Lundi 21 Oct 2019
01:53
[S'inscrire]  [Mon Profil]  [Messages privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]

Recherche avancée
 
Ecussons
Autocollants
Polos
Retour au site
Retour au forum

 

          
Auteur
Le scoutisme en Belgique
izard
Membre confirmé

Nous a rejoints le : 25 Juin 2008
Messages : 940

Réside à : Grenoble
1
Patientez...

Citation:
Le 2016-12-19 21:03:00, Malko a écrit :


Quels que soient les chiffres exacts, il est indéniable que l'engouement pour le scoutisme en Belgique est très supérieur à celui constaté en France.

Comment expliquer cette différence d'engouement pour le scoutisme entre nos deux pays ?- Elle ne semble pas le fait d'une communauté linguistique car le phénomène est commun aux Wallons et aux flamands.
- Elle ne semble pas lié à la pédagogie "réformée" car si tel était le cas, nous connaîtrions le même engouement en France.
- En revanche elle peut, pour partie, s'expliquer en Belgique par la généralisation de l’accueil des enfants à partir de l'age de 5 ou 6 ans (castors, baladins, farfadets,...), âge à partir duquel les enfants commencent à pratiquer des activités sportives culturelles et de loisirs alors qu'en France l'accueil des enfants se fait très majoritairement à partir de l'age de 8 ans.


Old G a déjà répondu à ce sujet, mais j'aimerais souligner le fait qu'il existe des pays avec et sans proposition pour l'enfance moyenne et que ça ne semble pas avoir un impact significatif sur les effectifs au global dans ces pays. En fait le « problème » des effectifs semble terriblement limité à la France (si on considère le scoutisme dans des pays comparables, type OCDE).

D'abord, il y a le problème intrinsèque du nombre. Le scoutisme ne peut pas être organisé de la même manière dans un pays avec 6 fois plus de population, 20 fois plus de superficie et 3,5 fois mois de densité qu'un autre. Ensuite on peut aussi dire que le scoutisme tel qu'il est organisé en Belgique dépend de facteurs extrinsèques non transposables, comme la culture ou la législation.

En imaginant que ça soit effectivement un problème purement de structure, et que d'un coup de baguette magique on arrivait à reproduire en France l'organisation du scoutisme tel qu'il existe en Belgique, et à le mettre à l'échelle, et que ça conduisait mécaniquement à un rattrapage des effectifs, voici ce qui pourrait se passer. Aucune association ne peut survivre à une croissance de plus de 10% / an sans de terribles difficultés organisationnelles. Le nombre de scouts en France et en Belgique est comparable alors que la population est de 67 millions contre 11 millions. En imaginant d'une croissance de 10% / an, il faudrait 19 années pour que les effectifs en France atteignent le million de scouts, ce qui ferait un taux de pénétration comparable à celui de la Belgique (sans tenir compte des écarts de pyramide des âges). Tout ça montre une chose importante : quelle que soit l'organisation actuelle du scoutisme en France, ses effectifs dépendent de facteurs historique, dans le mouvement et dans le pays, des 20 dernières années au moins, probablement plus.

Il ne faut donc pas chercher la spécificité des effectifs du scoutisme en France dans des explications purement contemporaines. Les propositions spécifiques (farfadets, scoutisme pour tous, etc ...) sont des tentatives de répondre à un problème qui existait déjà il y a longtemps, en France mais aussi ailleurs. Elles ne sont pas la cause de nos problèmes d'effectifs mais la réaction des associations au constat de la perte d'adhérent. Si les effectifs aujourd'hui sont plus bas qu'ailleurs, ce n'est pas parce que notre organisation actuelle est mauvaise, mais parce que depuis un certain nombre de décennies, nous avons rencontré des difficultés et nous les avons traitées d'une manière qui a fait du mal à nos effectifs (savoir si ça a affecté la « qualité » du scoutisme est un autre débat qui implique la définition d'un scoutisme de qualité qui est hors de propos dans ce fuseau). Les spécificités des effectifs du scoutisme en France sont liées aux spécificités de l'histoire du scoutisme en France, et à la façon singulière que nous avons eue de les traiter. Car la Belgique n'a pas connu le même déchirement qu'en France dans son scoutisme.

Le scoutisme en France a vécu division sur division. Après guerre, ça a été les collabos contre les résistants. Puis il y a eu l'Algérie, entre les indépendantistes et les colonialistes. Ensuite il y a eu Vatican II qui a divisé les conciliaires et les anti. La Belgique n'a pas connu l'affaire Jean Müller, la guéguerre JCA/PGK, le déni des SDF sur l'hémorragie des effectifs, les conflits EEDF/AGSE ou SGDF/ENF, ni Perros-Guirrec. Le scoutisme en Belgique ne s'est pas non plus organisé, sur le plan institutionnel, avec une fédé de libéraux affiliée OMMS vs une fédé de conservateurs exclus du mouvement mondial mais comparables en terme d'effectifs. Les deux seules périodes de l'histoire du scoutisme en France où les effectifs ont connu un véritable boom sont la création du mouvement (encore que les SDF avaient déjà jeté un pavé dans la marre en refusant de se mélanger aux autres à Cappy) et l'après Perros-Guirrec.

Étrangement, les seules périodes de l'histoire où le scoutisme en France a connu une grande progression dans ses effectifs sont les périodes où les associations ont cessé de produire des anathèmes et d'exclure telle catégorie de personnes.

Tant qu'on sera regardant sur qui encadre et qui participe dans une association, les effectifs resteront limités. C'est aussi simple que ça. De là à dire qu'il faut prendre tout le monde - et surtout n'importe qui - pour faire croître les effectifs, il n'y a qu'un pas que certaines associations n'hésitent pas à franchir. Ce qui pose une question toute simple : « pourquoi et comment voulons nous croître ? » (en effectifs, j'entends) Attention, je ne dis pas que dans les autres pays les effectifs sont plus élevés que chez nous parce qu'on y accepte plus facilement les brouettes que chez nous, hein ! Autre pays, autre culture, autre population, autre législation, autre histoire ... on ne peut pas comparer. C'est peut-être précisément notre tort, de baver devant les effectifs étrangers et de se dire qu'on peut atteindre le même taux de pénétration !
0
Infos sur le membre et actions possibles
  Profil de izard  Message privé      Répondre en citant
répondre              Signaler
Patientez...

 

  technique
  bonne humeur
RSS 

 

 

Semper Parati Scoutopedia, l'encyclopédie scoute


© Fraternite.net | contact
webmestre@fraternite.net