Vendredi 15 Nov 2019
17:12
[S'inscrire]  [Mon Profil]  [Messages privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]

Recherche avancée
 
Ecussons
Autocollants
Polos
Retour au site
Retour au forum

Cette version du forum n'est désormais accessible que pour lire les passionants échanges et partage de techniques qui ont déjà été rédigées ici.

Pour participer aux échanges interscouts, merci d'utiliser
le nouveau forum

 

          
Auteur
Castramétation.
Blizzard
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 73 points
BONNE HUMEUR: 23 points
Forêt : Trappeur
Nous a rejoints le : 24 Juil 2011
Messages : 1 057
Patientez...

CASTRAMÉTATION
Art de choisir un lieu de camp, manière de l’aménager, d’en disposer les installations et toutes les techniques s’y rapportant. Aujourd’hui nous disons indifféremment camping.

CHOIX DU SITE
Les recommandation suivantes concernent toutes les régions du globe.

ÉVITEZ
Les pieds de falaises, les surplombs et les éboulis.
- Chutes de pierres.

Les couloirs d’avalanches.
- De neige.
- De pierres.
- Coulées de boue.

Les grottes et cavernes.
- Humides.
- Chutes de pierres, écroulement du plafond.
- Enfumables, on ne peut qu’exceptionnellement y faire du feu.
- Inondables.
- Servent de refuge à des hôtes indésirables : chauves souris (quelques espèces sont vecteurs de rage), fauves dans certaines régions (ours, gros félins, etc.), serpents.

Les lieux immergables (crues).
- Creux.
- Fonds de vallées.
- Rives basses des plans ou cours d’eau.
- Aval de barrage de retenue.
- Torrents.
- Les lits de rivières, évidemment. Même s’ils sont à sec, cela ne dure pas.


image redimensionnée


Les terres basses.
Pour les mêmes raisons que ci-dessus et parce que froid et brouillard y stagnent.
- Creux.
- Fonds de vallées.

Le voisinage immédiat d’eaux stagnantes (mares, étangs, lacs) ou les cours d’eau à faible courant.
- Présence de moustiques des pôles à l’équateur.
- Habitat et lieu de chasse des grands sauriens (crocodiles, alligators), nidification et ponte sur les berges, les femelles défendent férocement leur nid. Attention ! Ne pas se fier à l’apparente léthargie de ces reptiles ; même à terre, ils sont extrêmement vifs et rapides lorsqu’ils attaquent.
- Habitat de l’hippopotame, la nuit il pâture sur les rives. Ne vous trouvez jamais entre lui et l’eau, il chargera furieusement. C’est l’animal africain qui a le plus de victimes humaines à son actif.
- Abreuvoir de la faune locale, il est donc normal que les prédateurs privilégient ces endroits pour s’y embusquer. Pour eux l’être humain est une proie comme les autres.

Les arbres.
Même si vous recherchez leur ombre, ne vous installez jamais directement en dessous.
- Ils font paratonnerre : attention aux arbres isolés.
- Risques de chutes de sujets ou de branches pourris : les chênes en particulier.
- L’hiver, la chaleur de votre feu fera fondre la neige accumulée sur les branches puis tombera dessus, ruinant peut-être les efforts que vous aurez faits pour l’allumer. De toutes façons, vous risquez d’y mettre le feu ou d’occasionner un incendie de forêt dans lequel vous pouvez être pris, ou, trop près du tronc, la chaleur fera bouillir la sève ce qui le tuera aussi sûrement que de l’abattre. La législation de beaucoup de pays interdit de faire du feu sous un arbre, ce n’est pas sans raisons ni par tracasserie gratuite. Pensez-y !
- Les oiseaux laisseront leurs espiègleries sur votre tente ; sous d’autres latitudes, ratons-laveurs ou singes vous causeront des dégâts plus importants encore.

Les endroits élevés ou les grands espaces dégagés exposés au vent.ß

Les endroits sans ombre.

Les très hautes herbes.
Elles cachent la vue et des prédateurs s’y dissimulent.

Le voisinage de décharges diverses et autres lieux d’épandage.

PRÉFÉREZ
Les endroits ayant les qualités suivantes :
- disposant d’eau potable à proximité ;
- ouverts sur un paysage agréable ;
- abrités du vent ;
- abrités des indiscrétions, sans qu’ils vous dissimulent complètement, sauf par sécurité dans quelques cas précis ;
- à berges hautes, ou difficilement inondables ;
- ombragés la moitié de la journée, plus particulièrement l’après-midi ;
- sur une légère élévation de terrain ou à mi-pente.

Cependant, vous ne devez pas vous montrer trop exigeants, car vous ne trouverez qu’exceptionnellement le coin idéal.

DISPOSITION
Quand le site le permet, ne vous installez pas les uns sur les autres afin de préserver l’intimité des habitants de chaque tente. Une trop grande promiscuité engendre toujours des tensions entre les individus qu’il vaut mieux éviter. Cela n’empêche pas d’avoir un lieu de rassemblement, au centre ou légèrement à l’écart du camp, pour y faire la cuisine, y prendre les repas en commun, y installer le poste de secours, y entreposer la logistique ou y décider les activités ultérieures.
Les installations sanitaires et les feux de cuisine sont quant à eux franchement à l’écart et disposés de telle façon que les vents dominants ne rabattent pas les odeurs vers les tentes ou que les eaux souillées ne puissent venir polluer le plan ou le cours d’eau, si le camp est dressé dans son voisinage.
C’est la configuration du terrain qui détermine la disposition de l’ensemble.

INSTALLATIONS
Ce sont les constructions (mobilier de camp) et aménagements lourds qui contribuent au confort collectif. Leur établissement s’impose lorsque le cantonnement est de longue durée.

Parmi tant d’autres, en voici les principales.

Les feuillées (fosse d’aisance, latrines).
- Indispensables à l’hygiène générale, elles sont creusées le plus tôt possible, presque en même temps que le camp est dressé.
- Jamais à moins de 200 mètres d’un point d’eau.

Cabine d’ablutions (lavabos, douches).
- Nécessaire pour préserver la pudeur de chacun.
- À la même distance d’un point d’eau que les feuillées.

La (les) cuisine (s).
- Si feu de bois il y a, il ne doit pas enfumer les tentes, s’y propager ou déclencher un incendie de la végétation environnante.
- Si réchauds il y a, une grande tente de type marabout ou familial fera une cuisine et un magasin à vivres très convenables.
- Assez éloignée (s) de l’habitat à cause des odeurs.

Les techniques de construction et des exemples de réalisations sont décrits ailleurs.

VOUS-MÊMES.
Il arrive que des événements fortuits obligent à décamper en urgence. À cet effet, vous devez pouvoir emporter la majorité de vos affaires, tout au moins le vital, sans perte de temps. Par conséquent, ne sortez de votre sac que ce dont vous avez besoin et remettez y immédiatement ce qui ne vous sert plus. De plus, en cas de nécessité, vous les trouverez sans mener une enquête.
Ce n’est pas parce qu’on campe qu’on doit se laisser aller ; au contraire, il faut être encore plus ordonné et rigoureux qu’à l’ordinaire. En laissant traîner ses affaires partout, on se donne le meilleur moyen de les perdre. C’est aussi montrer du savoir-vivre envers les autres et soi-même, car sans cette attitude stricte, la tente, son environnement et le camp prennent rapidement l’aspect d’un dépotoir.
0
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SDF, FSE, SUF.  Profil de Blizzard  Message privé      Répondre en citant
Kiwi dG
Membre actif
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 23 points
Église : Lecteur
Nous a rejoints le : 26 Janv 2009
Messages : 174

Réside à : Châtenay-Malabry/Tours
Patientez...

Ca parait difficile de trouver le bon coin...
Pourquoi les feuillées à moins de 200m d'un point d'eau ? à part pour se laver les mains, et on peut le faire au campement, je n'en vois pas l'utilité.
Merci
1
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis en recherche  Profil de Kiwi dG  Message privé      Répondre en citant
Blizzard
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 73 points
BONNE HUMEUR: 23 points
Forêt : Trappeur
Nous a rejoints le : 24 Juil 2011
Messages : 1 057
Patientez...

Y a t-il le tout à l'égout au camp ?

As-tu entendu parler de la pollution des nappes phréatiques par le tas de fumier, la « cabane au fond du jardin » ou l'exutoire de la fosse sceptique trop près du puits ? Par le passé et encore aujourd'hui, elle causa des maladies graves véhiculées par l'eau comme diphtérie, typhoïde, choléra, poliomyélite, etc., des contamination par colibacilles (Escherichia coli) et chimiques (phosphates des engrais). N'oublies pas que la distribution de l'eau courante potable par une compagnie des eaux ne se fait pas partout. Si les gens ont l'eau courante, c'est parce qu'ils la pompent eux-mêmes.

Tu as aussi les désinfectants utilisés pour la fosse d'aisances, si le Crésyl® est aujourd'hui interdit, ses substituts ne sont pas mieux. Tu y ajoutes les détergents contenus dans les savons, shampooings, lessives et produits à vaisselle. Vois-tu le tableau ? Le scout voit dans la nature...

Donc, au-delà de 200 m, les risques sont considérablement diminués. Si le sous-sol se comporte comme un filtre ; à l'emplacement du camp, on lui impose quand même de digérer les déchets des campeurs.

Toutefois, tu as la solution d'installer une micro-usine de traitement des eaux usées avant d'arriver sur le lieu de villégiature. Avant, achètes-toi un grand sac-à-dos, très grand même.
2
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SDF, FSE, SUF.  Profil de Blizzard  Message privé      Répondre en citant
Grizzly_90
Ursus arctos horribilis
 



  
TECHNIQUE: 29 points
BONNE HUMEUR: 47 points
Rivière : Naute
Nous a rejoints le : 30 Nov 2008
Messages : 4 850

Réside à : Natif du Béarn, logé à Belfort !
Patientez...

Citation:
Le 2011-07-31 17:03:00, Blizzard [b a écrit :

Les feuillées (fosse d’aisance, latrines).[/b]
- Indispensables à l’hygiène générale, elles sont creusées le plus tôt possible, presque en même temps que le camp est dressé.
- Jamais à moins de 200 mètres d’un point d’eau.



En clair, à plus de 200m ! Clin d'oeil
3
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis FSE  Profil de Grizzly_90  Message privé      Répondre en citant
Kiwi dG
Membre actif
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 23 points
Église : Lecteur
Nous a rejoints le : 26 Janv 2009
Messages : 174

Réside à : Châtenay-Malabry/Tours
Patientez...

Effectivement Grizzly, j'avais élidé le "jamais"...
Et merci pour les explications Blizzard Clin d'oeil
4
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis en recherche  Profil de Kiwi dG  Message privé      Répondre en citant
Signaler
Patientez...
>>Le fuseau a été fermé par un modérateur

 

  technique
  bonne humeur
RSS 

 

 

Semper Parati Scoutopedia, l'encyclopédie scoute

© Fraternite.net | contact
webmestre@fraternite.net