Samedi 4 Juil 2020
13:51
[S'inscrire]  [Mon Profil]  [Messages privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]

Recherche avancée
 
Ecussons
Autocollants
Polos
Retour au site
Retour au forum

Cette version du forum n'est désormais accessible que pour lire les passionants échanges et partage de techniques qui ont déjà été rédigées ici.

Pour participer aux échanges interscouts, merci d'utiliser
le nouveau forum

 

          
Auteur
Parrainage et promesse
sarigue
Didelphidé
 



  
TECHNIQUE: 51 points
BONNE HUMEUR: 23 points
Scène : Troubadour
Nous a rejoints le : 04 Janv 2004
Messages : 5 895

Réside à : Vie à Rueil-Malmaison, Scout ailleurs
Patientez...

Je ne mets pas ce sujet dans un sous-forum car cela peut concerner toutes les branches.
Alors voilà:
Traditionnellement, la promesse est faite auprès du chef d'unité, et accompagné par son chef d'équipe (sizenier, CP...)
Chez les SGdF, la promesse est faite auprès du chef que l'on souhaite et accompagné du louveteau/scout/... que l'on souhaite (mais qui a déjà fait sa promesse)

Je suis partagé entre ces deux méthodes.

* Dans la méthode tradi, le rôle du chef est mis en valeur. Le chef d'équipe joue pleinement son rôle de meneur et d'accompagnateur -et c'est donc pédagogique pour lui-, et s'engager auprès du chef d'unité semble logique -c'est lui qui représente l'unité, la mène, est garant de sa progression, etc.-
D'un autre côté, cela veut dire que le louveteau/le scout prononce sa promesse accompagné d'un scout avec qui il n'a pas spécialement d'affinité -et voire même, qu'il ne connait pas- et auprès d'un chef avec qui, de la même manière, il ne se sent pas forcément le plus à l'aise.

* Dans la méthode SGdF, c'est exactement l'inverse: le louveteau/le scout est accompagné par des personnes qu'il a choisi et dans lesquels il a donc confiance (encore faudrait-il idéalement que le chef s'assure que le "parrain" (le parrain louveteau/scout. Pour le parrain chef, ça ne devrait pas poser de problème) est à même de pouvoir accompagner le promettant).
En revanche, dans ce cas, le chef d'unité et le chef d'équipe ne jouent pas vraiment leur rôle.

L'idéal serait de pouvoir combiner les deux... Mais comment?

Avez-vous des arguments (pédagogiques si possible) en faveur de l'une ou de l'autre de ces méthodes?
Pensez-vous que l'on puisse combiner les deux pour trouver un bon compromis, qui soit pédagogique et ait du sens? Et si oui, comment?

Merci.

FSS
0
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGdF (SdF), ex-ENF, ex-GS  Profil de sarigue  Voir le site web de sarigue  Message privé      Répondre en citant
pirouette
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 21 points
Secours : Témoin
Nous a rejoints le : 10 Nov 2006
Messages : 984

Réside à : Neuilly
Patientez...

ce que j'ai connu aux suf me parait un bon compromis: le promettant se choisi le parrain qu'il désire (ayant bien sûr déjà prononcé sa promesse) et promet au chef d'unité qui a reçu, lors de son investiture le droit/devoir/pouvoir de recevoir les promesses des membres de son unité.
1
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SUF  Profil de pirouette  Message privé      Répondre en citant
Ronin (S)
Homme errant
  
TECHNIQUE: 26 points
BONNE HUMEUR: 41 points
Cité : Acteur civil
Nous a rejoints le : 25 Juin 2008
Messages : 1 082

Réside à : Nancy
Patientez...

Chez les GSE, rien n'empêche à un aspirant de choisir un parrain qui l'accompagne durant la veillée de promesse et même les premières années. Cela peut être un moyen de responsabiliser un peu plus un garçon qui n'est ni CP ni SP mais qui a déjà sa 1ère classe... Et pourquoi pas un membre extérieur de la troupe...
Maintenant si l'aspirant n'a pas confiance en son CT, je trouve ça plutôt étonnant voire inquiétant...


Un parrain, c'est plus un témoin. Il est mal placé pour recevoir la promesse, surtout s'il est "externe" à la maîtrise !?

Existe t-il une cérémonie d'investiture des chefs (d'unité ou d'équipe) chez les SGDF ?
2
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis AGSE  Profil de Ronin (S)  Message privé      Répondre en citant
Nominoe
Joyeux membre
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 20 points
Forêt : Forestier
Nous a rejoints le : 05 Sept 2007
Messages : 198

Réside à : Angers / Bourges
Patientez...

Pour les GSE, je sors de mon année de CP, et je dois dire que pour leurs (mes nonos) promesses, ce parrainage était vraiment signe de confiance à un point indéscriptible, litterairement, ya pas de mot.
Tout ceux qui l'ont fait avec le cp se souviennent avec émotion de leur premier CP, le meilleur...
Enfin bref, à condition d'avoir des CP responsables et bon, mais qui serait cp sans ça ?
Et d'ailleurs, cela ne fait il pas un peu partie de la "charge d'âme" ( sans être totalitaire et exclusif avec mes promettants-devenus-grands )?
3
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Scouts d'Europe  Profil de Nominoe  Message privé      Répondre en citant
Loup Amical
Grand membre
  
TECHNIQUE: 21 points
BONNE HUMEUR: 20 points
Forêt : Forestier
Nous a rejoints le : 26 Mai 2004
Messages : 709

Réside à : Toulouse
Patientez...

Chez nous, le chef qui accueille la promesse n'est pas choisi par le jeune. Comment peut-on demander à un jeune de dire quel chef il préfère ?
S'il n'y a qu'une promesse, elle est accueillie par le chef d'unité ou, sur la proposition de celui-ci, par un chef en formation. S'il y en a plusieurs, il fait la première et les suivantes sont accueillies par les autres chefs qui ont fait leur engagement de chef.
Dans mon unité caravelles-pionniers, j'accueille les promesses des filles et le chef celles des garçons. Nous pensons en effet que nos jeunes ont besoin de modèles hommes et femmes, et non pas uniformes.

En revanche, l'aspirant choisi son parrain ou sa marraine. Il choisi la personne qu'il veut, la seule condition étant que ce doit être un scout ou une guide, donc quelqu'un qui a fait sa promesse.
Le parrain ou la marraine accompagne l'aspirant puis le scout dans la préparation de sa promesse et dans sa vie scoute.

Ainsi, il y a une part de règle et de cérémonial imposée, menée par la maîtrise. Mais aussi une part de créativité, de choix du jeune, invitée par les chefs mais dans laquelle ils n'imposent rien.
4
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ex-SGdF  Profil de Loup Amical  Message privé      Répondre en citant
sarigue
Didelphidé
 



  
TECHNIQUE: 51 points
BONNE HUMEUR: 23 points
Scène : Troubadour
Nous a rejoints le : 04 Janv 2004
Messages : 5 895

Réside à : Vie à Rueil-Malmaison, Scout ailleurs
Patientez...

Citation:
Comment peut-on demander à un jeune de dire quel chef il préfère ?

Ca ne pose pas de problème. Un louveteau (ou un scout/pionnier...) trouve toujours plus "sympa" tel ou tel chef plutôt qu'un autre. Ce n'est pas anormal qu'il y ait plus d'affinité avec tel chef plutot qu'avec tel autre.

Citation:
S'il n'y a qu'une promesse, elle est accueillie par le chef d'unité ou, sur la proposition de celui-ci, par un chef en formation. S'il y en a plusieurs, il fait la première et les suivantes sont accueillies par les autres chefs qui ont fait leur engagement de chef.

Ce n'est pas idiot. Cependant, si j'ai bien compris, le jeune ne choisi pas le chef avec lequel il se sent le mieux et auprès de qui il souhaite prononcer sa promesse: 1 promesse: chef d'unité, plusieurs promesses: chef d'unité, puis les autres chefs...?

Citation:
Dans mon unité caravelles-pionniers, j'accueille les promesses des filles et le chef celles des garçons. Nous pensons en effet que nos jeunes ont besoin de modèles hommes et femmes, et non pas uniformes.

Ca par contre, j'adopte! (ce qui suppose donc, si on prend l'option "la promesse est faite auprès du chef d'unité", que le/la chef(taine) qui n'est pas chef d'unité et qui reçoit malgré tout les promesses soit "officiellement" "adjoint")
Bon, cela veut dire qu'il faut quand même avoir une maitrise mixte... Aux SGdF, c'est souvent le cas, mais pas toujours...

Citation:
En revanche, l'aspirant choisi son parrain ou sa marraine. Il choisi la personne qu'il veut, la seule condition étant que ce doit être un scout ou une guide, donc quelqu'un qui a fait sa promesse.


Oui, mais quel est le rôle du chef d'équipe dans ce cas? (qui, en tant que chef, devrait justement être celui qui a la charge de son équipe et un rôle d'accompagnateur)


Citation:
Ronin (S) a écrit :

Chez les GSE, rien n'empêche à un aspirant de choisir un parrain qui l'accompagne durant la veillée de promesse et même les premières années. Cela peut être un moyen de responsabiliser un peu plus un garçon qui n'est ni CP ni SP mais qui a déjà sa 1ère classe... Et pourquoi pas un membre extérieur de la troupe...

Quel est le rôle du parrain (pendant la préparation, pendant la cérémonie de promesse, envers l'aspirant après la promesse... (je connais très mal la branche verte, et j'ai beau avoir le cérémonial GSE, je ne trouve rien))

Citation:
Un parrain, c'est plus un témoin. Il est mal placé pour recevoir la promesse, surtout s'il est "externe" à la maîtrise !?

Pour les SGdF, celui qui est appelé "parrain" est effectivement celui qui reçoit la promesse.
Et effectivement, si c'est quelqu'un d'externe... Mais je vois mal son rôle dans ce cas: la promesse scoute, c'est scout. Si un non scout est "parrain", il fait quoi?
Il est "témoin"? Oui. Bon. C'est bien. Et après?
Pour moi, le parrain doit être celui qui accompagne le jeune dans sa vie scoute. Un peu comme le parrain de baptême. Mais dans ce cas, le rôle de "parrain" fait un peu doublon avec le rôle de chef d'équipe (sizenier, CP...) non? (dans le cas du baptême, ca peut faire doublon avec les parents... Et pourtant, non...)

Citation:
Existe t-il une cérémonie d'investiture des chefs (d'unité ou d'équipe) chez les SGDF ?

Malheureusement non.
* Les chefs d'équipe ne sont nullement investis (sauf dans certains unités où la maîtrise en a saisi l'intérêt)
* Les chefs d'unité non plus.
Pour les chefs (d'unité ou assistants), il existe "seulement" "l'engagement de responsable". Seulement:
- Ca se rapprocherais plus d'un départ routier (surtout avec les nouvelles pédago, où l'aîné -compas ou JEM- est invité à prendre cet engagement) que d'une investiture
- D'un point de vu "scout", ça se rapprocherais plutôt d'un engagement de responsable envers et pour tout le mouvement, quelque soit sa branche ou sa fonction.
Ce n'est donc, là encore, pas une "investiture" dans une fonction.

En d'autre terme, n'importe quel jeune peut promettre auprès de n'importe quel chef (engagé ou non!)
La seule condition est que:
* Le parrain jeune ait, lui, prononcé sa promesse
* Pour les chefs, leur engagement de responsable peut être pris auprès de l'aumônier, du chef du groupe (qu'il soit ou non engagé!) ou de n'importe qui d'engagé (un autre chef, un responsable territorial, etc.)

Citation:
pirouette a écrit :

le promettant se choisi le parrain qu'il désire (ayant bien sûr déjà prononcé sa promesse) et promet au chef d'unité


Vi mais encore une fois, quel rôle à le CP?



Bref, je pense qu'il y a moyen de combiner les deux, mais il faut simplement répondre à ces trois questions:

* Comment "partager les rôles" entre le chef d'équipe et le parrain vis-à-vis du promettant?
* Même question pour le "partage des rôles" entre le chef d'unité et le "parrain chef"
* Comment peut se dérouler le cérémonial (place des chefs, place des parrains)
5
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGdF (SdF), ex-ENF, ex-GS  Profil de sarigue  Voir le site web de sarigue  Message privé      Répondre en citant
Borome
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 30 points
BONNE HUMEUR: 24 points
Montagne : Montagnard
Nous a rejoints le : 30 Oct 2003
Messages : 1 047
Patientez...

Je ne suis pas sur que la méthode SGdF soit bonne :
- souvent, celui (celle) qui fait sa promesse choisi au dernier moment son (sa) copin(e) comme parrain qui ne sert QUE pour le moment de la promesse. Il n'y a aucun accompagnement. Je ne vois pas l'intérêt d'un parrain.

- lorsque j'étais louveteau SdF (ancienne méthode), pour avoir sa deuxième étoile, il fallait préparer un novice à la promesse (le préparer à toutes les épreuves de la promesse : textes à apprendre, noeuds, épreuves physiques...) et pourtant le jour de la promesse, c'était bien le sizainier qui accompagnait le nouveau louveteau, pas celui qui l'avait préparé.

=> je ne voit pas du tout l'intérêt d'un parrain pour une promesse. Même le terme ne me plait pas. Il me semble normal que ce soit le chef d'équipe (comprendre sizainier, CP, Pilote...) qui accompagne celui qui veut faire sa promesse mais ce n'est pas un parrain.

Je trouve très bien que l'ensemble de la maîtrise puisse recevoir des promesses et non pas le chef d'unité seul. Chef/cheftaine pour les filles/garçons est très bien. Je n'aime pas non plus que les jeunes choisissent leur chef; ça peut créer des problèmes entre les chefs (certains peuvent se sentir "pas aimé".
6
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdS - Ex-SdF - ex SGdF  Profil de Borome  Message privé      Répondre en citant
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
Patientez...

Ce qui me gêne un peu c'est cette manière de considérer un peu trop la promesse comme un sacrement supplémentaire, une dérive dont le scoutisme catho n'a pas toujours été exempt, à quand l'état de grâce obligatoire pour prononcer sa promesse ?
7
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
Siamang
Joyeux membre
  
TECHNIQUE: 22 points
BONNE HUMEUR: 31 points
Scène : Troubadour
Nous a rejoints le : 06 Juin 2004
Messages : 216

Réside à : le fin fond de la galaxie
Patientez...

La promesse c'est acceptation de la "regle du jeu" scoutqui est représenté par la loie et ses 10 articles. le garant de cette regle, "le maitre du jeu" c'est le chef. Le CP a une part de l'autorité du chef , il est responsable de la formation et garant du respect des regle de vie, autany que n'importe quel chef il doit etre exemple.
Il ne doit pas y avoir de chef favoris . C'est a lui de faire l'effort d'etre apprécier par tout c'est gars comme un grand fere .

Pour la promesse c'est le "plus fortqui protege le plus faible "et l'accompagne dans ce cas. Donc le CP et c'est le garant face au parent au mouvement qui la reçois.

Apres c'est juste les role de "chef" de part son exemplarité , son charisme qui son revus. Toujours est il ne doit pas y avoir de "personne préferer" dans une équipe. Une equipe c'est "un pour tous et toous pour un" non?

Apres a chacun de faire sa propre cuisine.
Apres soit on fait marcher le système de partouille avec un CP fort et une equipe qui le suit , soit on fait autre chose . l'iportant etant que les gamin s'y retouve.

8
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ENF  Profil de Siamang  Message privé      Répondre en citant
COK
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 25 points
BONNE HUMEUR: 23 points
Cité : Orateur
Nous a rejoints le : 16 Juin 2004
Messages : 1 643

Réside à : Montpellier
Patientez...

A tous lmes lecteurs de ce fuseau, ca vaut le coup de lire les nouvelles porpositions (qui sont publique... en détail pour les louveteaux/Jeannettes et les Pionniers/caravelles) qui donne des nouvelles choses à propos des promesses... j'ai lu hier soir, j'ai pas encore assez de recul pour donner un avis ou pour commenter...
9
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGDF  Profil de COK  Message privé      Répondre en citant
sarigue
Didelphidé
 



  
TECHNIQUE: 51 points
BONNE HUMEUR: 23 points
Scène : Troubadour
Nous a rejoints le : 04 Janv 2004
Messages : 5 895

Réside à : Vie à Rueil-Malmaison, Scout ailleurs
Patientez...

Je l'ai lu aussi. Et je constate des manques:

- Les enfants qui ne font pas leur promesse sont passif. Or, j'ai pu constaté que cela les rendait souvent inattentif (dur, pour un louveteau, de rester attentif sans rien faire pendant toute une cérémonie). Par comparaison, les loups utilisant une promesse traditionnelle, où tous les louveteaux ont un rôle, sont moins déconcentrés.

- Le document parle du "chef", puis du "président". Notamment "Le chef explique que faire sa promesse [...]" suivi de "Le président reprends la parole".
Moi pas comprendre. Il y a donc un "président" (le chef d'unité?) et un autre chef? Ce n'est pas précisé dans le document.

- Enfin, le fameux chant... Rien n'est précisé! Où est passé le chant de promesse? (le chant LOUVETEAU!) Il aurait été bon de le remettre au goût du jour... J'ai déjà vu des louveteaux qui, pour leur promesse, chantaient... fanchon!


Ah oui, aussi, le sens du salut: comme le cadre "louveteau" n'existe plus, le signe devient les doigts (majeur et index) collés pour signifier "Je m'appuie sur le grand arbre pour grandir" Vachement concret...
10
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGdF (SdF), ex-ENF, ex-GS  Profil de sarigue  Voir le site web de sarigue  Message privé      Répondre en citant
Dingo
Membre banni
 
Scène : Troubadour
Nous a rejoints le : 21 Juin 2008
Messages : 6 856
Patientez...

d'un autre coté cela peut être présenté comme une progression, les deux doigts "louveteaux" enfin 10/11 ans - quand le gamin évolue et grandi ce sont les 3 doigts du salut scout, encore faudrait il le présenter comme celà a tout prendre. au lieu de parler du "grand arbre", parler des plus grands, mais bon.
ceci dit c'est vrai que c'est encore une "rupture" par rapport aux autres mouvements, la fraternité vis à vis des autres en prends encore un coup.
11
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ancien sdf/fse/suf+dorénavant ENF  Profil de Dingo  Voir le site web de Dingo  Message privé      Répondre en citant
  technique
  bonne humeur
RSS 

 

 

Semper Parati Scoutopedia, l'encyclopédie scoute

© Fraternite.net | contact
webmestre@fraternite.net