Mardi 31 Janv 2023
23:52
[S'inscrire]  [Mon Profil]  [Messages privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]

Recherche avancée
 
Ecussons
Autocollants
Polos
Retour au site
Retour au forum

Cette version du forum n'est désormais accessible que pour lire les passionants échanges et partage de techniques qui ont déjà été rédigées ici.

Pour participer aux échanges interscouts, merci d'utiliser
le nouveau forum

 

          
Aller à 1|2|3 Page suivante
Auteur
L'osmose du scoutisme catholique: rapport entre la Foi et la pédagogie
Bessou
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 26 points
BONNE HUMEUR: 21 points
Église : Acolyte
Nous a rejoints le : 27 Oct 2002
Messages : 996

Réside à : Grand Ouest
Patientez...

Le sujet scoutisme et religion a déjà était abordé, mais j'aimerai le faire sous un angle nouveau en centrant le propos sur le scoutisme catholique, celui que je connais, celui qui a eu en France je crois qu'on peut le dire sans complexe de supériorité le plus grand succès.
Nous pourrons nous interroger sur les raisons d'un tel succès aussi bien dans les années 20 et 30 que dans les années d'après guerre. Mais avant cela, sur un plan plus philosophique j'aimerai revenir aux relations que peuvent entretenir une pédagogie et une religion et plus particulièrement le scoutisme et la Foi Catholique.



Le post est long, mais malgré sa longueur je pense qu'il est lisible. Merci à ceux qui me liront jusqu'au bout, cela prouvera que ce n'est pas totalement inintéressant.
3 parties:
Le scoutisme plus important que la religion?
Fin du scoutisme
Le scoutisme mis au service de la Foi Catholique





Le scoutisme plus important que la religion?




Sans remettre en cause les bonnes intentions de Old GIlwellian , je me fonderai sur l'un de ses posts sur le fuseau la religion dans le scoutisme, fuseau qui est parti dans de grandes digressions et dans lequel mon message pourrait difficilement trouver place.
Citation:
Le 2008-01-02 12:25, Old GIlwellian a écrit
Pour des gens comme Isatis et moi en matière de scoutisme le scoutisme est plus important que la religion (ou le côté spirituel), qui n'est qu'un des cinq axes et non le seul. B-P n'a pas créé le scoutisme pour rechristianiser l'Occident, mais pour former des citoyens utiles à la société et heureux. Il n'a jamais vraiment été très disert sur la manière de remplir ses devoirs envers Dieu, si ce n'est en servant les autres, les actes étant pour lui aussi (sinon plus ?) importants que la Foi. Il laissait cela aux instances de chaque religion.



en matière de scoutisme le scoutisme est plus important que la religion (ou le côté spirituel)

Lorsque je l'ai lue cette phrase m'a fait sursauter. Elle semble justifiée parce qui suit. C'est faire l'impasse sur un fait majeur: au début du siècle dernier la religion est encore omni-présente. Il est alors encore difficile d'imaginer l'homme sans religion, l'animal raisonnable a-religieux devenu si courant de nos jours. Une telle phrase un Baden Powell et, à plus forte raison, un Père Sevin n'auraient jamais pu la prononcer: Elle revient à cantonner la religion, non sans doute dans la sphère privée, mais en dehors de l'éducation de l'adolescent pour l'aider à devenir adulte. En d'autres termes, refuser à la religion d'irradier toutes les dimensions de notre vie, d'y prendre à chaque instant, à chaque endroit la première place.

Pour moi, je suis catholique avant d'être scout. Même lorsque je porte l'uniforme, que je suis en pleine activité, je suis d'abord et avant tout catholique.
Il ne peut en être autrement. C'est dans ma substance puisque le baptême a imprimé en mon âme un caractère indélébile qui me fait enfant de Dieu. La qualité de scout n'est qu'un accident. Fort heureusement, il ne va pas à l'encontre de mon caractère de chrétien, mais ma promesse, mon engagement scout est un moyen qui m'aide à vivre en chrétien.




Fin du scoutisme




Mais revenons à notre sujet.
Certes B-P n'a pas créé le scoutisme pour rechristianiser l'Occident, mais pour former des citoyens utiles à la société et heureux.
Rechristianiser, c'est le rôle de l'Eglise.
Former des citoyens, c'est d'abord former des hommes. Or ceux-ci sont dans une société qui se porte bien plongés dans une religion. Cette formation ne peut donc pas prétendre ignorer la Religion, plus encore elle ne peut prétendre ne serait-ce que dans une infime mesure se substituer à elle. Elle ne peut jamais, même dans son propre exercice, s'ériger en absolu au dessus de la Religion qui relie à Dieu.

Est-ce à dire que le scoutisme n'aurait aucune valeur intrinsèque?
Bien sûr que non. Cette pédagogie est précieuse. Elle prend en compte l'homme dans toutes ses dimensions (les 5 buts), elle le place dans une juste relation avec la technique. Elle est souple, adaptable. Elle pousse à l'excellence, mais pas à une excellence orgueilleuse, exclusive de l'autre, mais à l'excellence qui sait se faire pure, humble, simple, l'excellence qui sait que l'on obtient plus de fruit à servir, qu'à se faire servir.
Tout homme je pense peut reconnaitre la justesse d'une telle excellence, mais on y lit aussi avec évidence les principes de la Religion chrétienne.

Si BP fonde la pédagogie scoute, c'est pour offrir à des jeunes désoeuvrés et "paumés" un moyen de grandir.
Le Père Sevin et d'autres verront toute la pertinence de ce moyen proposé par le Lord Anglais, surtout ils devineront tout le potentiel qu'elle contient pour former de bons chrétiens.
Car le Père Sevin, lui ne fait pas du scoutisme pour le scoutisme. C'est d'abord un prêtre et un éducateur. Par vocation, il éduque donc d'abord dans la Foi. Il fait devenir enfant de Dieu par le Baptême, confesseur du Christ et de la Foi, par la confirmation et éventuellement prêtre de l'unique Prêtre par le sacerdoce. Bref il forme des chrétiens connaissant et pratiquant leur religion, capables de défendre leur Foi, aptes à intervenir dans la société pour l'aider à se construire dans le bien et l'empêcher d'introduire en elle des germes de mal qui la conduirait à l'auto-destruction. Ceci reste bien d'actualité, mais ça l'est à toute époque: la paix est une reconquête permanente. Ce ne peut être dans une optique différente que le regard du jésuite se porte vers la méthode scoute.




Le scoutisme mis au service de la Foi Catholique




A nouveau le processus bien connu d'appropriation par l'Eglise va se réaliser avec le scoutisme.
Je vous choque? Cela ne veut pas dire que le scoutisme n'appartient qu'à l'Eglise, mais qu'il prend une dimension particulière dans celle-ci.
Oh le but n'est pas de participer au prosélytisme religieux comme d'ailleurs il n'est pas de participer à la vie politique, mais de former des gens capables à terme de le faire.
Et la pédagogie scoute attachée à la vie simple, proche de la nature n'offre-t-elle pas la possibilité de concrétiser l'assertion que tout jésuite connait par coeur:

« L’homme est créé pour louer, honorer et servir Dieu, notre seigneur, et, par ce moyen, sauver son âme. Et les autres choses qui sont sur la terre sont créées à cause de l’homme et pour l’aider dans la poursuite de la fin que Dieu lui a marquée en le créant. D’où il suit qu’il doit en faire usage autant qu’elles le conduisent vers sa fin, et qu’il doit s’en dégager autant qu’elles l’en détournent. »
In Première Semaine des Exercices Spirituels de Saint Ignace


Le scoutisme permet vraiment de comprendre que les autres choses qui sont sur la terre sont créées à cause de l’homme et pour l’aider dans la poursuite de la fin que Dieu lui a marquée en le créant et offre la possibilité pratique d'apprendre à en user comme il faut.

Mais peut-être serait-il plus judicieux de laisser ici la parole au père fondateur du scoutisme catholique:

Citation:
L'ordre scout, c'est la hiérarchie des choses telle que le scoutisme la suppose, la veut ou la fait. Le scoutisme n'est pas une philosophie, mais une éducation, et comme toute éducation, il implique une philosophie. Il suppose une certaine conception de ce que doit être l'homme vraiment homme, la vie vraiment vie.

[Suit ici un développement sur les bases de l'ordre scout:]


  • culte absolu de la vérité, qui est la plus belle disposition de l'esprit humain puisqu'il est fait d'abord pour connaître;

  • le loyalisme.Avoir à cœur l'honneur du chef autant et plus que le sien propre, être ombrageux dès qu'on y touche, être ingénieux à le mettre en valeur en disparaissant soi-même ; et s'il s'agit d'inférieurs, savoir les soutenir, les défendre, les couvrir au lieu de rejeter sur eux les échecs dont nos ordres mal donnés sont souvent la cause responsable;

  • service. L'ordre scout réalise encore ce paradoxe de s'édifier sur le service et le dévouement, de faire des ambitieux à l'envers, des mercantis du désintéressement, des profiteurs du sacrifice personnel ;

  • fraternité universelle, car devant le Christ il n'y a ni riche ni pauvre, ni ouvrier ni bourgeois, et nous sommes tous du même " milieu " ;

  • la discipline de l'extérieur par l'intérieur, le souci du travail fini, du mot exact et adéquat à la pensée;

  • la pureté aux yeux clairs qui regarde droit devant soi, qui n'ignore pas le mal, mais qui voudrait le rendre impossible, qui ne lui reconnaît aucun intérêt, aucun droit et aucune beauté, qui n'admet pas les contrefaçons et les profanations de l'amour, et qui seule peut apprendre aux chrétiens et aux chrétiennes comment ils doivent se respecter, se sourire et s'aimer...

[reprise de la citation]

L'" ordre " scout, c'est cela, et c'est cela que nous voulons.

Belle merveille, direz-vous. Et l'ordre chrétien, qu'est-il autre chose ? Vous n'avez rien inventé.

Précisément, et heureusement. Non, nous n'avons rien inventé, et c'est cette identité essentielle avec l'ordre du christianisme, avec l'esprit du christianisme qui fait notre seule force, notre seule valeur. Mais l'esprit de François d'Assise est bien l'esprit de Jésus-Christ, et nul ne songe à contester l'orthodoxie et l'originalité de la " joie franciscaine ". Mais toutes les grandes familles spirituelles qui au cours des siècles ont pris naissance, familles bénédictines, carmélitaine, dominicaine, ignacienne et les autres, toutes certes avaient leur esprit propre, et toutes avaient et ont toujours le seul esprit du Christ et de l'Eglise ; toutes instauraient tour à tour un certain " ordre " nouveau de choses et de vie, et c'était leur " ordre " à elles, et c'était toujours le seul et même ordre chrétien qu'à leur façon elles réalisaient.

Il y a donc bien place, en ce sens là, pour un certain " ordre " scout qui a pour seule originalité d'être chrétien à fond, et de croire que c'est possible.

Famille spirituelle, j'ai prononcé le mot.

Lorsque, voici onze ans, nous nous emparions du mouvement scout pour prouver qu'il n'était pas complet, qu'il n'était lui-même qu'à condition d'être catholique, nous pensions bien faire œuvre d'éducateurs et créer ce style de garçons qui s'appellerait le scout de France. Mais combien peu entrevoyaient alors que ces milliers de garçons et les milliers de filles qui les suivraient, que ces milliers de maisons françaises où le scoutisme pénétrerait, seraient unis un jour par les liens plus profonds que ceux d'une association matérielle, et que nous deviendrions infiniment plus qu'une œuvre ou même qu'un mouvement, mais un esprit, et une famille, une seule, vivant de cet esprit.

In Chef de Janvier 1931, texte plus complet disponible ici sur le site de Riaumont


Rappelons quand même qu'ici, le Père parle en tant que catholique pour des catholiques. A l'évidence, pour des catholiques un scoutisme non catholique ne serait pas parfait, il lui manquerait une dimension essentielle. Mais une telle dimension ne peut pas être a priori essentiel pour quelqu'un de non catholique. Le scoutisme non catholique n'est donc aucunement condamné ici.




Pour conclure provisoirement ce qui fait la spécificité du scoutisme catholique c'est l'irradiation par la Foi d'une pédagogie (bénéfique en soi) au service de l'homme qui se met au service de la Religion. Et la simple pédagogie devient une véritable spiritualité. Ce n'est pas la pédagogie elle-même qui s'élève mais la religion qui, en s'imprégnant complètement en elle, lui donne une dimension nouvelle, une fin plus haute.

Pour BP la fin du scoutisme était purement naturelle, avec le Père Sevin elle devient aussi surnaturelle.
0
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SUF et FSE  Profil de Bessou  Voir le site web de Bessou  Message privé      Répondre en citant
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
Patientez...

Rien à redire à ton exposé Bessou. C'est une question de choix personnel.

En tant qu'ancien enseignant je me suis toujours interdit toute propagande et toute tentative de prosélytisme idéologique ou religieux dans mon enseignement en m'efforçant de rester neutre car j'avais devant moi des enfants appartenant à des fois diverses, je me devais de rester neutre, telle était ma mission. J'aurais d'ailleurs eu de problèmes avec les inspecteurs du Ministère s'il en avait été autrement.

J'ai des cousins et cousines médecins ou dans les professions médicales, leurs croyances religieuses n'ont pas en entrer en compte quand ils ou elles sont devant un patient. Seule la clause de conscience peut s'appliquer pour certains actes (IVG par exemple). On n'est pas médecin catholique ou musulman devant la maladie, on est médecin, point barre.

Un officier catholique peut il refuser de tirer sur des soldats catholiques pour défendre des musulmans s'il en a reçu l'ordre (par exemple en Bosnie), non bien sûr, il peut seulement démissionner ?

Comme un de mes amis africains, catholique fervent, décédé dans un tragique accident d'avion, et qui était très engagé dans le scoutisme sur son continent, je n'ai jamais réussi à percevoir le pourquoi de cette fin surnaturelle du scoutisme. Dans un pays qui comptait des dizaines, voire même des centaines d'expressions religieuses différentes et des douzaines d'ethnie', il faisait du scoutisme pour aider à construire la nation, développer son pays, pas pour établir le règne de Jésus-Christ sur terre. Cela, il le faisait pendant ses moments libres, en aidant l'Eglise, payant les études d'orphelins, etc... Et lors de la cérémonie funéraire (son corps n'ayant pas été retrouvé) il y avait des catholiques (dont un cardinal archevèque), des ministres du gouvernement, des gens de toutes religions : catholiques, musulmans, orthodoxes, protestants, anglicans, religions du terroir, etc... S'il avait fait du scoutisme catholique, je doute qu'il y ait eu autant de monde à le regretter.

Pour moi opposer le scoutisme catholique aux autres scoutismes c'est comme d'opposer une cuisine catholique aux autres cuisines, une opération de l'appendicite catholique aux autres opérations de l'appendicite, un cours de maths catholique aux autres cours de maths, j'ai beaucoup de mal à le concevoir. Faire du scoutisme c'est avant tout un devoir de citoyen, pas un devoir de croyant (attention je ne dis pas que ce n'est pas un devoir de croyant, mais ça ça relève de la sphère du choix personnel). C'est sans doute à cause de cette trop grande prégnance de cette image du scoutisme qui implique une foi catholique que le mouvement scout dans ce pays a un taux de pénétration négligeable. Dans le pays de mon ami il y avait plus de 250 000 scouts pour une population de 27 millions d'habitants (et je ne compte pas les guides).
1
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
Polydamas
Membre familier
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 21 points
Église : Lecteur
Nous a rejoints le : 08 Août 2007
Messages : 461
Patientez...

@ Bessou:

Très bon exposé, auquel je ne rajouterai rien.


Citation:
Le 2008-01-04 10:00, Old GIlwellian a écrit
Pour moi opposer le scoutisme catholique aux autres scoutismes c'est comme d'opposer une cuisine catholique aux autres cuisines, une opération de l'appendicite catholique aux autres opérations de l'appendicite, un cours de maths catholique aux autres cours de maths, j'ai beaucoup de mal à le concevoir.

Oui, enfin dans l'enseignement, quel qu'il soit, on transmet une idéologie. Autant faire en sorte que celle-ci soit puisée à la meilleure des sources.

Citation:

Faire du scoutisme c'est avant tout un devoir de citoyen, pas un devoir de croyant (attention je ne dis pas que ce n'est pas un devoir de croyant, mais ça ça relève de la sphère du choix personnel). C'est sans doute à cause de cette trop grande prégnance de cette image du scoutisme qui implique une foi catholique que le mouvement scout dans ce pays a un taux de pénétration négligeable. Dans le pays de mon ami il y avait plus de 250 000 scouts pour une population de 27 millions d'habitants (et je ne compte pas les guides).
Pourquoi es-tu aussi intéressé par la notion de citoyenneté ? Ce qui m'intéresse c'est que les scouts deviennent des hommes responsables, pas des citoyens. Par exemple, on dit qu'il n'est pas citoyen de refuser d'aller voter, je considère que ce n'est pas aux scouts de donner ce genre de conseil.

Je ne suis pas sûr que la dimension étatique, politique, en un mot citoyenne ait quelque chose à faire dans le scoutisme. En outre, tu m'arrêtes si je me trompe, mais j'ai l'impression que tu substitues aux religions un véritable sécularisme, une religion laïque.

Avec cette mentalité-là, tu n'es rien de plus qu'un bras armé de l'état. Et on a le droit, aussi, de refuser cette position.
2
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien Scout d'Europe  Profil de Polydamas  Voir le site web de Polydamas  Message privé      Répondre en citant
hocco
Cracinae
 
  
TECHNIQUE: 19 points
BONNE HUMEUR: 0 points
Forêt : Forestier
Nous a rejoints le : 30 Oct 2005
Messages : 1 323

Réside à : Besançon
2
Patientez...

Ce qui me gène dans une telle apologie d'un "scoutisme catholique" (ou autre religion) est l'absence TOTALE et remarquable du rapport aux autres, ceux qui sont différents et qui ne pensent pas comme vous.

En clair, un "scoutisme" de ghetto, de chapelle, où la dimension fraternelle et citoyenne est absente.

Si je voulais polémiquer, je dirais tranquillement que méconnaître la dimension fraternelle dénature autant le génie du scoutisme que de méconnaître sa dimension spirituelle.

Cette absence de fraternité citoyenne dans les pratiques et programmes m'interpelle ; avons-nous affaire à une dérive religieuse du scoutisme ?

Un dernier point : les divisions des scouts catholiques en autant de "chapelles associatives" que de rites montrent à l'évidence un scoutisme pris en otage et instrumentalisé par des adultes peu soucieux de faire vivre et éduquer leurs jeunes dans l'unité et la richesse du message évangélique...

Dans un monde adulte divisé, un mouvement scout qui fait référence à une religion doit être capable d'offrir un message d'unité et de fraternité. Pas plus, et surtout pas moins.

Citation:
« C'est moins par la force de ses armements qu'une nation s'élève au-dessus des autres que par le caractère de ses citoyens.» (Baden-Powell)

3
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis EEIF  Profil de hocco  Voir le site web de hocco  Message privé      Répondre en citant
Polydamas
Membre familier
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 21 points
Église : Lecteur
Nous a rejoints le : 08 Août 2007
Messages : 461
Patientez...

Citation:
Le 2008-01-04 11:56, hocco a écrit
Ce qui me gène dans une telle apologie d'un "scoutisme catholique" (ou autre religion) est l'absence TOTALE et remarquable du rapport aux autres, ceux qui sont différents et qui ne pensent pas comme vous.

En clair, un "scoutisme" de ghetto, de chapelle, où la dimension fraternelle et citoyenne est absente.

Si je voulais polémiquer, je dirais tranquillement que méconnaître la dimension fraternelle dénature autant le génie du scoutisme que de méconnaître sa dimension spirituelle.



Le ghetto n'est pas forcèment inutile. Je préfère élever mes enfants à l'abri de toute "influence extérieure", leur inculquer quelques valeurs en cohérence avec leur environnement. Dans le même temps, il faut évidemment les ouvrir au monde qui est le leur. Mais ce monde-là, ils auront tout le temps et toutes les occasions possibles et imaginables pour le rencontrer, vu que la position du ghetto, ça tient jusqu'à l'age de 15 ans.

La nécessité d'éduquer dans certaines valeurs, impose aussi une homogénéité non pas d'origine, mais de pensée et d'objectif. Si tous les enfants ne sont pas logés à la même enseigne, c'est le meilleur moyen de tout mettre par terre. Je n'ai aucune envie que mes enfants rencontrent des contre-exemples vivants de ce que je leur conseille. Déjà qu'ils en verraient probablement suffisamment dans l'école de style ghetto, je ne veux pas aggraver les choses encore davantage.

Citation:

Cette absence de fraternité citoyenne dans les pratiques et programmes m'interpelle ; avons-nous affaire à une dérive religieuse du scoutisme ?

Ça veut dire quoi "fraternité citoyenne" ?

4
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien Scout d'Europe  Profil de Polydamas  Voir le site web de Polydamas  Message privé      Répondre en citant
Dr. Cerf Vincent
Cervidé
  
TECHNIQUE: 27 points
BONNE HUMEUR: 32 points
Église : Hospitalier
Nous a rejoints le : 25 Oct 2001
Messages : 5 338

Réside à : Paris
Patientez...

Citation:
Le 2008-01-04 10:00, Old GIlwellian a écrit

En tant qu'ancien enseignant je me suis toujours interdit toute propagande et toute tentative de prosélytisme idéologique ou religieux dans mon enseignement en m'efforçant de rester neutre car j'avais devant moi des enfants appartenant à des fois diverses, je me devais de rester neutre, telle était ma mission. J'aurais d'ailleurs eu de problèmes avec les inspecteurs du Ministère s'il en avait été autrement.

Ben en même temps un enseignant a une matière à enseigner. Ce n'est pas son rôle de sortir de cette matière. Mais comment rester neutre quand le programme est idéologiquement orienté.

Citation:
J'ai des cousins et cousines médecins ou dans les professions médicales, leurs croyances religieuses n'ont pas en entrer en compte quand ils ou elles sont devant un patient. Seule la clause de conscience peut s'appliquer pour certains actes (IVG par exemple). On n'est pas médecin catholique ou musulman devant la maladie, on est médecin, point barre.

La clause de conscience n'a rien à voir là dedans, vu qu'elle s'applique quelque soit la religion du patient. Sur le plan biologique, la religion du patient ne change rien, donc il n'y a pas de raison que ça ait une influence sur la manière de le soigner.
D'ailleurs c'est ce qui se passe dans le scoutisme catholique. Si un on catholique entre dans une unité, il n'est pa traité différemment des autres. Au contraire, dans le scoutisme neutre il est demandé de permettre à chacun des scouts d'observer les obligations de SA religion.

Citation:
Un officier catholique peut il refuser de tirer sur des soldats catholiques pour défendre des musulmans s'il en a reçu l'ordre (par exemple en Bosnie), non bien sûr, il peut seulement démissionner ?

Un officier, quelque soit sa religion, peut-il refuser de tirer sur une foule désarmée juste parce qu'on lui en a donné l'ordre ?

Citation:
Pour moi opposer le scoutisme catholique aux autres scoutismes c'est comme d'opposer une cuisine catholique aux autres cuisines, une opération de l'appendicite catholique aux autres opérations de l'appendicite, un cours de maths catholique aux autres cours de maths, j'ai beaucoup de mal à le concevoir.

Mais qui oppose le scoutisme catholique aux autres scoutismes ?
La cuisine, les maths, la religion n'en fait pas partie. Le scoutisme est un mode d'éducation complet de la personne. Il y a donc un tronc commun indépendant de la religion et une adaptation en fonction des diverses religions. Comme tu le dis, BP a laissé une grande liberté quant à la manière de réaliser cette adaptation.
5
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ex ENF, ex FSE  Profil de Dr. Cerf Vincent  Voir le site web de Dr. Cerf Vincent  Message privé      Répondre en citant
hocco
Cracinae
 
  
TECHNIQUE: 19 points
BONNE HUMEUR: 0 points
Forêt : Forestier
Nous a rejoints le : 30 Oct 2005
Messages : 1 323

Réside à : Besançon
Patientez...

Citation:
Le 2008-01-04 13:10, Polydamas a écrit

Le ghetto n'est pas forcèment inutile. Je préfère élever mes enfants à l'abri de toute "influence extérieure", leur inculquer quelques valeurs en cohérence avec leur environnement. Dans le même temps, il faut évidemment les ouvrir au monde qui est le leur. Mais ce monde-là, ils auront tout le temps et toutes les occasions possibles et imaginables pour le rencontrer, vu que la position du ghetto, ça tient jusqu'à l'age de 15 ans.

La nécessité d'éduquer dans certaines valeurs, impose aussi une homogénéité non pas d'origine, mais de pensée et d'objectif. Si tous les enfants ne sont pas logés à la même enseigne, c'est le meilleur moyen de tout mettre par terre. Je n'ai aucune envie que mes enfants rencontrent des contre-exemples vivants de ce que je leur conseille. Déjà qu'ils en verraient probablement suffisamment dans l'école de style ghetto, je ne veux pas aggraver les choses encore davantage [...]

Comme je l'ai écrit par ailleurs, le mot "ghetto" n'est pas péjoratif à partir du moment où c'est le libre choix de personnes partageant de même valeurs de les vivre ensemble.

Le mouvement scout permet la découverte et le partage de valeurs communes (groupes ou associations confessionnels selon les pays) ; il permet aussi de partir à la rencontre de personnes différentes, de s'ouvrir au monde et aux autres.

Je fais partie d'un mouvement d'éducation juive par le scoutisme qui est au service depuis plus de 80 ans de l'ensemble de le jeunesse juive de France, des familles et des communautés, toutes tendances confondues. Le Mouvement Scout (OMMS) nous offre un cadre permettant la découverte du monde et d'autres peuples selon notre pédagogie et à notre rythme. Sans cette dimension d'ouverture aux autres, nous ne serions qu'un mouvement de jeunesse juive parmi d'autres qui utiliserait une partie de la méthode scoute.

"Fraternité citoyenne" n'est pas un gros mot ! C'est faire que les jeunes de nos différents mouvements, futurs citoyens d'un même pays se découvrent et se rencontrent dans un cadre scout (sinon, à quoi bon ?).

Il n'y a en effet de scoutisme sans cette dimension d'éducation citoyenne (cf B-P). C'est d'ailleurs la raison pour laquelle le mouvement scout d'un pays doit être ouvert à l'ensemble de sa jeunesse, SANS DISTINCTIONS. Le scoutisme est avant tout un projet éducatif national.

Libre à vous d'en faire quelque chose d'autre, au service d'une Foi. Mais il faudra m'expliquer comment vous gérez la découverte du "monde extérieur" dans vos programmes et pratiques. A moins que cela ne fasse pas partie de votre projet éducatif...

Après les ravages de la Première Guerre Mondiale, Baden-Powell insistait sur l'importance d'être des "Éclaireurs de Paix", la première chose à faire étant de se rencontrer et d'agir ensemble pour un monde meilleur. Rien n'est pire en effet que de fantasmer nos différences ; c'est la porte ouverte à toutes les intolérances.

6
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis EEIF  Profil de hocco  Voir le site web de hocco  Message privé      Répondre en citant
Polydamas
Membre familier
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 21 points
Église : Lecteur
Nous a rejoints le : 08 Août 2007
Messages : 461
Patientez...

Citation:
"Fraternité citoyenne" n'est pas un gros mot !
Je ne considère pas qu'il s'agit de gros mots, plutôt de mots novlanguais qui ne veulent plus rien dire tant ils ont été dévalorisés pour encourager l'ouverture pour l'ouverture, sans penser une seconde aux conséquences. En outre, ce type de mot me rappelle furieusement le vocabulaire révolutionnaire.

Sachant que ce qui importe le plus à mes yeux, c'est de former des Français, pas des citoyens. On s'en fiche du régime républicain.

Citation:

Mais il faudra m'expliquer comment vous gérez la découverte du "monde extérieur" dans vos programmes et pratiques. A moins que cela ne fasse pas partie de votre projet éducatif...
Le monde extérieur arrive de toute façon bien assez tôt, les parents ne peuvent rien faire contre d'ailleurs. Il s'agit de contrôler et de former au mieux. Le scoutisme dans un environnement catholique est d'ailleurs une bonne formation, vu que les milieux changent, que les scouts croisent des habitants complétement hors de leur domaine de pensée.

Le reste, c'est le boulot des parents, d'expliquer que les idées les plus communément admises n'ont pas forcèment grand-rapport avec ce qu'ils ont appris, de préparer la transition. Après de toute façon, ce sont les enfants qui décident.

Citation:

Rien n'est pire en effet que de fantasmer nos différences ; c'est la porte ouverte à toutes les intolérances.
Non, le pire ce n'est pas de fantasmer mais de ne pas savoir d'où l'on vient, d'être un déraciné, de ne se reconnaitre nulle part...
7
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien Scout d'Europe  Profil de Polydamas  Voir le site web de Polydamas  Message privé      Répondre en citant
hocco
Cracinae
 
  
TECHNIQUE: 19 points
BONNE HUMEUR: 0 points
Forêt : Forestier
Nous a rejoints le : 30 Oct 2005
Messages : 1 323

Réside à : Besançon
Patientez...

Citation:
Le 2008-01-04 14:47, Polydamas a écrit
[...] Sachant que ce qui importe le plus à mes yeux, c'est de former des Français, pas des citoyens. On s'en fiche du régime républicain [...]

Pas moi ! Tout est dit...
8
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis EEIF  Profil de hocco  Voir le site web de hocco  Message privé      Répondre en citant
l'Exeat
Badge de bois

Nous a rejoints le : 25 Janv 2007
Messages : 968
Patientez...

Citation:
[i] Le 2008-01-04 14:47, Polydamas a écrit :
Sachant que ce qui importe le plus à mes yeux, c'est de former des Français, pas des citoyens.


Qu'est-ce qu'un Français qui ne se reconnaît pas comme "citoyen français" ?
Un expatrié ?
Un homme qui vit, en France, non pas avec les autres, mais à côté des autres ? Au-dessus des autres (race supérieure)? En-dessous des autres (lupenproletariat)?
9
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis comme mon pseudo l'indique : parti !  Profil de l'Exeat  Message privé      Répondre en citant
l'Exeat
Badge de bois

Nous a rejoints le : 25 Janv 2007
Messages : 968
Patientez...

Trop rapide pour moi, Hocco !
10
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis comme mon pseudo l'indique : parti !  Profil de l'Exeat  Message privé      Répondre en citant
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
Patientez...

Pour répondre à Polydamas quel est le sous titre de Scouting for Boys? Réponse : A Handbook for Instruction in Good Citizenship Ce n'est pas moi qui ait inventé que le scoutisme était une école de la citoyenneté, mais Baden-Powell lui-même. Libre à qui que ce soit de récuser les écrits du Fondateur, mais qu'il ne vienne pas ensuite prétendre qu'il fait du scoutisme, pour moi ce serait du scoutisme à la Canada Dry.

Comme Hocco un scoutisme ghettoïsé, ou bien communautarisé à l'extrème, qui refuse la dimension fraternelle, dimension que le Père Sevin lui même trouvait fondamentale Nous aimons tous les scouts du monde, frères chers que Dieu nous donna , on le lui fera assez payer d'ailleurs, un tel scoutisme n'en est pas un puisqu'on fait sauter l'article 4 de la Loi Scoute. On ne peut pas faire du scoutisme tout seul dans sa forteresse.

Oui le programme d'un enseignant peut être idéologiquement orienté, mais son devoir d'enseignant ce n'est pas de formater des consciences (comme dans le Grand Reich pour mille ans ou l'Union Soviétique), mais d'éduquer des jeunes en leur permettant de faire librement des choix, et en leur donnant des instruments pour ce faire. C'est aussi le devoir d'un chef scout d'ailleurs.

Question subsidiaire : comment pourrait-on traduire en français le Duty to the King de la formule de la promesse scoute en anglais, sachant ce que représente la personne du Roi en Grande Bretagne (ou en Belgique par exemple), peut être par accomplir ses devoirs envers l'autorité légale du pays, sans présumer de la personne des dirigeants et leur légitimité ?
11
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
Polydamas
Membre familier
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 21 points
Église : Lecteur
Nous a rejoints le : 08 Août 2007
Messages : 461
Patientez...

Citation:
Le 2008-01-04 15:00, hocco a écrit

Citation:
Le 2008-01-04 14:47, Polydamas a écrit
[...] Sachant que ce qui importe le plus à mes yeux, c'est de former des Français, pas des citoyens. On s'en fiche du régime républicain [...]

Pas moi ! Tout est dit...
Je vois pas en quoi.

Un type qui ne vote pas, n'est pas "citoyen" mais il n'en demeure pas moins français. J'ai l'impression que vous êtes en train de lier la nationalité aux devoirs civiques. Comme si il y avait un bon comportement "citoyen" et un mauvais comportement "non-citoyen". Mais, à mon sens, ce n'est pas ça le scoutisme. La conception que chacun se fait des devoirs civiques ou citoyens sont un domaine à caractère politique. Les scouts n'ont rien à y faire. Ils ne sont pas faits pour retransmettre la bonne parole de notre société athée, libertaire, etc.

Un type peut être anarchiste, extrémiste, au niveau politique, et être une vraie crème à titre humain. Comment on fait avec lui ? On le bannit et on lui interdit de parler ?

Non franchement, le scoutisme n'a rien à faire avec la politique.

Citation:

Ce n'est pas moi qui ait inventé que le scoutisme était une école de la citoyenneté, mais Baden-Powell lui-même. Libre à qui que ce soit de récuser les écrits du Fondateur, mais qu'il ne vienne pas ensuite prétendre qu'il fait du scoutisme, pour moi ce serait du scoutisme à la Canada Dry.

Le père Sevin avait-il en tête de former des "citoyens" ? Vu le contexte de l'époque (les Inventaires), ça m'étonnerait....

Citation:

Oui le programme d'un enseignant peut être idéologiquement orienté, mais son devoir d'enseignant ce n'est pas de formater des consciences (comme dans le Grand Reich pour mille ans ou l'Union Soviétique), mais d'éduquer des jeunes en leur permettant de faire librement des choix, et en leur donnant des instruments pour ce faire.

Je préfère enseigner ou faire enseigner une idéologie clairement orientée, qui a prouvé sa valeur, plutôt qu'un espèce de gloubi-gloulba démocratique et citoyen, orienté vers la libération d'Ingrid, le port du préservatif, le réchauffement climatique, ou toutes les Prides que notre société festive est capable inventer...

Je ne sais d'ailleurs pas si BP se reconnaitrait dans cette citoyenneté. Sinon, le scoutisme à cette aune, n'est rien de plus qu'une colonie de vacances.

[ Ce Message a été édité par: Polydamas le 04-01-2008 à 15:56 ]
12
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien Scout d'Europe  Profil de Polydamas  Voir le site web de Polydamas  Message privé      Répondre en citant
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
Patientez...

En quoi être citoyen a à voir avec la politique politicienne ? On peut aussi prendre part à des élections en votant blanc, le savais-tu ? Que dit donc le Livre Blanc de l'AGSE dont tu faisais partie à ce sujet ?

Bien trop facile de profiter de ce que la société vous offre en matière de santé, d'éducation, de sécurité, etc... et de refuser les devoirs que l'on a envers cette société comme de participer à sa gestion,par le vote sans doute mais aussi en militant au sein d'associations, etc...; à sa défense; à son entretien en payant des impôts par exemple. C'est cela être citoyen, c'est aussi respecter les autres, ne pas vouloir leur imposer un mode de vie dont ils ne veulent pas du moment que celui qu'ils ont choisi ne nuit à personne d'autre qu'eux-mêmes. c'est aussi être capable de faire entendre sa voix pour défendre certaines valeurs.

Refuser d'être souillé par les autres en raison de leurs opinions ou autre chose , les fameuses "influences extérieures", cela me rappelle le temps ou je lisais un nom qui m'intrigait dans l'Evangile, celui des Pharisiens, jamais Jésus na voulu tenir les Publicains ou les Samaritains à l'écart que je sâche. Deux solutions se réfugier dans sa tour d'ivoire pour ne pas être contaminé, ou bien construire un mur autour des contaminateurs possibles pour les maintenir à l'écart comme en Afrique du Sud du temps de l'apartheid
13
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
Polydamas
Membre familier
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 21 points
Église : Lecteur
Nous a rejoints le : 08 Août 2007
Messages : 461
Patientez...

Citation:
Le 2008-01-04 15:56, Old GIlwellian a écrit

En quoi être citoyen a à voir avec la politique politicienne ? On peut aussi prendre part à des élections en votant blanc, le savais-tu ? Que dit donc le Livre Blanc de l'AGSE dont tu faisais partie à ce sujet ?


Ce que dit mon association scoute à ce sujet, je m'en fiche royalement, comme tu peux l'imaginer. Ce n'est pas à eux de décider ce que j'estime bon ou pas pour mon pays au niveau politique.

Citation:

Bien trop facile de profiter de ce que la société vous offre en matière de santé, d'éducation, de sécurité, etc... et de refuser les devoirs que l'on a envers cette société comme de participer à sa gestion,par le vote sans doute mais aussi en militant au sein d'associations, etc...; à sa défense; à son entretien en payant des impôts par exemple.

Que je sache, les impôts n'ont rien de facultatif...
La société nous offre aucun service, elle nous les fait au contraire chèrement payer, quand ce n'est pas DEUX fois. J'ai des devoirs envers ma communauté, ok. Mais envers la société qui vomit tout ce que je défends, pas question.


Citation:
C'est cela être citoyen, c'est aussi respecter les autres, ne pas vouloir leur imposer un mode de vie dont ils ne veulent pas du moment que celui qu'ils ont choisi ne nuit à personne d'autre qu'eux-mêmes. c'est aussi être capable de faire entendre sa voix pour défendre certaines valeurs.


Mais je demande juste qu'on me foute la paix, le droit à être tranquille, à vivre comme je l'entends dans mon coin. En quoi est-ce mal ?

Citation:
Le 2008-01-04 15:56, Old GIlwellian a écrit
Refuser d'être souillé par les autres en raison de leurs opinions ou autre chose , les fameuses "influences extérieures", cela me rappelle le temps ou je lisais un nom qui m'intrigait dans l'Evangile, celui des Pharisiens, jamais Jésus na voulu tenir les Publicains ou les Samaritains à l'écart que je sâche. Deux solutions se réfugier dans sa tour d'ivoire pour ne pas être contaminé, ou bien construire un mur autour des contaminateurs possibles pour les maintenir à l'écart comme en Afrique du Sud du temps de l'apartheid

Allons-y pour les comparaisons outrancières...

Mais désolé, oui, j'assume pleinement. Si pour éviter qu'on parle à mes enfants de capote et d'homosexualité à 12 ans, je dois me réfugier dans un ghetto, c'est sans problèmes...

En outre, pourrais-tu me dire la différence que tu fais entre le scoutisme et la colonie de vacances un peu citoyenne ?
14
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien Scout d'Europe  Profil de Polydamas  Voir le site web de Polydamas  Message privé      Répondre en citant
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
Patientez...

Il ne s'agit pas de comparaisons outrancières mais simplement que les mêmes arguments ont déjà été utilisés ailleurs et à d'autres époques pour justifier l'injustifiable, et que par conséquent ces arguments puent mille fois plus que la capote ou l'homosexualité, car ce sont des arguments qui ont tué.

Une suggestion : il faut s'expatrier et aller vivre dans une île ou au fin fond de la forêt amazonienne en creusant un fossé rempli de caïmans et de piranhas voraces pour éviter la contamination.

Si on considère que certaines choses sont mauvaises pour ses enfants ce n'est pas en construisant un mur protecteur autour d'eux qu'on les protégera mais en les éduquant, en leur montrant ce qu'il peut y avoir de mauvais et de bon, en discutant avec eux, pas en évitant de mentionner certains sujets, car le jour où ces enfants devenus adultes seront confrontés à la réalité de la société à laquelle ils n'auront pas été préparés je crains leur réaction. J'ai vu ce que cela donnaît autour de moi.
15
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
Af' Le Loup
Membre confirmé

Nous a rejoints le : 03 Juil 2004
Messages : 3 870

Réside à : 92 et ... 29
Patientez...

Pour moi la citoyenneté (indépendamment du régime politique) consiste avant tout à se soucier de vivre ensemble le mieux possible. C'est clair que le monde est imparfait, que chacun peut avoir une définition différente de la vertu. Pour autant pouvons-nous oublier que nous vivons avec les autres? Polydamas, ce qui me gêne dans ta position (du moins ce que je crois en avoir compris) c'est que tu as l'air de préconiser l'attitude d'une secte. Je veux dire par là que tu sembles préférer te couper des réalités du monde pour former une élite afin d'accéder au salut.

Je n'attends pas cela du scoutisme. Pour moi le scoutisme ne consiste pas à accepter aveuglément tout et n'importe quoi, mais à choisir en connaissance de cause de jouer le jeu de la citoyenneté afin de conduire son prochain sur le bon chemin et rendre le monde meilleur. Pour rendre le monde meilleur, certains veulent faire table rase du passé, d'autres sélectionner une élite. Le scoutisme, comme la médecine, comme (je le crois) l'éducation (scolaire ou religieuse) consiste à accepter de vivre pacifiquement dans un monde imparfait pour sauver le plus grand nombre de vies.

Le scout pour moi ne milite pas, il rend service à son prochain. C'est pourquoi, concernant certains sujets polémiques, le chef scout, tout comme le médecin ou l'éducateur, n'est pas obligé de se prononcer ou formuler un jugement car cela dépasse son domaine d'intervention.

Af'
16
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF  Profil de Af' Le Loup  Message privé      Répondre en citant
Polydamas
Membre familier
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 21 points
Église : Lecteur
Nous a rejoints le : 08 Août 2007
Messages : 461
Patientez...

Citation:
Le 2008-01-04 16:17, Old GIlwellian a écrit

Il ne s'agit pas de comparaisons outrancières mais simplement que les mêmes arguments ont déjà été utilisés ailleurs et à d'autres époques pour justifier l'injustifiable, et que par conséquent ces arguments puent mille fois plus que la capote ou l'homosexualité, car ce sont des arguments qui ont tué.

Mais bien sûr mettons tout dans le même panier, c'est intelligent comme démarche. Vouloir protéger ses enfants des immondices qu'est capable de produire notre société serait du nazisme ? T'en as d'autres du même ordre ? Au fait, ce n'est pas que je ne supporte pas la fréquentation des autres, c'est que je ne supporte pas le discours dominant prodigué par tout ce que notre société compte de bonnes consciences citoyennes et engagés....

Et je me permets de te rappeler les propos du Christ sur le scandale fait au plus petit d'entre nous. Je préfère donc prendre les mesures qui s'imposent plutôt que d'être une cause indirecte d'un scandale envers mes gosses. Du vrai fascisme, comme tu peux le constater...



Citation:
Une suggestion : il faut s'expatrier et aller vivre dans une île ou au fin fond de la forêt amazonienne en creusant un fossé rempli de caïmans et de piranhas voraces pour éviter la contamination.

Tout ça parce que j'ai dis que je ne supporte pas le discours dominant.


Citation:
Le 2008-01-04 16:17, Old GIlwellian a écrit
Si on considère que certaines choses sont mauvaises pour ses enfants ce n'est pas en construisant un mur protecteur autour d'eux qu'on les protégera mais en les éduquant, en leur montrant ce qu'il peut y avoir de mauvais et de bon, en discutant avec eux, pas en évitant de mentionner certains sujets, car le jour où ces enfants devenus adultes seront confrontés à la réalité de la société à laquelle ils n'auront pas été préparés je crains leur réaction. J'ai vu ce que cela donnaît autour de moi.
Merci de ne pas me prendre pour un abruti, mais j'estime qu'on a le droit d'avoir 12 ans sans tout connaître de la pornographie, qu'on a le droit à l'insouciance, qu'on a le droit d'ignorer tout ce que notre société produit de laid et d'immonde.

Quant à moi, j'ai été éduqué ainsi, je n'ai foutu le feu nulle part, je n'ai pas posé de bombes, je sais comment se déroulent la vie de mes compatriotes, j'ai juste choisi de ne pas faire comme eux dans ma vie de tous les jours. D'avoir un idéal.

Mais à t'écouter, même ça je n'en aurais pas le droit.

C'est pour cela que ce qui importe, ce n'est pas de former des citoyens, mais des hommes, tout simplement. Libres et responsables.


Citation:

Polydamas, ce qui me gêne dans ta position (du moins ce que je crois en avoir compris) c'est que tu as l'air de préconiser l'attitude d'une secte. Je veux dire par là que tu sembles préférer te couper des réalités du monde pour former une élite afin d'accéder au salut.

Je ne parle pas de secte, je parle de communauté. Hors de question d'embrigader quique ce soit, mais pour ceux qui le souhaitent il s'agit de faire en sorte que les membres de cette communauté n'aient pas à passer sous les fourches caudines de notre société. Par exemple, via des écoles privés hors contrat, etc.

[ Ce Message a été édité par: Polydamas le 04-01-2008 à 17:09 ]
17
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien Scout d'Europe  Profil de Polydamas  Voir le site web de Polydamas  Message privé      Répondre en citant
l'Exeat
Badge de bois

Nous a rejoints le : 25 Janv 2007
Messages : 968
Patientez...

Ton problème, Polydamas, semble résider dans le fait que tu confonde "être dans le moule" et "être citoyen".

Nous préconisons, dans le scoutisme, le "civisme à l'école des bois", non le "nationalisme à l'école ...".
Ne t'en déplaise, le système des patrouilles, base fondamentale de la pédagogie unitaire (dont tu ne me parait pas éloigné), a pour but de socialiser des enfants dans une structure à leur échelle : la Patrouille. Cela pour les entrainer à devenir des citoyens, des membres conscients et responsables de la Cité, des décideurs.

Lorsque tu fais le choix d'inscrire tes enfants dans une école hors contrat, tu fais un acte citoyen en leur permettant d'éviter un apprentissage de la vie qui te semble mauvais. Cela, non pour qu'ils ne sortent jamais de leur école, mais pour qu'ils changent la société à l'aune de leurs valeurs.

Si, par contre, tu inscris ton action pour ghéttoïser ta famille, alors là, désolé, mais ton attitude est sectaire.
18
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis comme mon pseudo l'indique : parti !  Profil de l'Exeat  Message privé      Répondre en citant
Polydamas
Membre familier
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 21 points
Église : Lecteur
Nous a rejoints le : 08 Août 2007
Messages : 461
Patientez...

Citation:
Le 2008-01-04 17:07, Exeat a écrit
Lorsque tu fais le choix d'inscrire tes enfants dans une école hors contrat, tu fais un acte citoyen en leur permettant d'éviter un apprentissage de la vie qui te semble mauvais. Cela, non pour qu'ils ne sortent jamais de leur école, mais pour qu'ils changent la société à l'aune de leurs valeurs.
OK, ça me va, si tu considères qu'il est citoyen d'éduquer ses enfants pour qu'ils aient un regard critique sur le monde qui nous entoure et notamment, cette idéologie citoyenne qu'on nous impose, alors oui, je suis citoyen...
19
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien Scout d'Europe  Profil de Polydamas  Voir le site web de Polydamas  Message privé      Répondre en citant
Bessou
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 26 points
BONNE HUMEUR: 21 points
Église : Acolyte
Nous a rejoints le : 27 Oct 2002
Messages : 996

Réside à : Grand Ouest
Patientez...

Comment dévier du sujet en un rien de temps...

Polydamas, Exeat me semble avoir bien résumé le problème qui semble résider dans le fait que tu confondes "être dans le moule" et "être citoyen".


Un scout est un citoyen. C'est dans la pédagogie. Point barre./

Ça tombe bien parce que justement un catholique ne peut pas ne pas être citoyen puisque même si sa patrie est au ciel, il ne peut pas rester indifférent au monde temporel dans lequel il vit car il sait justement que l'organisation temporelle n'est pas indifférente au Salut des personnes.cf Jean-Paul II: "les structures de péché".

Je ne prolonge pas sur le rapport religion-citoyenneté, mais il y aurait beaucoup à dire...



Je reviens donc au sujet en répondant à Hocco:
Citation:
Le 2008-01-04 11:56, hocco a écrit

Ce qui me gène dans une telle apologie d'un "scoutisme catholique" (ou autre religion) est l'absence TOTALE et remarquable du rapport aux autres, ceux qui sont différents et qui ne pensent pas comme vous.

Dans mon premier message je me suis clairement placé dans l'optique d'un scoutisme catholique pour des catholiques par des catholiques.
S'il existe dans une certaine mesure une fraternité universelle fondée sur une nature humaine commune, tu ne peux éviter la formation de communautés plus restreintes:
nations, pays, familles, fans d'ACDC, footballeurs, ... Comme l'homme est par essence sociable, il lui est naturel de s'assembler avec d'autres hommes autour d'un intérêt, d'un principe, d'un but commun. Cette réalité n'est pas en soi exclusive des autres. Ce n'est pas parce que je suis fan d'ACDC que nécessairement j'ai une indifférence et un mépris total pour ceux qui n'aiment pas ce groupe.

Ce que j'essaye de dire, c'est qu'il est parfaitement légitime pour les membres d'une religion de vivre entre eux, selon leur principe. Ce n'est pas pour autant une indifférence aux autres, ce n'est même pas exclusif.

C'est d'autant plus vrai avec la religion chrétienne qui par essence est missionnaire et donc tournée vers l'autre qui ne partage pas cette foi commune.
Tu me répondras que justement pourquoi pas une grande ouverture dans le scoutisme. Parce que justement, le scoutisme est une méthode d'éducation et que, par suite, le scoutisme catholique est une méthode d'éducation catholique. Il y a là une particuliarité fondamentale dans laquelle tous et c'est bien dommage ne se reconnaissent pas.

Le message d' Isatis (merci à lui) citant le Père Sevin laissé sur un autre fuseau est ici opportun: j'en cite une partie
12ème post du débat accueillir un scout d'une religion différente
tien, au passage, il y a une coquille dans le titre.

Citation:
On fait du scoutisme, on fait des scouts pour avoir des scouts, c'est-à-dire des garçons qui font promesse et métier de servir "Dieu, l'Eglise et la Patrie, d'aider leur prochain en toutes circonstances et d'observer la loi scoute." Mais, à moins d'être naïf, qui ne voit que, si l'aide au prochain, si l'observation de la loi, est, dès maintenant, affaire de tous les jours, c'est surtout à l'âge d'homme que le scout (car il ne cessera pas d'être scout parce qu'il sera majeur), que le scout, dis-je, aura l'occasion de servir efficacement l'Eglise et la Patrie, en étant catholique militant et citoyen actif et avisé? [ça c'est pour Polydamas...] Le scoutisme est oeuvre de préparation morale, professionnelle et civique. On ne s'attend pas à trouver des scouts prêts avant qu'ils ne soient préparés. Actuellement, à l'âge des culottes courtes, le devoir des scouts est d'être des garçons qui se préparent: le but de l'institution c'est de préparer. En ce sens, on fait des scouts pour avoir des scouts, et l'on crée une troupe parce qu'on veut appliquer à des garçons cette méthode de formation.
Ce serait donc une erreur de perspective que de créer des scouts pour une utilisation immédiate et habituelle qui les subordonnerait à une autre oeuvre. Le scoutisme, donnons au mot, s'il vous plait, toute sa signification et à sa réalité toute sa complexité, le scoutisme a son autonomie morale et il a en soi sa raison d'être.



Dans mon esprit, ce que j'ai dit du scoutisme catholique n'empêche pas du tout une fraternité scoute plus élargie qui comprendrait pourquoi pas des activités communes tant que les spécificités de chacun sont respectées.
Ce qu'il faut bien comprendre ici, c'est que la dimension religieuse (quelque soit la religion) s'empare de toute la personne pour la simple raison qu'elle est une réalité supérieure à toutes les choses humaines, qu'elle donne une vision particulière de l'homme et, par conséquent, de la manière de l'éduquer, de la manière dont il doit vivre, ...






Ceci me permets de glisser vers une réponse à Old GIlwellian.

Je n'oppose pas le scoutisme catholique aux autres scoutismes, je dis juste que le fait qu'il soit catholique lui confère une spécificité que n'ont pas les autres et qu'il serait illusoire voire mensonger de l'ignorer.
Ce n'est pas dénigrer les autres que de dire ça, c'est affirmer à la fois un fond commun et des différences, différences qui ne sont pas en soi, dans la vie courante, insurmontable.


Je suis d'accord avec toi au sujet de la neutralité: elle peut-être un devoir; mais toujours dans une certaine limite, celle des choses que l'on peut ou non tolérer.
Mais si le scoutisme catholique s'intitule comme tel, c'est justement qu'il ne se veut pas neutre, sinon il se dirait neutre...
je reste d'accord avec toi quand tu dis que faire du scoutisme n'est pas en soi réservé aux croyants. Reste ce fait historique qu'en France le scoutisme catholique, qui lui s'adressait à des croyants, a connu un grand succès peut-être plus important que dans les autres pays.



Pourquoi?
Je ne me sens pas qualifier pour y répondre, mais ce pourrait être une suite intéressante à donner à ce fuseau.
20
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SUF et FSE  Profil de Bessou  Voir le site web de Bessou  Message privé      Répondre en citant
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
Patientez...

Je pense comme Af' que ce genre d'attitude ressemble fort à celle des sectes fondamentalistes protestantes qui émigrèrent aux USA pour y fonder de Nouvelles Jérusalems loin des moeurs délétères de la vieille Europe, afin d'éviter à leurs enfants d'être pollués par des opinions jugées néfastes. Une de ces villes s'appelait Salem. C'est aussi celle de Mennonites et des Amish en Amérique latine.

Un scoutisme qui soutiendrait ce genre d'opinion ne serait même pas un scoutisme catholique, car jamais l'Eglise catholique n'a préconisé ce genre de comportement communautariste, mais plutôt un scoutisme sectaire, c'est à dire un contresens.

Il existe d'autres méthodes pour protéger ses enfants que de les élever sous serre, il suffit de les armer intellectuellement. Si cette société est pourrie ce n'est pas en refusant d'y vivre qu'on la changera, mais de l'intérieur en résistant et en ayant un comportement exemplaire tout en respectant les opinions qui ne sont pas les nôtres, tant que ces opinions ne mettent en danger la société et ne sont pas hors la loi.

21
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
Bessou
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 26 points
BONNE HUMEUR: 21 points
Église : Acolyte
Nous a rejoints le : 27 Oct 2002
Messages : 996

Réside à : Grand Ouest
Patientez...

Attention au hors sujet
Même si le débat communautarisme/ouverture au monde pourrait être intéressant, je ne crois pas qu'il est vraiment concerné ici. Je crois l'avoir montré précédemment.

Eventuellement, Polydamas, ouvre un autre fil.
22
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SUF et FSE  Profil de Bessou  Voir le site web de Bessou  Message privé      Répondre en citant
Polydamas
Membre familier
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 21 points
Église : Lecteur
Nous a rejoints le : 08 Août 2007
Messages : 461
Patientez...

Citation:
Le 2008-01-04 19:48, Bessou a écrit

Attention au hors sujet
Même si le débat communautarisme/ouverture au monde pourrait être intéressant, je ne crois pas qu'il est vraiment concerné ici. Je crois l'avoir montré précédemment.

Eventuellement, Polydamas, ouvre un autre fil.


C'est fait ici.

@ Exeat et Old GIlwellian:

J'ai cité certains de vos propos pour y répondre.
23
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien Scout d'Europe  Profil de Polydamas  Voir le site web de Polydamas  Message privé      Répondre en citant
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
Patientez...

Sans vouloir nier l'apport du Père Sevin au scoutisme en général et au scoutisme des catholiques en particulier n'oublions pas qu'il recommendait toujours de pratiquer à fond le scoutisme avant que de songer à y apporter des modifications.

Si pour des catholiques un scoutisme non catholique ne serait pas parfait, rester à savoir si un scoutisme non spécifiquement catholique n'en reste pas moins, bien que sa fin reste purement naturelle, un scoutisme tout aussi authentique ?

Je me pose cette question parce que j'ai rencontré des dizaines de prêtres catholiques engagés dans le scoutisme de par le monde dans des associations pluralistes, certains y occupant même de très hautes responsabilités avec l'accord de leurs évêques. Evêques qui dans de très nombreux pays soutiennent le scoutisme de l'association unique et n'ont jamais cherché à fomenter ce qu'ils considèrent comme des dissidences.
24
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
Boxer
Membre banni
 
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 24 Mai 2007
Messages : 1 494

Réside à : Marseille, maintenant IDF
Patientez...

je partage le sentiment de Hocco et Old Gil : le scoutisme est ouverture à autrui, à l'autre différent, à la fraternité, il n'est pas à sa genèse un mouvement dérivé d'une religion, il est par essence formateur de jeunes (précisément hors ghetto) et véhicule à l'évidence une spiritualité authentique.

Pour ma part, je ne confonds pas religion et spiritualité, même si elles se recoupent. Je peux goûter la spiritualité de Maïmonide ou de Philon d'Alexandrie, même s'ils sont juifs et moi chrétien. Et BP n'a pas instrumentalisé le scoutisme, qu'il a fondé, au profit du protestantisme !
25
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SDF  Profil de Boxer  Message privé      Répondre en citant
mendu1
Membre honoré
 



  
TECHNIQUE: 12 points
BONNE HUMEUR: 74 points
Forêt : Campeur
Nous a rejoints le : 22 Janv 2007
Messages : 6 678

Réside à : ar vro vigoudenn
Patientez...

Là, Boxer cent pour cent d'accord !

Ma question, c'est l'idée des anciens ,et les jeunes ne semblent pas partager ce point de vue ?

Pour les cathos, mais aussi pour ceux des autres religions je suppose, le scoutisme est un cadre idéal, ce qu'avait compris le père Sevin, mais l'Eglise a mis longtemps à le suivre .

Encore à mon époque, après la guerre, les SDF étaient considérés comme des Apaches !
26
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SDF avant la révolution cutt  Profil de mendu1  Voir le site web de mendu1  Message privé      Répondre en citant
irdnael
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 33 points
BONNE HUMEUR: 42 points
Forêt : Trappeur
Nous a rejoints le : 10 Janv 2006
Messages : 1 323

Réside à : paris
Patientez...

Meilleur scout parce que catholique.

Après tout ce temps je n'ai pas le moyen de vérifier mais à mon époque cela signifiait que nous devions dépasser en esprit scout, en observation de la loi etc les scouts d'autres mouvements. C'était donc un effort supplémentaire pour nous autres.
Jamais je n'ai entendu que notre scoutisme était intrinsèquement meilleur parce que s'effectuant dans une association catholique ou accompagné par la foi catholique.

Meilleur catholique parce que scout

cela ne doit pas faire polémique à mon avis même si la réalité, au moins dans mon cas, s'en éloignait un peu et même beaucoup.

Ajoutez donc "Devenir" devant les deux phrases du P. Sevin et je pense que vous aurez une bonne idée de l'interprétation qui avait cours vers 57-63.


De plus Mendu a raison le scout d'alors était encore considéré dans les campagnes avec méfiance: le coté apache sans doute.
27
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis  ancien scout de france  Profil de irdnael  Message privé      Répondre en citant
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
Patientez...

Ces deux phrases ne sont pas du Père Sevin mais du Chanoine Cornette.
28
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
irdnael
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 33 points
BONNE HUMEUR: 42 points
Forêt : Trappeur
Nous a rejoints le : 10 Janv 2006
Messages : 1 323

Réside à : paris
Patientez...

OK pour rendre au RP Cornette ce qui n'était pas à au RP Sevin mais ça ne change rien au fait que dès l'origine la foi catholique et le scoutisme ont été complémentaires.

Débat différent de celui de scoutisme et religion.
29
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis  ancien scout de france  Profil de irdnael  Message privé      Répondre en citant
  technique
  bonne humeur
RSS 

 

 

Semper Parati Scoutopedia, l'encyclopédie scoute

© Fraternite.net | contact
webmestre@fraternite.net