posté le: 18-03-2018 à 09:12    
Bonjour à tous,
Cela fait une éternité que je n'ai pas mis les pieds ici. C'est fou, j'ai toujours mes codes Grand sourire. Je vois quelques noms qui sont restés les même et des nouveaux. C'est chouette. J’espère que vous allez tous bien...

Je reviens vers vous pour une question précise. J'aide un collègue historien qui m'a demandé de le renseigner sur ce que pouvait être un clan Scout de France à la fin de la seconde guerre mondiale (44-45) : Quel est leur uniforme ? Est-ce que, comme pour l'âge scout, des différences apparaissent entre la zone libre et la zone occupée ? Quel est leur cérémonial ?

Merci à tous,

Argali-Chamoix





RSS 

 

 

Semper Parati Scoutopedia, l'encyclopédie scoute


© Fraternite.net | contact
webmestre@fraternite.net